Recherche

Les yeux du dragon

Extraits

ActuaLitté

12 ans et +

Le masque de père

A travers le yeux d'une enfant qui ne comprend pas tout de suite ce qui lui arrive, ce roman raconte la vie d'une famille confrontée à la violence du père. On se met facilement à la place de la petite Céleste, assistant aux événements à travers ses yeux. Le lecteur suit le fil de ses émotions et de ses réflexions, analysant avec elle la peur qu'elle ressent, l'incompréhension devant une routine rompue qui continue pourtant, tandis que sa mère assiste, impuissante, au basculement de leur famille. Petit à petit, Céleste pose des mots sur le comportement de son père, qu'elle ne reconnait plus lorqu'il est sous l'emprise de l'alcool et de l'amertume qui l'habite. Puis sur sa reconstruction, sa nouvelle vie au foyer pour enfants. A l'abri dans ce foyer, témoin du malheur d'autres qui lui ressemblent, elle s'étonne de s'y plaire, de ne pas fuire la compagnie de ces autres. Elle apprend à s'exprimer et commence à témoigner sur son passé. Le récit est entrecoupé de retours dans le passé, au fil desquels le lecteur peut, petit à petit, reconstituer l'histoire de Céleste. Puis, derrière celle de la victime, celle du monstre, du dragon, du bourreau. Celle du père qui dissimule, lui aussi, le passé d'un enfant apeuré. Un roman émouvant, mais plein d'espoir, véritable force de vie : une aide précieuse pour tout adolescent en quête de réponses.

06/2020

ActuaLitté

Littérature

Le courage des autres

Hugo Boris vient de passer sa ceinture noire de karaté lorsqu'il fait face à une altercation dans le RER. Sidéré, incapable d'intervenir, il se contente de tirer la sonnette d'alarme. L'épisode révèle une peur profonde, mélange d'impuissance et de timidité au quotidien. Trait de caractère personnel ou difficulté universelle à affronter l'autre en société ? Ce manque de courage l'obsède. Sa femme lui suggère de " se faire casser la gueule une bonne fois pour toutes " pour l'exorciser. Mais Hugo Boris est écrivain, alors, pendant quinze ans, il consigne sur le vif ces situations d'effroi dans les transports en commun. Il peint aussi le ravissement d'une rencontre, l'humanité d'un dialogue, l'humour d'un échange imprévu. A travers ces miscellanées heureuses ou tragiques, il décrypte une mythologie contemporaine, celle du métro et du RER, et cherche à appréhender ses craintes, à la maîtriser par la distance, la littérature ou... la lecture de Dragon Magazine ! Il tente aussi de conjurer sa peur en guettant le courage des autres sous toutes ses formes, profondément admiratif de tous ceux qui parviennent à intervenir lorsqu'une situation les interpelle, les sollicite, exige une prise de parole, un geste. Il dessine un hommage à tous ceux qu'il a vu avoir, sous ses yeux, le cran qui lui manquait. Et se demande si le courage est contagieux. Totalement original, sincère, d'une actualité, d'une précision d'écriture et d'observation remarquables, ce recueil de textes brefs touche au plus juste. En se mettant à nu, Hugo Boris parle de chacun de nous, de nos lâchetés et de nos malaises quotidiens, de nos éblouissements et, parfois, de nos héroïsmes.

01/2020

ActuaLitté

Littérature

Le pays des autres [Grand Prix de l'Héroïne Madame Figaro 2020]

En 1944, Mathilde, une jeune Alsacienne, s'éprend d'Amine Belhaj, un Marocain combattant dans l'armée française. Après la Libération, elle quitte son pays pour suivre au Maroc celui qui va devenir son mari. Le couple s'installe à Meknès, ville de garnison et de colons, où le système de ségrégation coloniale s'applique avec rigueur. Amine récupère ses terres, rocailleuses ingrates et commence alors une période très dure pour la famille. Mathilde accouche de deux enfants : Aïcha et Sélim. Au prix de nombreux sacrifices et vexations, Amine parvient à organiser son domaine, en s'alliant avec un médecin hongrois, Dragan Palosi, qui va devenir un ami très proche. Mathilde se sent étouffée par le climat rigoriste du Maroc, par sa solitude à la ferme, par la méfiance qu'elle inspire en tant qu'étrangère et par le manque d'argent. Les relations entre les colons et les indigènes sont très tendues, et Amine se trouve pris entre deux feux : marié à une Française, propriétaire terrien employant des ouvriers marocains, il est assimilé aux colons par les autochtones, et méprisé et humilié par les Français parce qu'il est marocain. Il est fier de sa femme, de son courage, de sa beauté particulière, de son fort tempérament, mais il en a honte aussi car elle ne fait pas preuve de la modestie ni de la soumission convenables. Aïcha grandit dans ce climat de violence, suivant l'éducation que lui prodiguent les Soeurs à Meknès, où elle fréquente des fillettes françaises issues de familles riches qui l'humilient. Selma, la soeur d'Amine, nourrit des rêves de liberté sans cesse brimés par les hommes qui l'entourent. Alors qu'Amine commence à récolter les fruits de son travail harassant, des émeutes éclatent, les plantations sont incendiées : le roman se clôt sur des scènes de violence inaugurant l'accès du pays à l'indépendance en 1956.

03/2020

ActuaLitté

horrreur

Les yeux du dragon

« Le dragon sortit avec fracas des sous-bois, il avançait, les écailles brillant d’un éclat de cuivre vert au soleil, les narines d’un noir de suie toutes fumantes. Ce n’était pas un dragon trop jeune, mais un mâle. Frappés de stupeur, la plupart des hommes furent incapables de tirer une flèche ou même de bouger. Quand le dragon observa la partie de chasse, ses yeux verts prirent une teinte jaunâtre et il se mit à battre des ailes. Roland fut le seul à ne pas être paralysé de terreur… » Il était une fois un roi qui vivait dans le royaume de Delain avec ses deux enfants. Dans ce royaume, tout le monde parlait de Peter, le futur roi, le fils aîné de Roland. Mais un homme se demandait comment s’assurer que Thomas, le cadet, soit couronné à la place de son frère. Cet homme, c’était Flagg, le magicien du roi…
traduction : Evelyne Châtelain

05/2017

ActuaLitté

Romans historiques

Edmonde

Edmonde. Nous sommes en 1938, et le bal tragique commence. De Rome à Marseille, d'une alcôve l'autre, d'un palais l'autre, voici la fille de l'ambassadeur François Charles-Roux prête pour se marier, comme d'innombrables jeunes filles de son âge. Mais rien ne se passe comme prévu. Arrachée à l'amour de son fiancé Camillo Caetani, dont le mariage ferait d'elle une duchesse et une princesse, mais qui sera tué sur le front albanais. Arrachée à la France de Vichy par l'intelligence d'un père qui sut déjouer les pièges de la collaboration, arrachée à la douceur du lien avec sa soeur, la belle Cyprienne, princesse del Drago, par l'Italie des Chemises noires, et le terrible secret qui unit celle-ci à Galeazzo Ciano, gendre de Mussolini. On skie en cachemire à Megève, mais on renseigne la Résistance. On joue du piano avec Samson François, mais on planque les réfugiés dans le jardin. On roucoule avec les Vilmorin, mais on compte les morts dans le Who's Who macabre de la guerre. Sous les bombes, dans les officines du pouvoir, dans les infirmeries militaires, Edmonde le soldat de la 5e DB n'a pas froid aux yeux. En 1945, elle ne sera ni fiancée, ni duchesse, ni du beau monde, mais de tous les mondes à la fois. Ce roman-fresque raconte superbement la métamorphose d'Edmonde en femme libre.

02/2019

ActuaLitté

science fiction / fantastique grand format

La prophétie des éléments t.2 ; la prêtresse lunaire

Ethan et ses compagnons sont parvenus à Endraïle, mais il s'avère que le jeune Ythérien n'est pas l'un des Gardiens. Le Haut Conseil le soupçonne en outre d'être une arme utilisée par les Sorciers pour éliminer les enfants de la prophétie. Entre deux maux, les Sages décident tout de même de l'autoriser à rester au Palais des Mages afin de le surveiller. Ce jeune homme intrigue particulièrement le Haut Sage Allarus et l'énigmatique Mage elfique. A mesure que Hala et les trois autres Gardiens apprennent à se connaître et qu'Irina se démène pour préserver la ville d'Antalia des assauts des soudards, Ethan recherche des informations le concernant : qui est-il ? Mais, voilà que l'un des Gardiens est la cible d'un attentat. Tous les yeux se tournent alors vers le jeune homme qui ne cesse de clamer son innocence. Qui pourra alors apporter la lumière sur ces mystères et aider nos héros ? Où les mèneront les prophéties ? Rejoignez Ethan et ses amis pour découvrir les différents peuples des Terres d'Avalyn : Elfes, Acarans, Ictars, Finaï, Dragons, Rockshriim, Nâgas, Drows. et la Prêtresse lunaire.

ActuaLitté

litterature jeunesse romans / contes / fables

La reine des Macchabs t.2

Ouvrez les yeux : vous êtes parmi eux... Vous ne connaissez pas les Macchabs ? Tant mieux pour vous ! Car seule une poignée d'adolescents, appelés les Clairvoyants, peuvent les voir tel qu'ils sont : des cadavres puants animés par des entités venues d'ailleurs et qui veulent tous nous éradiquer...
Ces ados sont devenus un véritable commando, auto-baptisé les Fossoyeurs. Grâce au jeune Will, ils sont parvenus à éliminer le Maître des Macchabs. Mais le combat est loin d'être gagné.
Car arrive aussitôt leur Reine, plus redoutable encore. D'autant plus redoutable qu'elle endosse l'identité de Lilith Cavanaugh, responsable des Affaires Civiles de la ville de Philadelphie. Or, la mère de Will vient de recevoir un colis envoyé il y a quelques années par son défunt mari, Karl Ritter, le seul adulte qui ait jamais été capable de voir les Macchabs. Dans ce colis, destiné à Will, Karl dévoile toute la vérité. Susan, qui n'a pas eu la moindre nouvelle de son fils depuis quatre mois, ne sait pas vers qui se tourner... et elle commet une terrible erreur. Elle décide de rendre l'affaire publique en se confiant à une certaine Lilith Cavanaugh... (TRADUIT DE L’ANGLAIS PAR PATRICE LALANDE)