Recherche

La gauche devant l'histoire

Extraits

ActuaLitté

Histoire internationale

Le mystère Mussolini. L'homme. Ses défis. Sa faillite

"La" biographie de Mussolini. Un événement historique et littéraire. "Ce livre n'est ni une biographie au sens strict de Mussolini ni une histoire du fascisme italien mais la première tentative - et pas seulement en France - d'essayer de dévoiler le "mystère" d'un personnage qui ne ressemble véritablement à aucun des dictateurs, de droite ou de gauche, au XXe siècle mais qui, d'une certaine mesure, les résume tous, de Lénine à Castro". (M. Serra) Homme et leader politique extrêmement complexe, pétri de contradictions, puisant ses modèles chez Napoléon puis César avant d'être fasciné par Hitler, le Duce peut donner l'image d'un comédien tragique au sens nietzschéen du terme, et d'un révolutionnaire manqué. Il a pourtant modernisé son pays et fasciné l'Europe avant de sombrer dans la déchéance et les haines d'une guerre civile prenant la relève de la guerre mondiale. Maurizio Serra raconte ce destin sinueux et passionnant sur la base d'une documentation impeccable, dans un style fluide qui s'inscrit dans la filiation d'Italo Svevo et a fait la réputation de ses magistrales biographies de Malaparte ou d'Annunzio. Un très grand livre appelé à faire date.

09/2021

ActuaLitté

Manga

Tomie

Tomie Kawakami est le mal incarné. Reconnaissable entre mille grâce à ses longs cheveux noirs et son grain de beauté sous l'oeil gauche, elle déclenche les passions chez tous les hommes qui croisent son regard, jusqu'à les pousser à l'assassiner dans d'atroces circonstances. Ce que ses amants ne savent pas, c'est qu'une fois sous son emprise démoniaque, il est impossible de lui échapper et que la mort elle-même fait partie de son plan de conquête. Ses victimes, partagées entre l'amour et la folie, vont petit à petit réaliser l'indicible : peu importe le nombre de fois qu'ils la tueront, le monde ne pourra jamais se débarrasser de Tomie. Pire, son pouvoir ne fait que grandir inlassablement à chacune de ses renaissances. - Préface d'Alexandre Aja (La colline a des yeux, Crawl, Haute Tension, Horns etc.) - Nouvelle traduction, nouveau lettrage et onomatopées japonaises sous-titrées. - Analyse inédite de 6 pages en fin d'ouvrage. Maître incontesté de l'horreur mondiale aux côtés de Stephen King, Junji Ito est également l'un des plus grands mangakas de tous les temps. Né en 1963 dans la préfecture de Gifu, il se destine d'abord à devenir dentiste et réalise son premier chef d'oeuvre, Tomie, en parallèle de sa vie au cabinet. Inspiré par Kazuo Umezzu, il se décide finalement à devenir mangaka à plein temps et enchaîne les histoires plus marquantes et plus variées les unes que les autres. Aujourd'hui reconnu comme le porte-drapeau de l'horreur à la Japonaise, il bénéficie d'un intérêt tout particulier d'un nouveau public, plus jeune, désireux de découvrir l'univers complexe et profondément unique de celui qui se réclame d'Howard Phillips Lovecraft, notamment en matière d'horreur indicible et cosmique, grâce à ses multiples adaptations animées.

07/2021

ActuaLitté

Littérature étrangère

La Ville absente

Le gaucho invisible, la petite fille rousse, la jeune fille muette… Mais aussi Mac Kensey, qui a reconstruit son cottage en Patagonie et vit suspendu aux ondes de la BBC, un professeur hongrois spécialiste du Martín Fierro incapable d’apprendre l’espagnol, la danseuse du Majestic folle d’un gangster coréen. Autant d’histoires auxquelles se mêlent des personnages historiques tels Macedonio Fernández ou Evita Perón, qui naissent, se modifient à l’infini et s’enchevêtrent autour d’Elena, être étrange, mi-femme, mi-machine. Dans ce roman aux multiples récits, chacun tente d’échapper à ses obsessions, celles qui traversent toute l’œuvre de Ricardo Piglia – au cœur du langage et du temps.

09/2009

ActuaLitté

Policiers

La nuit tombée sur nos âmes

" Les habitants de Gênes ont fui ou se terrent chez eux. La ville est déserte et l'état de siège a été proclamé. " Un grand roman noir sur les coulisses du sommet altermondialiste de Gênes en marge du G8, et comment les affrontements entre manifestants et forces de l'ordre se sont soldés par la mort de Carlo Giuliani, abattu d'une balle en pleine tête par un carabinier. Gênes, juillet 2001. Les chefs d'Etat des huit pays les plus riches de la planète se retrouvent lors du G8. Face à eux, en marge du sommet, 500 000 personnes se sont rassemblées pour refuser l'ordre mondial qui doit se dessiner à l'abri des grilles de la zone rouge. Parmi les contestataires, Wag et Nathalie sont venus de France grossir les rangs du mouvement altermondialiste. Militants d'extrême-gauche, ils ont l'habitude des manifs houleuses et se croient prêts à affronter les forces de l'ordre. Mais la répression policière qui va se déchaîner pendant trois jours dans les rues de la Superbe est d'une brutalité inédite, attisée en coulisses par les manipulations du pouvoir italien. Et de certains responsables français qui jouent aux apprentis-sorciers. Entre les journalistes encombrants, les manoeuvres de deux agents de la DST, et leurs propres tiraillements, Wag et Nathalie vont se perdre dans un maelstrom de violence. Il y aura des affrontements, des tabassages, des actes de torture, des trahisons et tant de vies brisées qui ne marqueront jamais l'Histoire. Qui se souvient de l'école Diaz ? Qui se souvient de la caserne de Bolzaneto ? Qui se souvient encore de Carlo Giuliani ? De ces journées où ils auront vu l'innocence et la jeunesse anéanties dans le silence, ils reviendront à jamais transformés. Comme la plupart des militants qui tentèrent, à Gênes, de s'opposer à une forme sauvage de capitalisme. Pour La guerre est une ruse : Grand Prix du roman noir du festival du film policier de Beaune 2019 Prix des lecteurs Quais du polar 2019 Prix Marguerite-Puhl-Demange du Festival Le Livre à Metz - 2019 Etoile du polar Le Parisien 2018, Prix du noir historique 2019, du salon du livre Les Rendez-vous de l'histoire de Blois Pour Prémices de la chute : Prix Moussa Konaté du roman policier francophone du festival Vins noirs de Limoge 2019 Pour l'ensemble de la trilogie Benlazar : Grand prix de littérature policière 2020

09/2021

ActuaLitté

Littérature française

L'inexistence

Avant la guerre, Carel Ender habite à Privine. Il est fonctionnaire de l'administration impériale. C'est toujours mieux que ce qu'en attendait sa famille. Ses amis se nomment Isabelle Van Duyck, fondatrice d'une résidence utopique ; Jean Faber, militant politique de gauche ; Nina Fischer, journaliste de renom donnant de son temps au Secours des réfugiés ; Ilya Rehberg, jeune dramaturge intéressé par la "question kadienne" ... Puis la grande histoire tombe sur Privine, et efface le souvenir de cette communauté. Des années plus tard, l'historienne Sabine Oloron rencontrera le nom de Carel Ender dans ses recherches. Peut-être saura-t-elle dire la morale de cette fable.

09/2021

ActuaLitté

Littérature française

Rabalaïre

« Et qu’est-ce qui nous empêcherait d’inventer un autre monde que celui-là ? »

Rabalaïre, en occitan, désigne « un mec qui va à droite, à gauche, un homme qui aime bien aller chez les gens ». Ici, c’est Jacques, chômeur, passionné de vélo, d’une humanité à toute épreuve, et qui entre Clermont-Ferrand et l’Aveyron, va connaître toute une série d’aventures. Il aime Robert qui vit avec ses vieux parents. Il rencontre un vieux berger qui distille la Brigoule – une gnôle aux pouvoirs surpuissants –, un curé un peu chaman, qui l’initie aux voyages dans le pays des morts, Ysaline, une jeune prostituée, un « Collectif d’action citoyenne », des terroristes islamistes, Rosine, propriétaire de bar, veuve et débordante d’affection malgré la jalousie de son fils Éric.

Ses divagations à vélo, sur le col de l’Homme mort, en forêt, ou sous les effets de la drogue, conduisent Jacques à des situations parfois extrêmes. Roman picaresque, cru et sexuel, mais aussi roman d’amour, roman politique et social, roman de terroir, policier et parfois fantastique. C’est l’histoire revisitée, drôle et cruelle, d’une France oubliée, de la paupérisation des campagnes et des provinces, l’histoire des gens de pays, de leurs corps, de leur langue, l’histoire des déclassés, d’un peuple très divers aux moeurs débridées et décomplexées, et aux croyances multiples, parfois mystiques. Le tout dans une langue populaire, orale, puissante et joyeuse.

08/2021

ActuaLitté

Littérature française

Le fils du pêcheur

Au cours des dix dernières années, j'ai été amoureux deux fois. Elle s'appelait Mona, il s'appelait Léo. J'ai vécu avec elle à Paris, avec lui en Normandie. J'ai été en couple pendant sept ans avec elle, avec lui pendant sept mois. Je les ai aimés pareil. Je veux dire, aussi fort. En sept ans, j'ai pris dix kilos. J'ai voulu arrêter la drogue. J'ai essayé de faire un enfant. J'ai vu un homme mourir. Je me suis éloigné de mon père. J'ai vu les contours de mon visage disparaître. J'ai vu la femme que j'aimais se détruire. J'ai détruit le mec que j'aimais. J'écris ces phrases dans le vide. Je ne sais plus à qui je m'adresse. Peut-être aux deux êtres que j'aimais le plus et que j'ai brisés. On m'a tout donné et j'ai tout gâché. Il me reste le souvenir de ces deux passions. Il me reste l'histoire que je vais vous raconter.

08/2021

ActuaLitté

Littérature étrangère

Les aventures de China Iron

Les Aventures de China Iron, c'est la relecture d'un classique de la littérature gaucho, Martin Fierro, le poème épique de José Hernandez. C'est une épopée radieuse et lu mineure, où China Iron, la femme de Martin Fierro, et Liz, partent à la conquête d'une nouvelle manière de vivre ensemble, à rebours des mythes fondateurs de nos sociétés. C'est un roman bouleversant sur la libération d'une femme, une mer-veilleuse histoire d'amour et d'aventures, un western queer et féministe. C'est enfin un appel à fonder un monde libre où les créatures s'en brasseraient avec désir et jouiraient du même amour pour les rivières, les oiseaux et les arbres. Et elles ne se sentiraient plus jamais seules.

04/2021

ActuaLitté

Littérature

L'amour à la page

Franck Thomas est le plus grand écrivain vivant... sauf que personne ne s'en rend compte ! À commencer par son éditeur, qui refuse son nouveau manuscrit, celui qui devait lui apporter (enfin ! ) le succès tant mérité... Aujourd'hui, plus personne ne lit et tout le monde veut écrire. Franck, après avoir publié un premier roman qui n'a pas connu de succès, se fait virer par son éditeur. Convaincu que son génie va être reconnu sous peu, il fait le tour de toutes les maisons d'édition de la place de Paris. Après quelques échecs humiliants, il se retrouve à devoir écrire une histoire pour une illustratrice jeunesse. La collaboration avec la jeune femme est houleuse. Débute alors pour le romancier une quête a travers la jungle éditoriale, où cette rencontre forcée va réveiller les fantômes du passe, mettre son ego a l'épreuve et le poussera découvrir le véritable sens de l'écriture... Mais Franck se console en pensant à tous les grands génies qui ont souffert avant d'être reconnus ! Parallèlement à cette mission, il intrigue, à droite à gauche, espérant percer. Au risque de blesser ladite jeune illustratrice, pour laquelle il commence à avoir un tendre attachement... Franck Thomas est né en 1982. Il est auteur et consultant en scénario pour la télévision et le cinéma.

01/2020

ActuaLitté

Critique littéraire

Le Paris de Colette

Colette à Paris, c'est d'abord l'histoire d'une provinciale qui, par la grâce imprévue d'un mariage avec une célébrité du temps, devient peu à peu une figure bien parisienne : une actrice et une artiste du music-hall, mais aussi une journaliste, et surtout le grand écrivain que l'on sait. De la rive gauche à Passy et Auteuil, puis au centre de Paris et au Palais-Royal dont elle devient la plus illustre curiosité, Colette a exploré bien des endroits de la capitale. Elle en observe cette marge champêtre qu'est le bois de Boulogne, mais aussi cet épicentre du music-hall et d'une certaine marginalité homosexuelle qu'est Montmartre. Elle fait renaître le quartier des rédactions et des organes de presse, nous fait traverser le Paris petit-bourgeois des Batignolles comme celui, plus cossu et plus artiste alors, de la plaine Monceau. Elle nous mène dans le Paris des théâtres et des concerts. Ses nombreux déménagements dans la ville lui ont donné une variété de perspectives, que son art du regard et de la plume rend avec précision et finesse.

11/2017

ActuaLitté

Littérature française

Une histoire trop française

" C'est le triste particularisme de notre entreprise. Nous pratiquons le mensonge et la fraude". Fondée par un homme de gauche, la société Jodelle Implants vend des prothèses mammaires aux femmes du monde entier. Véritable " laboratoire d'innovation sociale " , elle se distingue par la diversité de ses employés, ses hauts salaires ou sa crèche d'entreprise. Ici, chaque matin, le PDG envoie aux cent vingt salariés un poème de La Fontaine ou de Rimbaud. Lorsque Louis Glomotz, critique littéraire au chômage, y trouve un emploi, il est loin de se douter que cette façade humaniste cache une réalité toxique, et qu'il va se retrouver au coeur d'un scandale sanitaire mondial. Inspiré de faits réels, innervé par une ironie tragique, Une histoire trop française, entre thriller industriel et précis de psychopathologie du salarié, pose une question : peut-on vraiment faire confiance à ceux qui nous veulent du bien ?

08/2017

ActuaLitté

Sciences politiques

L'avènement de la démocratie. Tome 4, Le nouveau monde

Que s'est-il passé pour qu'advienne silencieusement, dans le sillage de la crise économique du milieu des années 1970, un monde nouveau dont nul n'avait anticipé les traits ? En quoi consiste au juste sa nouveauté, qui à la fois marque le triomphe du principe démocratique à une échelle jamais vue et rend sa mise en oeuvre si problématique ? Telles sont les questions soulevées par la dernière étape en date de l'avènement de la démocratie qui sont au centre de ce livre. Nous vivons la phase ultime de la "sortie de la religion", la religion ne se résumant pas à la foi personnelle, comme nous la concevons aujourd'hui, mais formant le principe organisateur des sociétés d'avant la nôtre. Ce processus paraissait parvenu à son terme ; il ne l'était pas. Nous nous pensions "absolument modernes" ; nous en étions encore loin. Nous le sommes brutalement devenus, et cela change tout, des conditions de la coexistence planétaire à l'identité de chacun d'entre nous. Notre organisation politique conservait dans sa forme l'empreinte de la soumission aux puissances venues d'en haut. Celle-ci s'est volatilisée, en révélant une fonction de l'Etat-nation que nous ne soupçonnions pas et qui en fait le soubassement du monde mondialisé. Nous habitions une histoire que nous pensions toute tournée vers l'avenir. Elle restait hantée par le passé, en réalité, comme le bond en avant de la production du futur nous l'a appris, en donnant à l'économie une place hégémonique dans la vie collective. Les libertés individuelles que nous pensions avoir conquises continuaient secrètement d'être prises dans l'appartenance sociale. L'effacement de cette dernière leur a conféré une autre portée, en faisant apparaître une société des individus qui gravite autour des droits de l'homme. Le paradoxe est que cette formidable avancée des moyens de l'autonomie humaine donne, à l'arrivée, une société qui échappe à ses membres, des démocraties incapables de se gouverner. Une chose est de disposer des instruments qui permettent de maîtriser son destin, une autre est de savoir s'en servir. L'histoire de la libération est derrière nous ; l'histoire de la liberté commence.

01/2017

ActuaLitté

gauche (science politique)

La gauche devant l'histoire

Depuis le choc du 21 avril 2002, la gauche en général et les socialistes en particulier s’avèrent de moins en moins capables d’exister politiquement. En témoignent aujourd’hui leur impuissance face au pouvoir de Nicolas Sarkozy et leur désarroi devant la montée d’une gauche radicale. Pourtant, leur histoire nous enseigne l’importance des combats démocratiques qui furent menés depuis la fin du XIXe siècle et leur contribution décisive à l’avènement des libertés modernes. L’étude de ces engagements oblige à regarder bien au-delà des récits conventionnels et à saisir la pensée critique de l’histoire et de la politique qui émergea des luttes civiques. Retrouver ces héritages cachés, c’est reconquérir la conscience politique qui manque à la gauche française. Et comprendre la valeur de l’histoire politique. Vincent Duclert, professeur agrégé à l’École des hautes études en sciences sociales, travaille sur l’histoire de la démocratie contemporaine. Il a consacré une biographie monumentale à Alfred Dreyfus (Fayard) et codirigé le Dictionnaire critique de la République (Flammarion). Il a publié au Seuil, en 2008, La France, une identité démocratique. Les textes fondateurs. NB: L'OURS, mensuel socialiste de critique littéraire culturelle artistique, consacre un dossier spécial au livre de Vincent Duclert, dans son numéro 388, en vente le 11 mai.

ActuaLitté

litterature francaise romans historiques

Les rouges

« Ma mémoire est une foule noire couronnée de drapeaux rouges, et elle s’appelle Madeleine. Madeleine, c’est la Basilique de Vézelay. Madeleine, c’est ma grand-mère. Madeleine, c’est moi. C’est elle qui, la première, m’a raconté notre histoire. J’avais quatre ans, j’avais dix ans, j’avais seize ans. Dans sa voix, j’écoutais d’autres voix, venues du fond des siècles: la voix de Jules, son père, la voix de Jules-Antoine, son grand-père, la voix du grand-oncle Armand Perreau déporté en 1852, la voix de Camélinat, venant redire à la forge ses conversations avec Marx et Jaurès, la fondation de la Première Internationale ouvrière et l’écrasement de la Commune ; la voix, plus proche, dans la salle à manger des Cités, à Migennes, de René le résistant ou de Prosper Môquet, le député communiste de l’Yonne, et de sa femme Juliette. Huit générations de Rouges. Voici leur histoire, notre histoire, votre histoire. « Contre les accusations d’avoir été les fourriers d’un nouveau fascisme, je ne plaide pas l’innocence. Je veux juste nous donner une chance de comprendre qu’aucun régime politique n’incarnera jamais une définitive justice. Et que le combat doit être indéfiniment recommencé. Je veux donner une chance à Madeleine de dire enfin je. »Roman fresque et roman vrai, Pascale Fautrier a su trouver le souffle pour raconter plus de deux siècles du combat de la gauche française révolutionnaire. Les Rouges est son premier, et magistral, roman.

ActuaLitté

pamphlets politiques, faits de societe, actualite, temoignages, biographies

Une vie politique ; entretiens avec Philippe Artières et Eric Favereau

En 1984, le sida entre tragiquement dans la vie de Daniel Defert avec la mort de Michel Foucault. En hommage à celui qui fut son compagnon de vie pendant près de vingt-cinq ans, le sociologue crée Aides, la première association française de lutte contre le sida, dont l’action sera déterminante dans la gestion de l’épidémie. En plaçant le malade au centre, Aides redéfinit la façon de penser la santé publique et convoque la sexualité, l’affect et l’intime au cœur de la lutte. Une nouvelle forme de militantisme voit le jour, dont Daniel Defert est l’un des artisans. Mais cette histoire s’inscrit dans la continuité d’une vie d’engagement: le combat en faveur de la décolonisation, Mai 68 et l’aventure de la Gauche prolétarienne, la création avec Foucault du Groupe d’information sur les prisons (GIP)… À chaque fois, Daniel Defert s’attache à partir des besoins et de la parole des premiers concernés, qu’ils soient ouvriers, détenus, homosexuels, usagers de drogues ou porteurs du VIH. Sous la forme d’un entretien accordé par l’auteur à Philippe Artières et Éric Favereau et d’une sélection de textes d’intervention, ce livre restitue le parcours d’un intellectuel qui a pris part aux grandes mutations sociales et politiques de la seconde moitié du XXe siècle et qui a su mettre ses expériences antérieures au service de la lutte contre le sida. Agrégé de philosophie et sociologue, Daniel Defert a fondé et longtemps présidé Aides. Auteur de nombreux articles, il a coédité les Dits et écrits de Michel Foucault (1994) et édité ses Leçons sur la volonté de savoir (2011).

ActuaLitté

litterature francaise romans nouvelles correspondance

Le Parti De La Jeunesse

Jeune, riche, beau, intelligent, le narrateur de cette histoire aurait tout pour être heureux s'il n'était sans arrêt déstabilisé par les choix de vie des autres. Cobaye des idéologies contemporaines, il passe d'une posture à l'autre, partagé entre l'ironie et le désir d'engagement. Malmené par ses partenaires féminines – Gloria, une militante de Greenpeace qui pratique généreusement le don de soi, Candice, une aventurière du sexe virtuel qui l'oblige à des expériences éprouvantes –, il est écrasé par la libido de son père, un avocat d'affaires qui ose refaire sa vie avec une fille de vingt ans... Son désir de militer en politique se manifeste surtout par des parties de paintball israélo-palestinien dans un appartement bourgeois, avant de déboucher sur des enquêtes bidon auprès d'étudiants d'extrême gauche avec une carte de presse falsifiée, et sur la rencontre avec un gourou écologiste qui prône la stérilisation volontaire. Roman d'initiation loufoque, Le Parti de la jeunesse dénonce avec un humour féroce les impostures d'aujourd'hui.

ActuaLitté

litterature francaise romans nouvelles correspondance

Le Parti De La Jeunesse

Jeune, riche, beau, intelligent, le narrateur de cette histoire aurait tout pour être heureux s'il n'était sans arrêt déstabilisé par les choix de vie des autres. Cobaye des idéologies contemporaines, il passe d'une posture à l'autre, partagé entre l'ironie et le désir d'engagement. Malmené par ses partenaires féminines – Gloria, une militante de Greenpeace qui pratique généreusement le don de soi, Candice, une aventurière du sexe virtuel qui l'oblige à des expériences éprouvantes –, il est écrasé par la libido de son père, un avocat d'affaires qui ose refaire sa vie avec une fille de vingt ans... Son désir de militer en politique se manifeste surtout par des parties de paintball israélo-palestinien dans un appartement bourgeois, avant de déboucher sur des enquêtes bidon auprès d'étudiants d'extrême gauche avec une carte de presse falsifiée, et sur la rencontre avec un gourou écologiste qui prône la stérilisation volontaire. Roman d'initiation loufoque, Le Parti de la jeunesse dénonce avec un humour féroce les impostures d'aujourd'hui.

ActuaLitté

litterature francaise romans nouvelles correspondance

Les trois vies de Lucie

Le pari était un peu fou ; le résultat tient de l'alchimie. Raconter trois histoires en un seul livre, en se servant du découpage naturel des pages pour créer trois narrations différentes: la première histoire se déroule uniquement sur les pages de gauche, la deuxième uniquement sur les pages de droite, la troisième étant obtenue par la lecture continue gauche + droite comme dans n'importe quel roman normal. Les personnages principaux sont les mêmes dans chaque histoire – Lucie et son mari André, naufragés de leur vie de couple après quinze années de mariage –, mais les trois narrations sont indépendantes et opposées. Dans l'une des histoires, André finira par tuer Lucie, dans l'autre c'est Lucie qui tuera André. Cependant, quand on assemble les deux parties, on s'aperçoit que loin de se détester Lucie et André vivent une réconciliation inespérée. Mélange de machiavélisme et de précision à la Rubik's Cube, Les trois Vies de Lucie est une intrigue quasi policière où la victime devient coupable et inversement, où le trivial recèle des abîmes de perversité et réciproquement, où les mots mènent l'enquête tandis que les pages tuent ou raccommodent, suivant l'ordre où on les lit.

ActuaLitté

litterature francaise romans nouvelles correspondance

La Place De L'Etoile

En exergue de cet étonnant récit, une histoire juive: «Au mois de juin 1942, un officier allemand s'avance vers un jeune homme et lui dit: Pardon, monsieur, où se trouve la place de l'Étoile? Le jeune homme désigne le côté gauche de sa poitrine. » Voici, annoncé en quelques lignes, ce qui anime le roman: l'inguérissable blessure raciale. Le narrateur, Raphaël Schlemilovitch, est un héros hallucinatoire. À travers lui, en trajets délirants, mille existences qui pourraient être les siennes passent et repassent dans une émouvante fantasmagorie. Mille identités contradictoires le soumettent au mouvement de la folie verbale où le Juif est tantôt roi, tantôt martyr et où la tragédie la plus douloureuse se dissimule sous la bouffonnerie. Ainsi voyons-nous défiler des personnages réels ou fictifs: Maurice Sachs et Otto Abetz, Lévy-Vendôme et le docteur Louis-Ferdinand Bardamu, Brasillach et Drieu la Rochelle, Marcel Proust et les tueurs de la Gestapo française, le capitaine Dreyfus et les amiraux pétainistes, Freud, Rebecca, Hitler, Eva Braun et tant d'autres, comparables à des figures de carrousels tournant follement dans l'espace et le temps. Mais la place de l'Étoile, le livre refermé, s'inscrit au centre exact de la «capitale de la douleur».

ActuaLitté

pamphlets politiques, faits de societe, actualite, temoignages, biographies

À tous ceux qui ne se résignent pas à la débâcle qui vient

Dans l'histoire de la gauche française, c'est peu dire qu'il y a eu des pages peu glorieuses - promesses bafouées, reniements et trahisons - et qu'après des jours de fête et d'enthousiasme, les réformes annoncées ont trop souvent été écornées. Après l'espoir du changement, la " rigueur " ou la " pause " ! Et, en bout de course, l'inévitable défaite...
Le marasme dans lequel la France est enlisée depuis la victoire du candidat socialiste à la présidentielle de 2012 est pourtant à nul autre pareil. Jamais dans le passé, un candidat n'avait caché au pays, comme s'y est autorisé F. Hollande, la véritable politique qu'il entendait conduire. Jamais un gouvernement de gauche n'avait tourné casaque le jour même où il avait accédé au pouvoir et ne s'était appliqué, dans le plus grand désordre, mais presque avec application, à désespérer chaque jour celles et ceux qui l'avaient porté au pouvoir. A mettre en chantier les réformes réactionnaires concoctées par le camp d'en face. Jamais, surtout, un gouvernement n'avait renoncé à ce point aux valeurs fondatrices de la gauche et même de la République, acceptant qu'en son sein les campagnes xénophobes, dont l'extrême droite avait autrefois le monopole, trouvent des relais.

ActuaLitté

pamphlets politiques, faits de societe, actualite, temoignages, biographies

De l'abandon au mepris ; comment le PS a tourne le dos a la classe ouvriere

Comment, en l’espace de trente ans, le PS et le monde ouvrier sont-ils passés de l’amour fou au mépris? Ce livre tient la chronique tragique d’une longue histoire passionnelle, émaillée de séparations fracassantes et de retrouvailles douloureuses, de drames et d’engagements non tenus. Il explique pourquoi, en 1981, 70 % des ouvriers avaient contribué à la victoire du PS, alors que c’est aujourd’hui le FN qui est qualifié de « premier parti ouvrier de France ». Entre ces deux dates, au fil des choix politiques engagés par les hiérarques du Parti socialiste, et des réactions plus ou moins avisées des représentants de la classe ouvrière, notre couple, de plus en plus mal assorti, doit faire face à l’effondrement du monde communiste, à l’arrivée de la « deuxième gauche », à la montée du chômage et à la conversion des socialistes à l’Europe, au libéralisme et à la société postindustrielle. Les noms de François Mitterrand, Jacques Delors, Laurent Fabius, Pierre Bérégovoy, Dominique Strauss-Kahn, Lionel Jospin et François Hollande, entre autres, marquent les étapes de ce désamour, de l’abandon au mépris. Au terme de nombreuses péripéties, que Bertrand Rothé rappellent de façon cinglante, le vieux couple en arrive aujourd’hui au divorce. Bertrand Rothé est agrégé d’économie, il enseigne à l’université de Cergy-Pontoise et collabore régulièrement à Marianne. Au Seuil, il est déjà l’auteur de Lebrac, trois mois de prison (2009) et, avec Gérard Mordillat, de Il n’y a pas d’alternative. Trente ans de propagande économique (2011).

ActuaLitté

Non classé

L'homme de ses rêves

Ce recueil est composé de douze nouvelles publiées au cours des années 1930 et 1940, dans un large choix de magazines: depuis des revues littéraires confidentielles de gauche jusqu'aux périodiques de luxe à gros tirage, en passant par des quotidiens nationaux. Ces textes étonneront sans aucun doute les lecteurs qui ne connaissent que l'œuvre de Cheever postérieure à 1947. Loin des banlieues cossues de la côte Est des États-Unis qui constituent le cadre de Déjeuner de famille et du Ver dans la pomme (publiés en 2007 et 2008 aux Éditions Joëlle Losfeld), l'auteur nous plonge au cœur d'une Amérique en pleine dépression, où vivent chômeurs, parieurs et plus généralement représentants d'une société en mal d'espoirs. Ces histoires (les premières qu'il a écrites) portent la marque incontestable de celui que beaucoup considèrent comme le grand maître de la nouvelle.

ActuaLitté

totalitarisme

L'avènement de la démocratie t.3 ; à l'épreuve des totalitarismes, 1914-1974

Dans le sillage de la crise du libéralisme examinée dans le volume précédent, ce troisième volume est consacré à la crise totalitaire sur laquelle débouche la Grande Guerre. Il s'efforce d'en établir la signification dans l'histoire de la démocratie. Les totalitarismes ne se contentent pas, en effet, de combattre les démocraties 'bourgeoises' comme si elles leur étaient étrangères, ils en procèdent. Ils leur lancent un défi qu'elles sont mises en demeure de relever. D'où ont-ils pu sortir? Au-delà des circonstances, ils ont partie liée avec des idéologies d'un genre nouveau, nées autour de 1900, à l'enseigne de la révolution et de la nation. Marcel Gauchet en retrace la genèse. Elles sont à comprendre, montre-t-il, comme des 'religions séculières', c'est-à-dire des antireligions religieuses résultant d'une phase spécifique et périlleuse du processus de sortie de la religion. Le cœur de l'ouvrage est formé par la reconstitution des trois expériences qui méritent le nom de totalitaires au sens strict: le bolchevisme, le fascisme et le nazisme. L'accent est porté sur la dynamique qui les anime, voie royale pour en appréhender l'essence à partir de leurs contradictions intimes. Mais l'intérêt de la perspective est aussi d'éclairer par contraste les transformations profondes qu'a connues la démocratie. Les grandes réformes politiques et sociales d'après 1945 prennent tout leur sens en tant que réponses au défi totalitaire. Au vrai, la 'démocratie libérale' telle que nous la connaissons aujourd'hui est issue de cet effort pour surmonter les failles dont se nourrissaient les refus totalitaires. Le XXe siècle n'a pas été seulement le théâtre de tragédies sans exemple. Il a été également le siège d'une réussite aussi méconnue que décisive qu'il n'est que temps de tirer de l'ombre.

ActuaLitté

litterature hispano-portugaise

L'ombre de l'eunuque

Miquel Gensana est étudiant lorsqu'il préfère se lancer à corps perdu dans la lutte contre le Franquisme plutôt que de sauver le clan familial. Il s'engage alors dans un groupuscule d'extrême Gauche, vit caché, est amené à participer à l'exécution d'un camarade pris par la police. Cette Période militante terminée, Miquel peine à se réinsérer dans la vie quotidienne. Il trouve alors son Salut dans la musique et se rend à de nombreux concerts pour le travail et pour le plaisir surtout. Il S'éprend d'une violoniste, Teresa Planella avec qui il aura une liaison forte qui s'achèvera dans la Douleur. Le lecteur comprend au fil du récit que le restaurant où Miquel dîne avec l'une de ses Collègues n'est autre que l'ancienne maison de famille des Gensana. Cette dernière s'est installée à Feixes à la fin du 17ème siècle et s'est enrichie grâce à l'industrie textile. Sa situation se détériore Avec l'avènement du franquisme jusqu'à la décadence que ni Miquel Gensana ni Maurici Sicart N'empêcheront. Maurici Sicart est une autre figure centrale de ce roman et l'oncle de Miquel. Il S'est institué historien de la famille et malgré un caractère quelque peu pervers, c'est un Personnage attachant, féru d'art, de littérature latine et catalane, de piano, etc. Diabolisé par une Famille bien pensante et hypocrite, Maurici Sicart parviendra à se venger de son isolement. Ce Roman à tiroirs mélange les points de vue, les styles narratifs, la fiction et l'histoire, le tout dans Une écriture exigeante, sans concession.

05/2006

ActuaLitté

sciences politiques essais

La gauche par les textes ; 1762-2012

Ce recueil de cent cinquante textes, illustrant Les gauches françaises de Jacques Julliard, réunit des « incontournables »: la déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789, le programme de Belleville de Gambetta de 1869, l’expérience de la condition ouvrière décrite par Simone Weil, le discours de Robert Badinter sur l’abolition de la peine de mort de 1981. Mais aussi, au fil de l’Histoire, la chanson des Canuts, les Mémoires de Charlotte Robespierre, l’expérience du TNP de Jean Vilar, le Manifeste des 121 pendant la guerre d’Algérie… Il commence symboliquement en 1762, avec la publication du Contrat social de Rousseau, et se termine avec un fragment du discours de François Hollande au Bourget (22 janvier 2012). C’est ici la chronique à plusieurs voix d’une gauche immuable et changeante, traversée par la zizanie, parfois la guerre civile, et accompagnée d’une incoercible aspiration à l’unité. En couverture: © Sylvain Grandadam / Getty Images.

09/2012

ActuaLitté

sciences politiques essais

Left ; essai sur l'autre gauche aux Etats-Unis

Oui, la gauche américaine existe bel et bien, et le récent mouvement Occupy Wall Street en porte le drapeau, mais qui connaît son histoire? Ce livre dévoile deux siècles méconnus d’une vraie gauche, morale, sociale, antiraciste, égalitariste, féministe et aujourd’hui écologiste, qui ne saurait rentrer dans le cadre conformiste et cravaté du Parti démocrate, et agit le plus souvent hors du ballet bien réglé que mènent les deux grands partis « de gouvernement ». Cette gauche, on la voit apparaître, se battre, penser et gagner, lors du débat sur l’abolitionnisme qui ne prend fin qu’avec la guerre de Sécession. Une deuxième fois entre 1880 et le New Deal de Roosevelt, sous des formes sociales et même socialistes nettement affirmées. Enfin, une troisième fois au cours des fameuses « Sixties » et de ce qui s’en suivit, à savoir un mouvement de protestation radical, multiforme, se réorganisant sans cesse et inventant un nouveau Nouveau Monde. C’est bien sûr à l’arrivée d’une quatrième émergence de la vraie gauche américaine qu’appellent de ses vœux ces pages roboratives.

09/2012

ActuaLitté

Non classé

En haut, a gauche

Publié en 1994, le recueil de nouvelles En haut à gauche semble contenir en germe nombre de livres à venir d’Erri De Luca. C’est d’abord l’enfance napolitaine, des pêcheurs taciturnes, une nature découverte avec l’école buissonnière. Puis, souvent d'inspiration autobiographique, de courts récits mettent en scène les années d’initiation ouvrière: le narrateur est né en bourgeoisie, il s'éveille à la solidarité des exploités. Surgissent des souvenirs de lutte, de sauvetages amoureux. Partout, le sacré. Erri De Luca excelle à transmettre la beauté des corps et des objets, la chair du monde et des livres. Chaque expérience devient une source d'enseignement que les mots viennent prolonger. 'J’ajoute à l’édition française ces histoires de surface, Les coups des sens, cinq maigres aventures d’un corps touché par les caresses et les stigmates. '
Erri De Luca.

ActuaLitté

sciences politiques essais

Les gauches françaises ; 1762-2012 : histoire, politique et imaginaire

Ce livre est la première synthèse sur les gauches françaises; du XVIIIe siècle à nos jours, des philosophes des Lumières à François Hollande. Il montre ce que la gauche a retenu de chaque période historique: l’idée de progrès du XVIIIe siècle finissant, les droits de l’homme de la Révolution, le parlementarisme de la monarchie censitaire, le suffrage universel de 1848, la laïcité de la IIIe République, la civilisation du travail du Front populaire, la patience du pouvoir de François Mitterrand. Pour finir, il distingue quatre gauches: libérale, jacobine, collectiviste, libertaire. L’arrière-plan intellectuel de chaque période est éclairé par des « portraits croisés », à l’imitation de Plutarque – de Voltaire et Rousseau en passant par Robespierre et Danton, Lamartine et Hugo, Clemenceau et Jaurès, jusqu’à Sartre et Camus, et enfin Mendès France et Mitterrand… Une vision à la fois historique et anthropologique. En couverture: Illustration originale d’après photo © Lawrence Manning / Corbis

09/2012

ActuaLitté

histoire faits de societe, temoignages contemporains, actualite

Le petit livre rouge de la culture

Après dix ans de gouvernance conservatrice, qui ont fait de la France un pays divisé, la gauche a le devoir de gagner en mai 2012. Pour réconcilier les Français, leur redonner fierté et sens du projet collectif. Donnons la priorité à l’éducation, au logement, à la justice fiscale et sociale, à la jeunesse, à l’environnement, à la moralisation de la vie politique, à la réforme du fonctionnement des marchés financiers, mais n’oublions pas de construire des « galeries vers le ciel » comme le disait Aragon. La culture fait partie intégrante de notre identité et de notre histoire, elle fédère et rassemble les citoyens, contribue à donner à la France sa place spécifique en Europe et dans le monde. Vecteur d’épanouissement individuel autant que de valeurs collectives, elle est le socle de notre République. Parce que nous traversons une crise économique et morale profonde, il me semble indispensable de défendre une politique culturelle audacieuse et réformatrice, en phase avec son temps, ouverte à tous les citoyens. C’est l’objet de ce Petit livre rouge de la culture. Couverture: Livre rouge © Andy Crawford / Dorling Kindersley / Getty Images

01/2012

ActuaLitté

pamphlets politiques, faits de societe, actualite, temoignages, biographies

Histoires secretes de la Republique ; au coeur des renseignements generaux 1962-2007

Durant 60 ans, Philippe Massoni a été de tous les coups. Depuis la guerre d'Algérie, il participe dans l'ombre à des opérations spectaculaires. Il raconte dans ce livre le manque de préparation de la police durant Mai 68, l'improvisation, les mythomanes ou les leaders gauchistes qui viennent proposer leurs services, l'infitration des milieux d'extrême gauche. On y suit le long processus qui mènera au démantèlement du groupe terroriste Action Directe, en février 87. Il y évoque les multiples anecdotes de sa vie de commisaire puis de Préfet de Police de Paris, avec un éclairage inédit et révélateur sur de grandes affaires, comme la mort de François de Grossouvre ou celle de Lady Di, la lutte contre le terrorisme après les attentats du RER St-Michel en 95 aux cîtés de Chirac. Puis il évoque une longue période de tiraillements et de conflits feutrés avec le Ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy, jusqu'à ce que ce dernier, devenu Président, mette fin à ses fonctions en 2007. Un document passionnant, qui éclaire plus de 60 ans d'histoire de la République.

01/2012