Recherche

ENSBA

Extraits

ActuaLitté

Littérature française

Esba

Neuf nouvelles trilingues en Provençal, Niçois et Français Voici des histoires venues du passé, celui où devant la cheminée s'échangeait des peurs, des savoirs, des vies. Ces histoires évoquent toutes des manifestations de sorcellerie incarnées par un personnage omniscient, mystérieux dénommé la mascho ou la masca en niçois. Elles sont issues d'interviews effectuées par Pascal Colletta auprès des anciens d'Ilonse et sont de ce fait inédites. Tel un ethnologue, l'objectif de l'auteur a été, de les retranscrire afin qu'elles ne s'évanouissent pas dans l'oubli. Ces légendes ont été rédigées comme elles ont été enregistrées c'est-à-dire en gavot (provençal alpin) puis traduits en français. Jérémie Marçais leur a donné ensuite une "vie" niçoise multipliant, de la sorte, leur richesse culturelle et lexicale. Dans un autre domaine et afin d'octroyer un horizon plus large à ces textes, Louis Pastorelli leur a donné un prolongement graphique dans lequel le lecteur pourra construire et réinventer sa pensée. Cet ouvrage est de ce fait unique puisqu'il propose pour la première fois une lecture trilingue de ces neuf nouvelles qui lient les forces terrestres, de la nature au cosmos, les forces humaines, de la sorcellerie à la médecine, tout en suggérant au lecteur des croyances inavouables.

07/2014

ActuaLitté

Beaux arts

Wu Zei. Edition anglais-français-chinois

Luxueuse publication documentant, autour de l'installation monumentale de l'artiste au Musée Océanographique de Monaco (une pieuvre gigantesque accrochée au plafond), une série d'expositions récentes de Huang Yong Ping, figure de l'avant-garde artistique chinoise exilé en France (les animaux taxidermisés de l'arche de Noé à l'ENSBA Paris, les sculptures de bouddhas et de talibans dans la " Caverne " et l'éléphant en peaux de buffles chez Kamel Mennour...). Avec un essai de Jessica Morgan et la transcription d'une table ronde rassemblant de nombreuses personnalités autour de l'artiste.

06/2011

ActuaLitté

Géographie

La Biorégion en projet. Penser les futurs possibles d’une vallée ardéchoise

En prenant peu à peu conscience de la crise écologique, les différentes professions de l'aménagement du territoire (architectes, urbanistes, paysagistesâ-) sont amenées à réinterroger leurs savoirs, savoir-faire et pratiques. Partant de la nécessité de repenser la territorialisation des sociétés humaines, la pensée biorégionale propose de nouvelles ouvertures pour appréhender la complexité des processus de co-évolution et d'entrelacement entre les sociétés humaines et les territoires. Ce nouveau champ des possibles permet d'envisager des alternatives pour penser et agir autrement, tant dans les processus initiés que les horizons visés. Cet ouvrage propose de revenir sur une expérience pédagogique ayant permis à des étudiant·es et enseignant·es de l'ENSA Lyon de réfléchir aux futurs possibles de la vallée de la Ligne en Ardèche.

05/2022

ActuaLitté

Sciences historiques

L'Avant-père. Essai familial

La vie de nos parents recèle des facettes qui nous demeurent pour partie inconnues : les mystérieux temps d'avant notre naissance. Jehan Coquebert de Neuville a entrepris cette recherche ou, comme il le dit pudiquement, cette " reconstitution " d'une existence dont la trame lui avait échappé, celle de son père. Carnets de notes, photographies, cartes postales, attestations diverses, livret militaire forment quelques-uns des maillons visibles de cette chaîne de vie. Lorsque les éléments manquent, l'imagination prend le relais. Ce minutieux travail d'archéologie familiale dévoile la personnalité du père et permet au fils, surpris, ému souvent, de mieux se comprendre lui-même. La devise des Coquebert de Neuville, Fortis ubique, y prend également tout son sens. Ingénieur ENSTA, Maître ès Sciences et Business Angel, Jehan Coquebert de Neuville a déjà publié le roman L'Ankou et le Funambule en 2012, Mise à nu en 2016 et La Lune en 2018, tous trois parus aux Editions du Panthéon.

09/2021

ActuaLitté

Littérature française (poches)

Atomes crochus. Vers l'infiniment petit... et au-delà !

Explorer le monde des atomes, c'est effectuer une plongée au cur de la matière. C'est traverser la frontière du visible pour aborder celui de l'invisible. C'est, ce faisant, approcher au plus près le mystère de la vie. C'est aussi aborder un " pays " microscopique mais aux étendues immenses, un univers plein de promesses comme de menaces. C'est, en somme, découvrir un monde fabuleux qui, pour indécelable à l'il nu, n'en recèle pas moins de richesses et de potentialités, et qui de longue date inspire artistes et écrivains. Le présent recueil rassemble les neuf nouvelles primées lors de l'édition 2017 du concours de nouvelles "Nouvelles Avancées" co-organisé en 2017 par l'ENSTA ParisTech et l'Ecole polytechnique sur le thème de l'infiniment petit. Elles sont précédées d'un texte inédit de Jean Ehrsam, inspecteur général de l'Education nationale, coprésident du jury avec Albert Fert, prix Nobel de physique.

10/2017

ActuaLitté

Physique, chimie

Théorie des champs. Les équations de la physique, 3e édition revue et augmentée

De la physique de Newton, à la formulation de la gravitation dans le cadre de la relativité générale, en passant par la mécanique analytique, la relativité restreinte, et la formulation variationnelle de l'électromagnétisme et même la mécanique quantique, cet ouvrage présente une vision harmonisée et constructiviste de la physique. Il permettra aux étudiants de second cycle universitaire, ainsi qu'aux amateurs érudits qui possèdent les connaissances de ces différents pans de la physique et à qui l'on a demandé de patienter pour en savoir plus, de voir enfin sous un même angle l'ensemble de l'enseignement scientifique reçu, de goûter à la beauté de formulations unificatrices et d'acquérir ainsi l'ouverture qui leur permettra de s'enivrer du vertige de la physique moderne. Cet ouvrage est le fruit d'un cours donné par l'auteur à L'Ecole Nationale Supérieure de Techniques Avancées (ENSTA Paris) depuis de nombreuses années.

05/2022

ActuaLitté

Montagne

Au pays des terres hautes

Anselme Baud, alpiniste et pionnier du ski extrême, né à Morzine en 1948, a multiplié les exploits et les premières avec comme seule devise "Tout ce qui est blanc se descend". Professeur à la légendaire ENSA, formant les guides en France, au Népal ou en Bolivie, il a skié sur des sommets mythiques et conduit ses clients à travers tous les continents. Il a la montagne dans la peau : son père, Jacques Baud, a été l'un des initiateurs d'Avoriaz, et son beau-père, James Couttet, champion du monde de descente. Anselme Baud livre ici le récit de ses plus grandes aventures, ses plus belles rencontres, ses pires frayeurs... Une vie faite de passion et de dangers, puisque la montagne lui a pris un fils, beaucoup d'amis aussi En dépit des épreuves ou des drames, l'envoûtement des sommets enneigés reste intact, comme au premier jour. Bienvenue aux pays des terres hautes.

02/2019

ActuaLitté

Littérature française (poches)

Le hasard fait bien les choses ! Aléas, probabilités, ordre et désordre

Peut-on décrypter les lois du hasard et prédire l'imprévisible ? Probabilités, hasard, chaos, ordre et désordre : voici autant de concepts que les mathématiques - et plus généralement la science et la philosophie occidentales - se sont appropriés depuis plus de 500 ans. Comment expliquer la structure ordonnée de la matière surgit de l'agitation des atomes qui la composent, comment les espèces vivantes évoluent au gré des mutations aléatoires du code génétique, ou comment la société humaine jaillit des choix contradictoires des individus. Sans oublier l'"effet papillon" qui peut venir dérégler toute cette belle mécanique ! Chance et malchance, fortune et infortune, sont-elles le fruit de l'intention, de la fatalité ou du destin ? Nos existences sont faites de vicissitudes, de rencontres et d'événements improbables. Car le hasard, c'est aussi l'aventure ! Celle de la rencontre d'une vie, de l'accident imprévu, du mystère d'une coïncidence, qui viennent chambouler tous les plans préétablis. En rédigeant une nouvelle pour cette 11e session du concours de "Nouvelles avancées" organisée par l'ENSTA Paris et l'Ecole polytechnique, les auteurs de nouvelles de ce recueil ont montré que cette "intersection accidentelle" - quelle qu'elle soit - peut être racontée de mille et une façons.

10/2021

ActuaLitté

Géographie

Montagnes et tourisme. Essai sur la concurrence des territoires, des Alpes du nord aux Pyrénées centrales

A partir d'un postulat constructiviste en géographie historique, sociale et culturelle, ce livre démontre la concurrence des destinations de nature et de montagne en France. Plus précisément, le texte retrace la "grande époque" du thermalisme et du climatisme dans les Pyrénées, l'invention de l'ascensionnisme puis l'organisation des sports d'hiver dans les Alpes du Nord. Alpinisme, ski alpin... progressivement les références alpines dominent culturellement. Au plan géopolitique, c'est Chamonix-Mont-Blanc qui invente les Jeux Olympiques d'hiver en 1924 et le modèle de formation des guides de haute montagne porté par l'ENSA s'exporte à travers le monde. Autrement dit, la construction puis le maintien du monopole des Alpes du Nord dans le champ du tourisme de montagne ne va pas de soi ; c'est la conséquence d'un système cohérent d'acteurs individuels et collectifs ayant élaboré les institutions et les mécanismes de reproduction à même d'entretenir ce rapport de domination territoriale. Partant d'une étude générale du tourisme en montagne avant la révolution des années 1960 et 1970, cet essai géographique discute au final ce qu'il en est des concurrences de territoires dans l'histoire. Bien au-delà des secteurs du tourisme, du sport et des loisirs, ce livre illustre comment les cultures servent de moyen de transmission des inégalités territoriales au cours du temps et participent à la reproduction des rapports de domination dans la fabrication des territoires.

02/2021

ActuaLitté

Beaux arts

Champs-Elysées 1900-1930. Art Nouveau - Art Déco

ARGUMENTAIRE Quelques années avant la Grande Guerre, l'avenue des Champs-Elysées est choisie par les marques automobiles et les industries du luxe tel le malletier Vuitton et le parfumeur Guerlain qui y font édifier de superbes immeubles Art nouveau. Dans les années 20, la haute couture s'installe dans le quartier, les halls d'exposition de voitures, les sièges des banques et de sociétés rivalisent de raffinement, des boutiques et passages couverts d'un faste inédit sont créés et les salles de cinéma abondent. Cet enchantement architectural va illuminer "la plus belle avenue du monde" et c'est à ce monde ; marqué du sceau du prestige et de la beauté qui font toujours la renommée de Paris et de la France, que ce livre est dédié. L'ouvrage est introduit par une préface de Nadine de Rothschild qui nous fait partager ses souvenirs des Champs-Elysées. LES AUTEURS Nadine de Rothschild a été modèle et actrice avant de devenir auteure de nombreux best-sellers. Maurice Culot est architecte, urbaniste et historien des villes et de l'architecture, il est spécialiste de l'Art déco. Charlotte Mus est historienne de l'architecture. Jean-Michel Leniaud est historien de l'architecture, spécialiste du XIXe siècle. Jean-Baptiste Minnaert est professeur d'histoire de l'architecture contemporaine à Sorbonne-université. Shahram Abadie est maitre de conférences, ENSA Strasbourg. Thierry Tessier est historien de la mode et expert en art. France de Griessen est artiste pluridisciplinaire.

11/2021

ActuaLitté

Beaux arts

Découper le temps en son lieu. Parcours expérimental, Edition bilingue français-anglais

Découper le temps en son lieu est un parcours expérimental mis en oeuvre entre 2015 et 2017 par les artistes et théoriciens de l'unité de recherche Art Contemporain et Temps de l'Histoire. Cette édition retrace le travail d'interlocution entre chercheurs à partir d'oeuvres d'art entretenant un lien particulier au lieu. Les oeuvres qui reviennent avec insistance dans les discussions des artistes forment l'axe central d'une forme d'exposition inédite avec Roof Garden Commission de Pierre Huyghe de 2015 sur le toit du Metropolitan Museum de New York et son lien à Central Park et au Musée d'Histoire naturelle, Conical Intersect de Gordon Matta-Clark, réalisé dans le cadre la Biennale de Paris de 1975 dans les anciennes bâtisses en bois et plâtre qu'on détruisait dans le quartier de Beaubourg à cette époque, ou encore la rétrospective de Gerhard Richter à l'Albertinum de Dresde dans sa ville natale de l'Allemagne de l'Est totalement détruite en février 1945. A deux occasions, dans le cadre de Vision au Palais de Tokyo en avril 2016 et puis au Réfectoire des nonnes à l'ENSBA de Lyon au mois de décembre, les artistes et théoriciens ont développé des objets rappelant la forme singulière de la maquette. Il s'agissait ainsi de construire dans l'espace de la galerie, par le dialogue collectif et par le geste, un atlas qui retrace la cartographie d'une pensée en acte. Depuis une première exposition expérimentale au Réfectoire des nonnes en 2011, l'unité de recherche travaille à l'élaboration de tables, outils visuels qui permettent de dégager une discussion d'ordre théorique. Cette édition raconte l'écart décisif qui a été élaboré en transformant l'image qui reproduit une oeuvre, outil habituel et nécessaire à la construction d'un atlas, en un objet réalisé au fur et à mesure de la discussion par des procédés et des gestes. La conversation qui les accompagne, enregistrée en deux jours à Aisey-sur-Seine les 16 et 17 septembre 2017 par Yann Annicchiarico, Axelle Bonnard, Jenny Lauro-Mariani et Bernhard Rüdiger, puis transcrite et éditée avec la contribution de Vincent Ceraudo, Maïté Marra et Philippe Rousseau, n'est plus une pensée verbale aux prises avec des arguments visuels, mais la mise en pratique orale et manuelle de leur réification. Ce n'est pas à partir d'images que se construit la discussion, mais à partir de gestes qui transforment l'évocation d'un référent en une action. La pensée, ou plutôt l'oralité de la conversation collective, se fait ici praxis gestuelle, elle devient un outil heuristique qui détermine les arguments et les expose à l'espace concret de leur mise en forme visuelle et verbale.

09/2019

ActuaLitté

Montagne

Il faut imaginer l'alpiniste heureux ! Cahier de courses d'un alpiniste heureux

Il fout imaginer l'alpiniste heureux retrace le parcours d'un alpiniste amateur, amoureux du massif des Ecrins, depuis son initiation lors de son adolescence, à ses dernières courses. Au travers d'anecdotes et de souvenirs personnels, il aborde les grands thèmes de la pratique de l'alpinisme : l'apprentissage, le risque, la cordée, le partage. Il explique comment son rapport à la montagne a évolué au fil des années. Le livre est comme un cahier de courses où l'alpiniste partage ses envies, ses peurs, ses émotions, et montre que des ascensions "sérieuses" sont à la portée d'un amateur citadin et père de famille, pour peu qu'il soit motivé et passionné : face nord et face sud de la Meije, face sud des Ecrins, face nord de l'Ailefroide, face nord de l'Aiguille du Midi, face nord de l'Aiguille Verte. Il raconte aussi quelques aventures originales comme le ski de pente raide (couloir nord de Barre Noire, couloir nord du Col du Glacier Noir), une tentative d'ascension en solo (voie Bonatti au Pic Coolidge), et un projet singulier au Mont Blanc (marqué par un incident peu banal). Il évoque également sa relation avec les guides. Il a eu l'occasion de faire de belles rencontres et de grimper avec des guides de renom (la plupart basé et/ou connaissant très bien les Ecrins) comme Gérard Pailheiret (créateur de l'Ice climbing Ecrins à l'Argentière-La Bessée), Robin Molinatti (professeur à l'ENSA), André Bernard (créateur du topo et du Bureau des Guides des Calanques), Thomas Vialletet (photographe et ancien membre des ENAM de la FFME), Fred Degoulet (qui a réalisé l'extraordinaire ascension de la face sud du Nuptsé en style alpin). L'alpiniste amateur conclut son récit en évoquant sa vision personnelle de la pratique de la montagne, occasion pour lui de donner sa réponse à la question "pourquoi gravir des montagnes ? ".

05/2019