Recherche

La vie quotidienne au Moyen Age

Extraits

ActuaLitté

Histoire de France

La vie quotidienne au Moyen Age

Entre "Naître" et "Mourir", les vingt-deux chapitres de ce livre scandent l'existence des hommes et des femmes du Moyen Age, depuis les invasions barbares jusqu'à la Renaissance. Pour raconter, avec son talent coutumier, le quotidien du peuple comme des grands, Jean Verdon embrasse tous les thèmes. L'on découvre ainsi que l'on ne se marie pas par amour et que les futurs époux n'ont pas leur mot à dire. La sexualité tient pourtant une place significative au sein du couple et certains textes, connus des milieux cultivés, attestent l'existence d'un art érotique. Les quantités de nourriture et de vin ingérées impressionneraient nos contemporains fervents de diététique, mais des conditions de vie plus dures que de nos jours entraînent une dépense énergétique plus importante. A ceux qui prient, ceux qui combattent et ceux qui travaillent - les paysans, qui constituent l'essentiel de la population - s'ajoute, avec le développement des villes, le monde des artisans et des marchands. Sur eux tous la religion exerce une forte emprise, elle structure la société. Malgré les "malheurs du temps", les hommes savent s'amuser, profiter des instants de loisir plus fréquents qu'on ne l'imagine. Ils se déplacent beaucoup, parfois longtemps, des mois, voire des années. Un panorama sans équivalent, riche et fascinant.

04/2015

ActuaLitté

Histoire de France

La vie quotidienne au Moyen Age

Comment animait-on les banquets au xve siècle ? Qui pouvait-on croiser dans les rues des grandes villes ? Comment soignait-on gangrènes et autres maux ? Pourquoi croyait-on en l'existence de licornes et d'hommes-chiens orientaux ? Comment menait-on l'enquête lors des procès médiévaux ? D'où vient l'expression " payer en monnaie de singe " ? A quels métiers pouvaient prétendre les femmes ? Les chevaliers ont-ils toujours été les héros sans peur ni défaut de notre imaginaire ? Justine Defrance, alias " La Prof " sur YouTube, nous propose une découverte du Moyen Age à travers ses aspects les plus quotidiens et les plus concrets, tordant le cou au passage à nombre d'idées reçues. Alimentation, hygiène, santé, famille, femmes, éducation, vie en ville ou dans les campagnes, justice, imaginaires et superstitions, arts et loisirs... Sans prétendre à l'exhaustivité pour cette période qui dura mille ans, l'auteure nous raconte véritablement comment l'on vivait au Moyen Age en s'appuyant sur de nombreuses sources tout aussi sérieuses que divertissantes (traités de savoir-vivre, d'éducation, " tutos beauté " , chartes en tout genre, poèmes nuptiaux, bestiaires...) et sur une iconographie variée et éloquente. Une introduction au Moyen Age vivante, incarnée et accessible qui privilégie l'" histoire d'en bas " plutôt que celle des grands hommes. Professeure d'histoire-géographie dans le secondaire, Justine Defrance est " La Prof " sur YouTube, où elle donne des mini-cours d'histoire décalés mêlant son expérience d'enseignante et son goût pour la comédie.

09/2020

ActuaLitté

Histoire de France

Le travail au Moyen Age. La Vie quotidienne

De nos jours, le travail est un droit et l'oisiveté, à moins qu'elle ne soit involontaire, est une offense aux hommes. Il en est tout autrement au Moyen Age. L'oisiveté y est "sainte", digne d'estime, voire d'admiration. Ne rien faire est synonyme de noblesse et de foi, à l'exemple du moine voué à la prière. Le négoce est "vulgaire et impie", quant au "travail", le mot n'existe pas avant le XVIe siècle. Travailler est une punition - celle que le créateur infligea au premier couple après la Faute - et cette malédiction se trouve renforcée par la pratique de l'esclavagisme. Ceux qui travaillent au profit des autres sont des êtres asservis. Avilissant forcé, le travail va progressivement apparaître, aux yeux des chrétiens avides de pureté, comme une voie pour se rapprocher le Dieu, pour briser son corps source de tentations et de péché et abaisser son orgueil. Il faut attendre ainsi l'an mil environ pour que le travail devienne une forme d'obéissance naturelle au créateur. A travers cette vaste fresque des métiers, des statuts et des gestes, - du laboureur à l'homme de plume, du chevalier à la femme au "travail" - c'est l'ensemble des structures de la société médiévale et la progressive valorisation de l'idée de travail que met en scène ce livre.

06/2014

ActuaLitté

Histoire de France

La Vie au Moyen âge

Le Moyen Age est encore présent dans notre univers matériel et mental. Mais, sur son immense héritage, les mages convenues cachent souvent les faits authentiques. Ce livre ne se propose pas de raconter la suite des événements qui, des Mérovingiens à la Renaissance, ont créé l'Europe politique ; il s'adresse à ceux qui veulent découvrir et comprendre " l'homme médiéval " dans son environnement physique et psychologique, dans sa vie de tous les jours, dans ses affrontements, dans ses croyances et dans ses habitudes.

06/1982

ActuaLitté

Ouvrages généraux et thématiqu

La vie des chevaliers au Moyen Age

- La vie quotidienne des chevaliers, le rituel de l'adoubement - les croisades, les guerres, la vie au château, la chasse, les tournois - l'amour courtois, le roman de chevalerie - les ordres de la chevalerie

02/2023

ActuaLitté

Histoire de France

Vie des chevaliers au Moyen Age

Le chevalier, au Moyen-Age, doit affirmer sa renommée par des exploits guerriers. L'univers de la chevalerie est celui de la violence et de la guerre. Sa formation fait de lui un cavalier d'élite et un combattant expert au maniement des armes. A défaut d'être lui-même un seigneur, le chevalier vit dans la dépendance d'un seigneur qui le nourrit, au sens large du terme, lui apprend le métier des armes et le mobilise pour les combats. Un chevalier doit s'éduquer, apprendre les règles de la vie courtoise, c'est à dire à vivre en gentilhomme au contact des cours que les seigneurs entretiennent dans leurs châteaux.

04/2014

ActuaLitté

Ouvrages généraux et thématiqu

Vie des pèlerins au Moyen Age

- Le premier pèlerinage chrétien est celui de Jérusalem au tombeau du Christ. Jusqu'au xe siècle avec Rome, Tours est le plus important pèlerinage en Occident. Mais après les pillages normands au ixe siècle, c'est Saint-Jacques de Compostelle qui devient un haut lieu de pèlerinage. Au xie siècle, les "miquelots" sont nombreux à se rendre au Mont-Saint-Michel, célèbre pour ses miracles. - Les motivations des pèlerins sont variées : outre la dévotion, on demande aux saints la réalisation d'un voeu, on se met en route par goût de l'aventure ou pour faire pénitence... - Mille et un dangers guettent le pèlerin : le froid, la faim, le passage des frontières, les attaques de loups ou de brigands... - L'accueil des pèlerins est une véritable tradition dans les monastères occidentaux. - Les pèlerins aux sanctuaires : une ferveur très démonstrative ! - Enseignes et souvenirs de pèlerinages

05/2022

ActuaLitté

Histoire de France

La forêt au Moyen âge

Voici une histoire de la forêt médiévale, des forêts de France et des contrées voisines, du Ve au XVe siècle. Une histoire qui place en regard de forêts légendaires, les forêts réelles, celles de la chasse et de l'élevage, celles du bois de chauffage et des bois de charpente utilisés dans les habitations et les cathédrales, celles indispensables à une industrie où fours, forges, verreries, salines se multiplient. Une histoire qui rappelle comment, durant ce millénaire, les espaces cultivés s'étendent au détriment des forêts, dans quelle mesure les crises, conflits et épidémies accélèrent le processus ou le ralentissent, ou encore pourquoi il est nécessaire de créer des institutions chargées de gérer les espaces forestiers. Inédit en son genre, ce Tour des forêts est mené par des spécialistes de disciplines peu, voire pas représentées habituellement dans les ouvrages historiques (archéologie, palynologie, ou dendrochronologie), et met en forme des données à la pointe de la recherche. Spécialistes de littérature médiévale, linguistes, juristes, historiens des religions et des institutions, archéologues, spécialistes de la végétation ancienne, de la construction des cathédrales, du transport du bois, des mines, de la production de la chaux, de la poix, du sel, etc. ont oeuvré à donner le panorama le plus complet de la forêt médiévale et ainsi offrent un ensemble qui ne s'était encore jamais fait sur ce sujet. Grâce à cette somme foisonnante et richement illustrée, chacun pourra se faire une idée précise de l'évolution de "sa" forêt, celle qui lui est proche, qu'il parcourt parfois, et qui aujourd'hui fait pleinement partie de son quotidien.

10/2019

ActuaLitté

Ouvrages généraux et thématiqu

La mort au Moyen-Âge

Jean-Pierre Deregnaucourt est docteur en histoire et civilisations médiévales de l'Université Charles de Gaulle LILLE III où il fut Maître de conférences avant d'être Directeur adjoint de l'Institut Universitaire de Formation des Maîtres Nord Pas de Calais et Direction du centre IUFM de Lille

07/2022

ActuaLitté

Histoire de la philosophie

La philosophie au Moyen Age

En un volume sans égal, le meilleur guide pour comprendre la philosophie latine et médiévale. Parce que le Moyen Age a duré mille ans, il peut sembler difficile de ressaisir en totalité sa contribution à la pensée universelle. C'est pourtant la gageure que tient Serge-Thomas Bonino dans ce livre déjà considéré comme un classique. Avec rigueur et clarté, il présente ici au lecteur les théologiens et philosophes qui ont bâti la cathédrale du savoir médiéval et dont les traités n'ont cessé et ne cessent de conditionner les recherches de leurs successeurs. De Boèce à Nicolas de Cues, en passant par Anselme, Abélard, Thomas d'Aquin, Guillaume d'Occam... , chacun de ces géants est replacé dans son contexte culturel, avec un rappel de sa biographie intellectuelle, de son enseignement magistral, et une introduction à son oeuvre. Révélateur, passionnant, indispensable : un recueil inégalable, enfin réédité en format poche.

05/2022

ActuaLitté

Sciences historiques

La ville au Moyen Age

Pour rendre compte de l'évolution du paysage urbain dans l'Occident médiéval, on a longtemps privilégié les phénomènes de nature strictement économique. Or paysages. pouvoirs et conflits sont indissociables. D'autres facteurs méritent donc un examen attentif, notamment les liens très puissants qu'entretiennent la formation. la permanence ou la dégradation des tissus urbains d'une part. et les structures politiques et sociales régissant la vie des hommes dans les cités d'autre part. Il ne s'ait pas seulement de se pencher sur les institutions gouvernementales ou administratives, mais de savoir qui. dans les faits, dirige la ville. Quels sont les groupes ou les catégories d'individus qui tiennent la cité en main ? Par quels moyens, avoués ou occultes, asseyent-ils leur pouvoir ? Jacques Heers brosse un tableau de la ville médiévale et de ceux qui la gouvernent. passant au crible leurs origines, leurs organisations sociales, les manières dont ils s'assemblent. se confortent ou s'opposent les uns les autres.

11/2010

ActuaLitté

Histoire internationale

La guerre au Moyen âge

Aux yeux du public, la dimension guerrière du Moyen Age occidental est d'une évidence massive. Dans cette perspective largement partagée, l'espace médiéval, la société médiévale apparaissent dominés l'un par le château-fort, l'autre par le chevalier. La présente synthèse, visant à évoquer la guerre en tant que phénomène social et fait de mentalité à travers tout un millénaire, ne prétend pas remettre en cause cette vision mais la nuancer, la compléter. Elle s'interroge sur la profondeur de la rupture que les différentes vagues de " grandes invasions " ont entraînée dans le domaine militaire, soupèse les forces et les faiblesses des armées carolingiennes, rappelle le contexte guerrier qui a entouré et en grande partie conditionné la féodalité, examine les changements dans la conduite de la guerre qui ont accompagné et suscité la croissance de l'Etat. De ce survol ressort l'image d'un Moyen Age inventif, complexe et mobile, où s'exerça un art militaire moins fruste qu'on ne l'a parfois pensé. Les rapports entre guerre et christianisme font l'objet d'une attention particulière. Même si la conception chrétienne cautionna non seulement l'idée de guerre juste parce que nécessaire mais aussi l'idée de guerre sainte forgée dans l'exaltation de la lutte contre les forces du Mal, elle eut aussi le sens et le souci de la paix, ce qui devait aboutir chez plusieurs courants hétérodoxes aux notions clairement exprimées de pacifisme et de non-violence.

11/1999

ActuaLitté

Histoire des mentalités

La femme au moyen-age

Au Moyen Age, ce sont essentiellement des hommes, et particulièrement des clercs soucieux en principe d'éviter les contacts avec le sexe faible, qui parlent des femmes. Ces sources définissent un idéal sans indiquer en quoi consiste la réalité. Les documents s'intéressent, surtout pour le haut Moyen Age, à deux catégories de femmes, les moniales qui se sont consacrées à Dieu et les grandes dames qui manifestent des qualités viriles. Il faut attendre les derniers siècles de cette période pour qu'apparaissent vraiment des femmes de basse condition, en particulier dans les lettres de rémission. L'histoire de la femme au Moyen Age comporte de nombreuses spécificités et Jean Verdon ne manque pas ici de mettre en valeur une thématique riche, allant des invasions barbares aux grandes découvertes.

01/2024

ActuaLitté

Histoire de la philosophie

La raison au Moyen Âge

Ratio. Le Moyen Age, dit-on, n'aurait pas été l'âge de la raison mais de la foi, de l'autorité ou de la tradition. Mais c'est oublier qu'on en tira une logique, qu'elle donna sa forme au discours savant, qu'elle fut le ressort de la disputatio et que la théologie ne dédaigna pas de l'employer dans ses débats. Il est vrai, au prix d'un usage polysémique du mot dont il convient d'étudier les ramifications, la rationalité semblant pouvoir s'adapter aux différentes sortes de discours et, en quelque sorte, à leur fournir un style caractéristique. Le présent ouvrage s'attache à rendre compte de cette variété tout en restant attaché au principe de l'unité fonctionnelle de la ratio et pose la question : existe-t-il des savoirs assez sublimes, comme la théologie, ou assez humbles, comme les arts empiriques, pour échapper à l'emprise de la raison ?

12/2023

ActuaLitté

Lecture 9-12 ans

Mystère au Moyen Age

1493, bourg de Burford. Fils d'un grand maître lainier, Nicolas Fetterlock préfère courir dans les collines que de s'ennuyer à tenir des livres de comptes. C'est pourtant bien lui qui découvre que des bandits menacent l'avenir de la lainerie. Aidé de son ami Hal et de l'intrépide demoiselle Cecity, le jeune garçon est déterminé à déjouer le complot. Mais il lui faut gagner la confiance de son père.

11/2011

ActuaLitté

Ouvrages généraux et thématiqu

Sexualités au Moyen-Âge

En matière de sexualité, il existe des Moyen Ages et non un seul. Sur le fond commun d'une infériorisation de la femme plus ou moins marquée selon les milieux, les perceptions de la chair et de ses faiblesses, en un premier temps rigoureusement condamnées, évoluent, avec les comportements et les pratiques sociales. Aux moines, recteurs des moeurs, succèdent - vers 1200 des théologiens attentifs à la nature et à ses impératifs. Alors s'épanouit, dans le cadre du mariage (seul espace d'abord consenti à la " charnalité " humaine) puis bien souvent en dehors de lui, une sexualité mâle fort libre à condition qu'elle demeure naturelle. Le présent ouvrage s'efforce d'expliquer cette évolution des moeurs en ménageant leur place aux amours sodomitiques et homosexuelles progressivement rejetées dans l'ombre, mais partout discernables.

03/2023

ActuaLitté

Documentaires jeunesse

Vivre au Moyen Age

Comment les paysans cultivaient-ils la terre ? Que mangeait-on à cette époque ? Duels étaient les divertissements des seigneurs ? Qu'est-ce qu'un pèlerinage ? Découvre la société féodale et ses principaux acteurs chevaliers, prêtres et paysans. Voir la vie quotidienne dans les villes les campagnes, les châteaux et le monastères. Comprendre l'organisation de la société féodale - les relations entre suzerains et vassaux - et la dure vie des paysans. Découvrir les techniques de construction, l'art du vritrail et la façon de tailler les pierres.

02/2015

ActuaLitté

Histoire de France

Sexualités au Moyen Age

En matière de sexualité, il existe des Moyen Ages et non un seul. Sur le fond commun d'une infériorisation de la femme plus ou moins marquée selon les milieux, les perceptions de la chair et de ses faiblesses, en un premier temps rigoureusement condamnées, évoluent, avec les comportements et les pratiques sociales. Aux moines, recteurs des moeurs, succèdent - vers 1200 des théologiens attentifs à la nature et à ses impératifs. Alors s'épanouit, dans le cadre du mariage (seul espace d'abord consenti à la " charnalité " humaine) puis bien souvent en dehors de lui, une sexualité mâle fort libre à condition qu'elle demeure naturelle. Le présent ouvrage s'efforce d'expliquer cette évolution des moeurs en ménageant leur place aux amours sodomitiques et homosexuelles progressivement rejetées dans l'ombre, mais partout discernables.

04/2018

ActuaLitté

Philosophie

Penser au Moyen âge

L'objet de ce livre est " l'expérience de la pensée ", telle que l'a vécue un type d'homme - l'intellectuel - et telle que l'ont reproduite des groupes d'hommes et de femmes, plus ou moins hétérodoxes, aux XIIIe et XIVe siècles. L'enquête menée par Alain de Libera se veut indépendante de la sociologie historique (perspective illustrée par " Les intellectuels au Moyen age " de J. Le Goff) et porte volontairement sur des discours. Ainsi la censure (en particulier les condamnations parisiennes de 1277 : 219 idées interdites !) est considérée non comme révélatrice de ce qui fut, mais comme fabriquant, en l'énonçant et en la dénonçant, une réalité à venir. Réflexion sur la place du médiévisme dans l'institution du savoir et le rôle équivoque du Moyen Age dans la culture politique contemporaine, ce livre entend aussi déplacer le dialogue de l'Islam et de l'Occident sur le terrain de la tradition intellectuelle, ou plutôt de la transmission de l'idéal intellectuel de l'Orient à l'Occident : la crise de la scolastique, le conflit de la foi et de la raison, de la théologie et de philosophie, ont commencé en Islam, avant d'être importés (avec le modèle de l'intellectuel lui-même) en Occident.

09/1997

ActuaLitté

Critique littéraire

Bienvenue au Moyen Age

Qui était le roi Arthur ? Roland a-t-il vraiment sonné le cor à Roncevaux ? Pourquoi les troubadours, poètes exigeants, ont-ils laissé leur nom aux guitaristes babas cool ? Le Graal ressemblait-il à celui d'Indiana Jones et des Monty Python ? Tomber amoureux comme Tristan et Iseut a-t-il un sens aujourd'hui ? Qui a mieux parlé de l'amour conjugal que les poètes du Moyen Age ? A travers l'imaginaire, le merveilleux, les romans, les chansons et les légendes, Michel Zink, grand spécialiste du Moyen Age, nous propose un voyage du IXe siècle à nos jours, des chevaliers de la Table ronde à Kaamelott.

09/2016

ActuaLitté

Italie

Rome au Moyen Age

Rome médiévale ? L'expression sonne presque comme un défi ou une provocation. Entre l'Antiquité et les splendeurs de la Renaissance et du Baroque, on a longtemps cru que s'était ouverte dans l'histoire de la Ville éternelle une parenthèse de près de mille ans, sur laquelle il n'y avait pas lieu de s'attarder, sinon pour déplorer qu'elle ait duré si longtemps. Or le Moyen Age n'a pas seulement permis à Rome de survivre en tant que cité pendant les siècles obscurs et de devenir au XIIIe siècle un des foyers les plus vivants de la civilisation italienne, il a fait d'elle l'instrument d'une unification de l'Europe occidentale sous l'égide de l'Eglise catholique. Voici les récits des siècles qui manquaient à l'histoire de Rome.

04/2021

ActuaLitté

Ouvrages généraux et thématiqu

Succéder au Moyen Âge

" Tradition ", " réforme ", " rénovation " ou " translation " : diverses notions ont servi à qualifier le fait de succéder, à savoir l'enchaînement, le relai ou le séquençage temporel dans les sociétés médiévales du Ve au XVe siècle (Occident et Orient, Chrétienté, Islam, Byzance). Toutes témoignent de ce que les institutions du Moyen Age ont régulièrement prétendu répondre à la nécessité du changement sans bouleverser leurs cadres de référence ou, du moins, sans assumer de le faire. Des travaux récents ont enrichi notre connaissance de l'usage contextuel de ces concepts dans leurs expressions politiques, religieuses et culturelles. A travers eux, c'est souvent le point de vue de celui qui lègue qui a été adopté, laissant dans l'ombre l'action de celui qui prend la suite. Succéder n'est pas hériter : le successeur est supposé s'inscrire activement dans une chronologie et définir sa propre identité en regard d'une entité disparue. Cela est vrai dans le monde du travail ou celui de la vie intellectuelle comme dans l'ordre familial et dynastique, à la tête des gouvernements urbains aussi bien que des institutions ecclésiales. Observer les façons de succéder, c'est alors considérer comment des femmes et des hommes, des institutions et des courants intellectuels ont tenté de résoudre l'équation de la continuité et du changement. Le 53e congrès de la Société des historiens médiévistes de l'Enseignement supérieur public, qui s'est tenu à Rome les 26-28 mai 2022, a envisagé cette vaste question sans renoncer aux diversités des temps, des lieux, des domaines de l'histoire et des acceptions, du littéral au métaphorique.

11/2023

ActuaLitté

Documentaires jeunesse

La vie au Moyen âge. Au château, à l'église, au village...

Oyez, oyez, lecteurs, la fabuleuse histoire de la vie au Moyen-Age! Entre croisades et grandes batailles, récits de chevalerie et miracles religieux, la France médiévale, du Ve au XVe siècle, c'est aussi le quotidien de 18 millions d'habitants dans une société régie par la féodalité, les cloches des églises, l'activité des villes et les travaux des champs. Epoque mystérieuse, contée par les tapisseries et les enluminures, période de progrès surprenants, toujours visibles aujourd'hui, le Moyen-Age n'a pas fini de nous surprendre!

05/2014

ActuaLitté

Sciences politiques

La vie quotidienne au Parlement européen

Cinq cent dix-huit élus issus des douze pays de la Communauté européenne, neuf langues, trois sièges - Strasbourg, Bruxelles, mais aussi Luxembourg : lieu politique atypique, théâtre des tensions qui existent entre un projet fédérateur et l'affirmation des identités et des intérêts nationaux dans toute leur diversité, le Parlement européen offre aujourd'hui le spectacle en miniature de l'Europe en train de se faire. Fasciné par ce microcosme aux allures de caravansérail, l'auteur a décidé de s'en faire l'ethnologue. Quels sont les moeurs et les rites de la tribu nomade des parlementaires européens ? Comment travaillent ceux-ci au jour le jour ? Quels pouvoirs exercent-ils ? A l'heure où l'accélération de la construction européenne suscite des débats souvent flous et abstraits, l'enquête de Marc Abélès, véritable étude de terrain, répond à ces questions en évitant soigneusement les stéréotypes et les idées préconçues. MARC ABELES Normalien, docteur ès lettres et sciences humaines, Marc Abélès est actuellement directeur de recherche au CNRS. et membre du Laboratoire d'anthropologie sociale au Collège de France. Après s'être penché sur divers aspects de la vie politique française, il a choisi de porter son regard d'ethnologue sur le Parlement européen, dont il étudie les moeurs depuis 1990. Outre de nombreux articles, il a notamment publié Jours tranquilles en 89 ; ethnologie politique d'un département français (1989) et Anthropologie de l'Etat (1990).

09/1992

ActuaLitté

Histoire de France

La vie quotidienne au XIe siècle

II n'existait pas jusqu'à présent d'étude synthétique sur le costume et la vie quotidienne au Xle siècle. Et, pourtant, cette époque est du plus haut intérêt pour l'histoire et la civilisation du Moyen Age. Contrairement au XVe siècle qu'on connaît de manière approfondie grâce à la masse de documents et aux vestiges conservés - habitat, mobilier, costume et armement - le XIe siècle nous propose encore beaucoup de conjectures, quant aux détails de la vie quotidienne, d'où l'intérêt de retrouver ce passé. C'est un tournant capital, après l'An Mil, qui voit la naissance de la féodalité et l'apparition du village structuré en paroisse. C'est aussi la naissance d'une société plus policée où l'Eglise impose son pouvoir mais aussi la trêve de Dieu, combattant les guerres privées, suscitant l'idéal de la chevalerie, de la protection de la veuve et de l'orphelin, l'aide aux plus démunis. Ce tournant construit les fondements de notre société actuelle. C'est aussi un tournant considérable où le développement du collier d'épaule, des moulins permettra de nourrir une population en forte expansion, jusqu'au " beau Xllle siècle ". Le monde rural se structure autour de ses châteaux et de ses églises. Les villes et les métiers connaissent un essor nouveau, ce sera une civilisation urbaine et marchande. Après l'époque carolingienne, qui est en partie un renouveau de l'art antique, l'art roman surgit sur ces bases en ce XIe siècle et s'épanouira jusqu'aux sublimes audaces du gothique dans le courant du siècle suivant. Le XIe siècle est un âge de tous les espoirs dans un monde jeune en pleine mutation. II est surtout illustré par la Telle du Conquest, appelée aussi Tapisserie de Bayeux, remarquable document iconographique, base de notre découverte du Xle siècle. Elle nous montre une épopée où tout était encore possible - un petit chevalier normand ou français pouvait traverser la Manche et obtenir un fief en un royaume qu'il découvrait alors. Cette Telle du Conquest nous offre une masse considérable d'informations mais, schématique, elle nous laisse face à une masse encore plus grande de conjectures. Il faut donc examiner d'autres sources. Elles sont archéologiques, York en Angleterre, mais Blois et surtout Charavines ou Andone en France. Il y a aussi les quelques monuments de cette époque parvenus jusqu'à nous. Les vestiges conservés dans ce qui fut l'Empire viennent compléter cette image du passé : objets souvent somptueux mais encore l'archéologie. De l'Angleterre au lac de Zurich, nous vous proposons un voyage dans ce Moyen Age plein d'une énergie qui allait bâtir notre monde. Avec plus de 470 illustrations, cet ouvrage unique nous présente un panorama complet de la vie quotidienne au xr siècle, de l'architecture à la nourriture de l'époque, en passant par le costume, les outils, l'armement, etc.

05/2010

ActuaLitté

Histoire de France

Gouverner la ville au Moyen Age

A la remise en cause d'une classification tripartite, rigide et obsolète des gouvernements urbains - villes de commune, villes de franchise et villes de consulat - succède une analyse tout en nuance qui conduit à cerner, avec précision, la notion de bonne ville. Réalité vivante dès la seconde moitié du XIIe siècle, elle transcende les catégories existantes. Mettant à profit ce nouveau cadre institutionnel qui lui ouvre les horizons du royaume, la ville médiévale s'arrache aux pesanteurs régionales pour devenir un instrument privilégié de la construction de l'Etat. Ses administrateurs, qu'ils reflètent une aristocratie d'argent, de culture ou de métier, apportent à l'Etat en formation leur savoir-faire administratif et leur incomparable ingéniosité dans l'art de connaître et de taxer les patrimoines. Mais voilà qu'en ce secteur si vital de l'impôt, la retenue est toujours de mise. Plus qu'à informer le prince et instruire ses agents, c'est davantage à protéger les contribuables face à une fiscalité royale envahissante que s'attachent les gouvernements urbains à un moment où l'Etat contraint chaque jour la ville à payer, pour l'essentiel, le prix de la sécurité en lui imposant d'organiser sa propre défense. A nouveau isolées derrière leurs remparts au lendemain des premiers revers de la guerre de Cent Ans, maîtresses de leur destin et comptables de leurs deniers, les cités du royaume de France imaginent des techniques si minutieuses de gouvernement qu'elles apparaissent, dès lors, comme les vrais laboratoires d'un Etat en pleine mutation.

02/1993

ActuaLitté

Moyen Age - Critique littérair

La rose au Moyen Age. Florilège

Considérée comme la fleur par excellence, la rose occupe une place prépondérante dans la culture médiévale. En médecine, la rose est largement employée dans la pharmacopée traditionnelle, héritée de l'Antiquité. La religion chrétienne en fait l'un des attributs de la Vierge Marie, ce qui renforce encore son prestige. Parallèlement, la littérature l'érige en symbole de la femme aimée et de la beauté féminine. Enfin, la rose constitue un motif artistique majeur, notamment dans les enluminures des manuscrits. Ce florilège permet de prendre la mesure de l'omniprésence de la rose à cette époque, en abordant différentes thématiques scientifiques, littéraires et artistiques. En découvrant des textes parfois inédits et richement illustrés, le lecteur abordera des pans de l'histoire des sciences et des mentalités, tout en comprenant mieux les croyances actuelles sur la rose.

10/2022

ActuaLitté

Ouvrages généraux et thématiqu

Vivre la misère au Moyen Âge

Les sociétés anciennes vivaient sous la menace de la précarité, du chômage, des crises et des épidémies ; mais elles vivaient aussi le retour des famines et les rues des villes envahies de mendiants criant à la rage de la faim. Comment les hommes ont-ils vécu ces misères en France au Moyen Age et à la Renaissance ? Pour mener l'enquête, Jean-Louis Roch traque, recense et décrypte leurs mots : les lieux communs, les proverbes, et l'expression des sentiments, comme la honte ou la pitié. Il explore, à côté des archives, la littérature et en particulier le théâtre à destination populaire, les farces et les Mystères. Ce faisant, il multiplie les points de vue sur ces gueux sans souci, sans six sous : le travail précaire, l'obsession de la faim et de la ruse, la fraude et la violence, les mille et une stratégies de survie et les rêves de festins plantureux et du pays de Cocagne. Il raconte l'ambivalence du rapport aux pauvres, qui font rire au théâtre et que l'on chasse dans la rue : "truand" , "maraud" , "bélître" , "gueux" ; des termes à l'étymologie mystérieuse. En détaillant le vocabulaire de la misère à la fin du Moyen Age, c'est l'ensemble de l'imaginaire social des humbles et un pan entier de la culture populaire qui se découvrent chemin faisant. Les mots des pauvres témoignent d'une très ancienne conception magique du monde, qui allait s'effacer lors de son désenchantement. Cela valait la peine d'aller voir à la fois du côté de la langue et du côté de l'histoire.

04/2023

ActuaLitté

Ouvrages généraux et thématiqu

La Vie Hors-série N° : Les croyances au Moyen Âge

Omniprésent dans la littérature, le cinéma, les séries et les jeux vidéo, le Moyen Age fascine et ses croyances façonnent toujours notre imaginaire. Entre licornes et démons vengeurs, héros de la Table ronde et saints évangélisateurs, croisades et dialogue interreligieux, son univers enchanté, à mi-chemin entre magie et religion, paganisme et dévotion chrétienne, séduit le grand public et passionne toujours les chercheurs. Ce hors-série richement illustré revisite les symboles, les mythes, les rites et les légendes qui ont nourri ces 1000 ans d'histoire qui fondent la nôtre. Le hors-série s'ouvre par une interview de Michel Pastoureau, illustrée par des photos prises dans le musée de Cluny,

01/2023

ActuaLitté

Histoire de France

Portraits de femmes au Moyen Age (VIe-XVe siècles)

On imagine les femmes du Moyen Age comme des êtres entièrement soumis à l'autorité des hommes, pères, maris, prêtres. Pourtant, on rencontre régulièrement des femmes étonnantes, de toutes conditions, qui échappèrent à cette domination. Il en fut qui menèrent des vengeances terribles, ou qui luttèrent bec et ongles pour défendre leur droit ou celui de leurs enfants, n'hésitant guère à braver des adversaires capables de les broyer. Certaines traversèrent un océan en quête de mondes à explorer, ou levèrent des armées qu'elles dirigèrent d'une main de fer sur les champs de batailles. D'autres donnèrent de leur personne par simple compassion. On trouve aussi des malheureuses croupissant dans des prisons sordides, attendant que des hommes statuent sur leur sort... Elles étaient vikings, franques ou saxonnes. Elles vivaient en Norvège, en Normandie, en Angleterre, en Provence ou même au Groenland ! Elles se nommaient Marie, Juette, Chrodielde, Constance, Audr la très sage, Gerberge, Marion la Droiturière ou Huguette du Hamel. Elles étaient reines, nonnes ou sorcières. Leur sort fut heureux ou tragique. Mais toutes laissèrent, d'une manière ou d'une autre, volontairement ou non, leur empreinte dans la légende des siècles.

03/2019