Recherche

Alain Huot

Extraits

ActuaLitté

Littérature étrangère

Première personne du singulier

Après le succès de Des hommes sans femmes, Murakami renoue avec la forme courte. Composé de huit nouvelles inédites, écrites, comme son titre l'indique, à la première personne du singulier, un recueil troublant, empreint d'une profonde nostalgie, une sorte d'autobiographie déguisée dont nous ferait cadeau le maître des lettres japonaises. Un homme, Murakami peut-être, se souvient que tous ces instants, toutes ces rencontres, anodines ou essentielles, décevantes ou exaltantes, honteuses ou heureuses, font de lui qui il est.

ActuaLitté

Livres rabats, tirettes

Mon ours

Tout près d'une rivière vit mon ours. Qui se cache entre les griffes de mon coquin d'ours ? C'est l'araignée à huit pattes. TIP TAP ! Qui se cache dans la gueule de mon gros gourmand d'ours ? C'est le pauvre petit poisson. PLOUF ! Qui se cache derrière l'oreille de mon gentil ours ? C'est l'escargot qui passait par là. COUCOU ! Un joli jeu de cache-cache à découvrir au fil des pages et sous les rabats.

02/2024

ActuaLitté

Lecture 9-12 ans

Retour à Ithaque

Voilà cinq ans que Maxime attend de pouvoir rentrer chez sa grand-mère. Cinq ans qu'il accumule les petits boulots et les échecs, cinq ans qu'il sait qu'on lui a caché un drame. Mais puisqu'il a dix-huit ans et son permis, libre à lui de retourner à Ithaque, l'île mythique de ses treize ans, où son ami Olivier a disparu. Cette fois-ci, il est décidé à interroger les gens pour découvrir la vérité sur cette mort.

04/2010

ActuaLitté

Réalistes, contemporains

La Tour de Babel. Voyages au coeur du grand bazar européen

Après avoir infiltré l'Assemblée nationale (Palais-Bourbon), Kokopello raconte le grand bazar européen. Accompagné de son chien, Zola, le bd reporter a parcouru huit pays de l'UE et s'est perdu dans les nombreux couloirs de ses institutions. Commencé à la veille de la guerre en Ukraine, ce reportage drôle et instructif dresse un état des lieux des grands défis qui nous concernent tous : changement climatique, crise de l'énergie et crise agricole, menace d'ingérences étrangères et défi migratoire...

04/2024

ActuaLitté

Sexualité

Best of Cheeky Kama Sutra

50 idées sexy, des suggestions hot et des positions du Kama Sutra revisitées façon BD par Cheeky Kelly. La petite bible incontournable de la Saint-Valentin ! Déguisée en hôtesse de l'air, en tigresse, en cow-girl, en diablesse, en fée ou encore en geisha, la déjantée Cheeky Kelly prodigue conseils et méthodes avec humour pour pimenter votre sexualité. Joyeux, illustré et coloré, ce petit guide se compose de 3 parties : Un "jeu des idées sexy" pour découvrir au hasard une suggestion à essayer : romantique, sexy, hot... ou très osée ! 50 idées, jeux ou scénarios pour une vie sexuelle récréative et épanouie. Chaque suggestion est enrichie de conseils, de positions et d'idées supplémentaires si l'expérience vous a plu. Des profils sexy (romantisme, gourmandise, jeux de rôle, SM...) pour jouer selon votre humeur et vos désirs du moment. Un petit guide à la fois ludique et très inspirant !

02/2023

ActuaLitté

Finances publiques

Revue française de finances publiques N° 158, mai 2022 : Les 20 ans de la LOLF

SOMMAIRE - RFFP N°158 - MAI 2022 Editorial : Experts ou politiques : quelle est la source des normes financières publiques ? , par Michel Bouvier Les 20 ans de la LOLF Allocutions d'ouverture Allocution d'ouverture, par Richard Ferrand, président de l'Assemblée nationale Allocution d'ouverture, par Olivier Dussopt, ministre délégué chargé des Comptes publics Permettre une amélioration de la gestion publique La LOLF du 1er août 2001 : des avancées considérables, une application qui s'est éloignée peu à peu des objectifs initiaux, des évolutions souhaitables, par Didier Migaud Réflexions sur quelques priorités, par Eric Woerth La gestion publique n'est pas seulement une affaire de texte mais aussi et surtout d'état d'esprit et de volonté politique, par Claude Raynal L'amélioration de la dépense publique : une priorité pour l'OCDE, par Elsa Pilichowski La LOLF du point de vue des gestionnaires publics : un cadre souple qui a permis des progrès indéniables depuis 2001, qu'il convient de consolider et d'approfondir, par Mélanie Joder Mieux assurer l'exercice du pouvoir budgétaire du parlement S'appuyer sur les trois piliers de la LOLF pour réaliser les objectifs qui ont engendré sa naissance, par Alain Lambert L'exercice du pouvoir budgétaire du Parlement : Préserver l'acquis de la LOLF tout en l'améliorant, par Jean-François Husson La proposition de loi organique relative à la modernisation de la gestion publique : une "belle évolution" , par Laurent Saint-Martin La pluriannualité, un outil adapté pour retrouver des marges de manoeuvre dans le pilotage de nos finances publiques, par Philippe Josse Renforcer la capacité d'évaluation du Parlement, par Marie-Christine Esclassan Les 20 ans de la LOLF, sa réforme, ses enjeux et perspectives : Un consensus politique extraordinaire et une armure infaillible pour le Parlement en matière budgétaire ? , par Aurélien Baudu Allocution de clôture Allocution de clôture, par Pierre Moscovici, Premier président de la Cour des comptes DOSSIER : REFLEXIONS SUR LES GRANDS DEFIS DES FINANCES PUBLIQUES DU 21e SIECLE Réflexions sur les grands défis des finances publiques du 21e siècle, par Nadia Fettah Trois grands défis des finances publiques du 21e siècle, par Jacques de Larosière Le Nouveau Modèle de Développement au Maroc, par Chakib Benmoussa Les grands défis des finances publiques du 21e siècle au Maroc, par Noureddine Bensouda Pour un nouveau modèle de gouvernance financière publique, par Michel Bouvier Pour des politiques financières publiques stratégiques, par Mohammed Tawfik Mouline CHRONIQUE DE GOUVERNANCE BUDGETAIRE A la recherche du principe de sincérité des lois de finances. Réflexions à partir des saisines parlementaires des projets de loi de finances pour 2020 et 2021, par Chloë Geynet-Dussauze La promotion du développement de l'économie circulaire dans le secteur public par le service du Domaine (DGFiP), par Alain Caumeil CHRONIQUE FISCALE La fiscalité de l'innovation : améliorer l'efficacité des dispositifs existants, poursuivre leur évaluation, par Antoine Comte-Bellot, Louis de Crevoisier et Mathieu Bolard Chronique de jurisprudence fiscale (Juillet - Décembre 2021), par Aurélien Baudu, Xavier Cabannes et Jean-Raphaël Martin CHRONIQUE DES JURIDICTIONS FINANCIERES Audience solennelle de rentrée, Jeudi 24 janvier 2022, Allocution de Catherine Hirsch de Kersauson CHRONIQUE D'HISTOIRE FINANCIERE Histoire des crises financières. La tulipomanie, "le commerce du vent" , par Annick Bienvenu-Perrot CHRONIQUE BIBLIOGRAPHIQUE I. - Compte rendu d'ouvrage, par Gilbert Orsoni II. - Vient de paraître Depuis la rentrée universitaire 2021, dans une démarche écoresponsable , les titres de la collection Revue Française de Finances Publiques sont imprimés sur papier 100% recyclé .

05/2022

ActuaLitté

Beaux arts

Regarder le paysage. La collection du Musée d'art du Valais, Edition bilingue français-allemand

Le dialogue entre le regard humain et l'art guide le lecteur au travers des pages de ce livre, dont le paysage constitue la trame. Depuis l'essai Mort du paysage ? en 1982, ce thème est devenu un véritable sujet de débat. L'idée que "tout paysage est un produit de l'art" , comme l'a démontré le philosophe Alain Roger (Court traité du paysage, 1997), est ici développée au prisme des collections du musée d'Art du Valais. Le thème du paysage est relatif à une conception du monde et à un regard soumis à un système de valeurs esthétiques, philosophiques ou religieuses, scientifiques, politiques ou sociales. Cet ouvrage, publié à l'occasion de la nouvelle exposition permanente du musée d'Art du Valais, reflète la richesse des collections du musée centrées sur l'école de Savièse, l'histoire du paysage et l'art contemporain, mais aussi sur des montagnes inventées par un ordinateur, le sublime des Alpes, le vertige du romantisme, des compositions de style 1900, un paysage sonore... Le livre aborde l'impor tance de l'art dans la création du paysage occidental. Cette promenade à travers l'histoire du paysage est ponctuée de haltes permettant de découvrir des ensembles d'oeuvres exceptionnels. Le fil rouge demeure principalement chronologique, débutant à la fin du XVIIIe siècle avec Caspar Wolf, pionnier de la peinture alpestre, il se déploie avec des artistes comme Raphael Ritz, Marguerite Burnat-Provins, Ernest Biéler, Edouard Vallet, Angel Duarte et Valentin Carron. Tous ces artistes participent à leur façon au développement artistique lié au Valais.

11/2019

ActuaLitté

Critique littéraire

Mémoires. 1885-1967

Inaugurant le monument érigé à Périgueux à la mémoire d'André Maurois, Maurice Druon a dit : «Il est rare de trouver joints chez un artiste les dons de l'imagination et les curiosités de l'érudition, la rapidité de conception et le patient souci de la forme, l'abondance et la profondeur, l'aisance et l'exigence.» Les Mémoires d'André Maurois, dont les dernières lignes furent écrites quelques jours avant sa mort, constituent un autre monument : dans leur sincérité absolue, ils nous livrent l'ultime confession d'un des témoins les plus lucides de son temps. L'auteur de Climats évoque les étapes successives de sa vie. D'abord à Rouen, étudiant ébloui par son maître Alain, puis à Elbeuf, homme d'action à la tête de l'usine familiale. Il épouse ensuite la sylphide de ses rêves et, bientôt, voit le destin la lui arracher. Puis il rencontre, après la guerre de 14, celle qui sera sa seconde femme et la compagne attentive de sa carrière. C'est le temps des oeuvres romanesques. Au terme de la guerre de 39, dont il nous livre un témoignage saisissant, viennent enfin les années laborieuses où paraissent les grandes biographies qui couronnent son oeuvre. André Maurois écrivait en 1961 : «Plus que jamais je travaille. Pourquoi ? Pour le plaisir, et aussi avec le secret espoir d'écrire, au soir de la vie, le livre profond et tendre auquel je rêvais confusément, petit garçon ardent et secret, devant la bibliothèque de ma mère.» Avec ses Mémoires, c'est le livre qu'il nous a donné.

03/2015

ActuaLitté

Science-fiction

Compagnons en terre étrangère. Tome 2

Tome I : Des chats mutants dans une France d'après la pénurie. Un Etat policier européen d'où l'on ne s'échappe que grâce aux drogues chronolytiques. Un petit village visité par un cirque bien étrange. La fin de la dernière ville sur une Terre agonisante. Les Planificateurs à l'oeuvre dans Le Désert du monde. La victoire des écologistes aux élections de 84, et ses conséquences sur la natalité... Six nouvelles dont la particularité est d'avoir été écrite en collaboration, le maître d'oeuvre, Jean-Pierre Andrevon, ayant chaque fois un partenaire différent. Dans l'ordre : René Durand, Christine Renard, Patrice Duvic, Pierre Christin, Michel Jeury et François Brugère. Cette tentative originale d'écriture collective forme un cycle de deux volumes. Tome II : Un survivant du vieux monde face à la nouvelle société écotopique. La bonne vieille invasion de la Terre, avec un génocide qui ne laisse survivre... que les prêtres ! Un terroriste palestinien reconditionné par Israël. Une expérience sur la fusion nucléaire qui tourne mal. Des rêves cachant une sinitre réalité. L'envol de l'humanité pour une civilisation du plus léger que l'air. Un volume qui forme la deuxième partie du cycle des Compagnons en Terre étrangère, pour lequel le maître d'oeuvre Jean-Pierre Andrevon s'est chaque fois choisi un partenaire différent. Dans l'ordre : Bernard Blanc, Daniel Walther, George W. Barlow, Dominique Douay, Alain Dorémieux et Philippe Cousin. Une tentative d'écriture collective unique en son genre en France.

02/1980

ActuaLitté

Psychologie, psychanalyse

Mon enseignement

Chacune des trois conférences ici recueillies est une opération commando. Lacan se parachute devant des auditoires de rencontre. Il a une heure pour leur dire qui il est et ce qu'il fait. Il les rend sensibles au contraste suivant : L'inconscient est admis, n'épate plus personne, mais ce n'est que par un effet de propagande ; la psychanalyse, on s'y est habitués, mais comme à une mode thérapeutique, servie par des " boniments " qui la ramènent à du déjà connu. Cependant, la psychanalyse introduit à une expérience sans pareille. L'inconscient freudien est une nouveauté sans précédent. Les faits ainsi révélés sont inassimilables aux évidences du sens commun comme aux présupposés de la philosophie. Pris au sérieux, ils exigent de tout repenser à nouveaux frais. Lacan s'y est attelé lui-même parce que ça s'est trouvé comme ça (anecdotes). Sa méthode est de partir de ce que tout le monde sait. Puis, insensiblement, astucieusement, comme en se jouant, il fait jaillir en cascade des concepts surprenants : une pensée qui ne se pense pas elle-même ; un inconscient qui est langage ; un langage qui est " sur le cerveau, comme une araignée " ; une sexualité qui " fait trou dans la vérité " ; un Autre où cette vérité s'inaugure ; un désir qui en est issu, et ne s'en extrait qu'au prix d'une perte, toujours ; et l'idée que tous ces paradoxes répondent à une logique, distincte de ce que l'on appelle " le psychisme ". Jacques-Alain Miller.

10/2005

ActuaLitté

Poésie

Poésies. 1934-1943...

"L'homme déconcerte, autant que l'oeuvre. Nul moyen de les inféoder à tel groupe, à tel parti, à tel mouvement. La violence et la grandeur d'un météore surgi d'on ne sait où et qui n'entre dans aucun système solaire. Abrupt au premier contact, mais d'une tendresse qui se révèle peu à peu ; massif, torrentiel, mais d'une extrême finesse. D'un profond pessimisme, mais d'une confiance totale dans les forces de la vie ; obsédé par la souffrance et la misère, mais avide de bonheur et de pureté ; il possède la puissance du primitif et le raffinement du civilisé. Son mépris du jeu mondain de la littérature l'a longtemps privé des suffrages du grand public ; il préférait rester libre, apprécié des seuls connaisseurs. D'une gourmandise universelle, Audiberti s'intéresse à tout ; sa curiosité demeure sans cesse en éveil ; les plus hautes sciences comme les réalités les plus humbles requièrent son attention. Tout fournit prétexte à sa sollicitude. Homme du Midi, natif d'Antibes, il aime le langage ; il le triture et le malaxe avec un plaisir sans mélange. Archaïsmes et néologismes, vocables rares et recherchés, tout lui est bon ; et il ne se prive pas d'innover en matière linguistique. Il soutient un haut grief contre l'habituelle séparation du dire et du faire ; car il veut rétablir la puissance créatrice du langage et, magicien véritable, agir par le langage. Ambition démiurgique dont, le premier, il ressent toute la difficulté" Yves-Alain Favre.

04/1981

ActuaLitté

Littérature étrangère

Le ciel divisé

« Les lecteurs français de Christa T., Trame d’enfance, Aucun lieu. Nulle part, Cassandre, et de quelques autres livres de la grande écrivaine allemande peuvent désormais découvrir ou redécouvrir en ces pages les prémices d’une des oeuvres essentielles de la littérature contemporaine. »Alain Lance et Renate Lance-OtterbeinLe ciel divisé, paru anciennement sous le titre Le ciel partagé, est le premier roman de Christa Wolf et celui grâce auquel elle connut un immense succès ; traduit dans une vingtaine de langues, adapté au cinéma par Konrad Wolf, grand réalisateur de la RDA, il s’en vendit des milliers d’exemplaires.Quand Rita rencontre Manfred, elle vit dans son village natal où elle exerce un travail alimentaire de peu d’envergure. Mais elle a d’autres rêves. S’éprenant de lui, elle va alors tout quitter pour le suivre en ville, où elle pourra à la fois intégrer une brigade de production d’une entreprise de wagons et devenir institutrice. Nous sommes en août 1961, en RDA, juste avant l’édification du mur de Berlin. Et quand Manfred décide de s’enfuir vers l’Ouest, Rita se trouve face à un dilemme : doit-elle le suivre et demeurer une étrangère dans cette ville inconnue ou rester chez elle, seule ? Ce grand roman de Christa Wolf évoque avec brio la division présente dans chacun de nos êtres lors des choix cruciaux qui jalonnent notre existence. En évoquant la période charnière qui sépara l’Allemagne en deux, elle fait ressurgir la profonde injustice de l’Histoire qui sépare les êtres ; même ceux qui s’aiment.

10/2011

ActuaLitté

Critique littéraire

Milan Kundera, une vie d'écrivain

Evoquant les personnages de La Guerre et la Paix, Milan Kundera remarque que leur vie est "un voyage dont les phases successives sont non seulement différentes, mais représentent souvent la négation totale des phases précédentes". Ce parcours en ligne brisée est aussi celui de l'auteur de La Plaisanterie. Son oeuvre est faite des mêmes contradictions. Né en 1929, destiné à une carrière de musicien, il devient poète communiste, puis romancier critique à l'égard du régime. Exclu du Parti, mis à l'index après l'écrasement du Printemps de Prague (1968), il quitte la Tchécoslovaquie sept ans plus tard pour s'installer en France. Ni dissident ni exilé, il continue toutefois à écrire en tchèque (L'Insoutenable Légèreté de l'être), avant de choisir le français comme langue unique d'écriture et d'"exploration de l'existence". Paradoxal, secret, absent des médias, Kundera est considéré comme un des écrivains majeurs du dernier demi-siècle. Succès qu'il attribue, non sans ironie, "au fait d'être mal compris". Avec ou sans réserves, des auteurs aussi divers que Jonathan Coe, Orhan Pamuk, Salman Rushdie ou Taslima Nasreen le regardent comme un maître, dont les réflexions sur l'"art du roman" questionnent leur métier en profondeur. Ce parcours artistique, intellectuel, politique et littéraire, Jean-Dominique Brierre l'a reconstitué en l'insérant dans son contexte historique, du "coup de Prague" (1948) à la "révolution de Velours" (1989), s'appuyant notamment sur ses écrits, ses entretiens et sur des témoignages inédits, notamment ceux de son ami Alain Finkielkraut et de son traducteur François Kérel.

03/2019

ActuaLitté

Littérature étrangère

Le diable boiteux

"C'est un poète gigantesque dont je loue les vers riches et l'esprit original", disait de lui Cervantes. Auteur de poèmes et de très nombreuses pièces de théâtre, dont une partie seulement a été conservée, Luis Vélez de Guevara (1579-1646) est surtout célèbre pour son Diablo Cojuelo, qui inspira le Diable boiteux d'Alain René Lesage (1707) et qui, jusqu'ici, était resté inédit en français. Le jeune étudiant don Cleofás s'enfuit sur les toits de Madrid pour échapper aux autorités qui le soupçonnent d'avoir abusé d'une dame. S'étant faufilé dans une soupente, il entend une voix suppliante : celle d'un diable enfermé dans une fiole par la magie d'un apothicaire. Don Cleofás délivre l'esprit infernal. Le Diable boiteux, en guise de remerciement, lui fait faire une visite très particulière de Madrid. Soulevant les toits des maisons, il l'introduit dans les coulisses de la comédie humaine, puis il l'entraîne dans des quartiers hauts en couleur : la rue des Grimaces, où chacun peut venir répéter devant un miroir la mine qu'il veut prendre avant de se présenter à la cour ; le bric-à-brac des noms, où l'on peut acquérir un nom brillant afin de se faire remarquer dans la société ; le marché du don, cette particule qui fait d'un roturier un gentilhomme. Les deux compères, poursuivis l'un par Satan l'autre par la justice, décident de fuir en Andalousie - voyage qui sera l'occasion de descriptions savoureuses.

10/1996

ActuaLitté

Histoire de France

Sociétés & Représentations N° 38, Automne 2014 : Aux marges de la France. L'histoire de France vue de Berkeley, Californie

Longtemps professeure à l’Université de Californie à Berkeley, Susanna Barrows (1944-2010) fut une des principales historiennes américaines de la France, auteure de travaux remarqués sur les foules, les cafés, et la vie politique française du grand XIXe siècle. Autour d’elle s’est surtout constituée à Berkeley une remarquable nébuleuse intellectuelle, autant attentive à saisir toutes les innovations venues de France qu’à produire, depuis la Californie, une histoire libre, vivante, originale, de la France contemporaine. Plus de 30 jeunes historien(ne)s, aujourd’hui en poste dans de prestigieuses universités d’Amérique du nord, sont ainsi passés par «l’atelier Barrows». C’est à cette grande universitaire et à ceux qui l’on suivie que ce volume est dédié. On y trouvera sept «essais» originaux, rédigés par des historien(ne)s américain(e)s contemporains et qui témoignent, dans leur diversité d’inspiration, de la liberté créatrice insufflée par Susanna Barrows. La culture des bijoux y croise la criminalité crapuleuse, les illustrations de la presse exotique y côtoient le théâtre en Algérie, le mensonge des enfants, l’assistance judiciaire ou les étranges figures des donneuses d’eau vichyssoises. Ces sept contributions, qui soulignement toute la richesse de l’histoire de France réalisée aux Etats-Unis, sont complétées par un article inédit de Susanna Barrows, consacré à un aspect méconnu de la crise politique du 16 mai 1877, ainsi que par une contribution d’Alain Corbin, qui l’a bien connue et a contribué à la faire traduire en France.

11/2014

ActuaLitté

Esotérisme

Contacts au-delà des apparences. Quatre médiums prouvent la survivance de l’âme

En l'espace de trois mois, Jean-Marc Bernad perd ses deux parents tant aimés. Le départ de François, puis celui de Michèle, le foudroient. Déraciné, que peut-il espérer de cette vie qui vient de lui briser le coeur ? Contre toute attente, une multitude de signes se manifestent au fil des jours, ébranlant son esprit cartésien d'une lueur d'espoir sur l'hypothèse d une vie après la mort. S'ensuit une enquête minutieuse, telle une quête pour réunir les preuves que ses parents sont toujours vivants, dans cet " ailleurs " sur lequel il espère lever le voile. Il décide alors de consulter quatre médiums des plus renommés, ceux-là mêmes que sa mère désirait rencontrer pour entrer en contact avec son défunt mari. Avec beaucoup de respect, mais sans complaisance, l'auteur retranscrit fidèlement le déroulé des entrevues avec Henry Vignaud, Alain Joseph Bellet, Florence Hubert et Céline Franoux, avant d'en restituer une analyse objective, étayée et solide. Au-delà des apparences, il obtient les réponses qu'il cherchait sur la survivance de l'âme, des centaines de révélations probantes à l'appui. La valeur de ce témoignage unique et poignant, vibrant de tendresse et d'authenticité, réside dans l'ouverture d'esprit, la lucidité et l'exigence de vérité de son auteur. Outre les précieux conseils qu'il prodigue, permettant de jauger la qualité effective d'un contact médiumnique, il nous interpelle sur le fait que l'amour perdure, bien au-delà de la mort, et que rien ne saurait jamais nous séparer de nos êtres chers !

08/2020

ActuaLitté

Histoire de l'architecture

Histoire de faire, la serrurerie de la parette - saragala

Le métal a partie liée avec l'histoire de l'humanité. Les 7 métaux initiaux font depuis l'antiquité, partie intégrante de l'évolution des civilisations et en ont même rythmé l'histoire. Associés aux planètes et aux forces cosmologiques et divines, ils octroient depuis des siècles, à ceux qui les maîtrisent ou les possèdent, la force des armes, la puissance de l'argent ainsi qu'une Incroyable liberté de création. Aujourd'hui encore les métaux sont omniprésents dans nos vies et pourvoient notre quotidien d'innombrables objets, bâtiments, structures, pièces, équipements, qui, du plus rudimentaire au plus sophistiqué et complexe, s'efforcent de répondre à nos besoins, qu'ils soient insignifiants ou absolument essentiels. La métallurgie est une science mais aussi un art complexe, qui requière beaucoup de connaissances, de savoir-faire et d'habileté. Etre en mesure de dompter le métal relève donc de la gageure que peu d'entreprises peuvent encore aujourd'hui, soutenir. La serrurerie de la Parette est de celles-ci. En 40 ans d'existence, Alain Quenel, compagnon du devoir et fondateur de l'entreprise, a écrit avec l'ensemble de ses partenaires, collaboratrices et collaborateurs, fournisseurs et clients, sous-traitants et concurrents, une histoire, nourrie de projets hors normes, de défis techniques et esthétiques, une histoire où le métal se fait trait d'union entre les pratiques et entre les individus. Ce livre retrace cette histoire tout en esquissant le début d'une autre, que l'on imagine aisément elle aussi, florissante et féconde.

03/2023

ActuaLitté

occupation

Carnets d'une étudiante dans Paris occupé. 1940-1943

Jacqueline Loriod a 18 ans quand elle s'inscrit à la Sorbonne en cet été 1940, celui de la défaite et de l'Occupation. Elle y passe une année, en lettres, avant d'intégrer pour deux ans une école d'élèves infirmières. Jacqueline Loriod est une jeune fille pleine d'espoirs, d'indignations, d'enthousiasme, comme tant d'autres de son temps. Mais Jacqueline Loriod note sur des carnets ce qu'elle fait, ses souffrances, ses pensées, les fondements de ses engagements. Elle commente ses lectures, l'actualité, ses cours. Dans ces récits, on rencontre Georges Duhamel, on croise Maurice Bardèche, dont l'antisémitisme, ainsi que celui de certains professeurs, indigne la jeune étudiante. Elle est de ces étudiants et lycéens qui défient la police française autant que l'occupant, le 11 ? novembre 1940 sur la place de l'Etoile, premier acte de résistance. Tenus de 1940 à 1943, ses carnets ont été découverts au décès de Jacqueline Loriod par ses enfants et mêlent l'histoire familiale à celle de la guerre et de la Résistance. L'écriture de ces carnets est similaire à celle du tract manuscrit - conservé aux archives de bibliothèque La Contemporaine de l'université de Nanterre - qui est la dernière trace matérielle de l'appel au 11 ? novembre 1940, et qui donnait une consigne ? : "Recopie ces lignes et diffuse-les". Ce livre constitue un témoignage précieux, présenté et annoté par Alain Monchablon et Robi Morder, avec une postaface de Catherine Oguise-Boileau. Il est illustré par des photographies et documents familiaux ou issus des archives.

11/2022

ActuaLitté

Poésie

Alerte verte. Revue Femme de Parole numéro 4

"Femmes de parole" est une revue poétique et interculturelle internationale publiant trois numéros par année, basée à Laval, au Québec. Chaque numéro présente une section "Passerelles" où deux duos d'autrices du Québec, jumelés à deux duos d'ailleurs, offrent des poèmes de leur cru ainsi que des textes explorant la trace de l'écriture d'une autrice dans la sienne. Une deuxième section intitulée "Echos et résonance" regroupe des textes de femmes et d'hommes qui rendent hommage à une poète décédée, sous forme de commentaires ou de textes inspirés par l'oeuvre de celle-ci. Dans le présent numéro, les autrices invitées de la section passerelles sont de l'Ontario francophone. Avec ce choix, Femmes de parole souhaite exprimer sa solidarité à la population francophone de l'Ontario, bien malmenée par les coupures des dernières années dans les budgets universitaires et les services offerts aux francophones de cette province canadienne. Un choix qu'aurait certainement approuvé la très engagée Hélène Monette, à qui le numéro rend hommage. Décédée en 2015 à 55 ans, poète tendre et cinglante, Hélène Monette a laissé une oeuvre sensible et mordante qui influença toute une génération. Ont apporté leur contribution à ce numéro, outre la directrice-fondatrice Nancy R. Lange : José Acquelin, Angèle Bassolé-Ouédraogo, France Bonneau, Tina Charlebois, Stéphane Despaties, Monique Juteau, Daniel Leblanc-Poirier, Guy Marchamps, Anne Millaire, Annie Molin-Vasseur, Lili Monette-Crépô, Alain-Arthur Painchaud, Bernard Pozier, Agnès Riverin, Danielle Roger, Caroline Scott, Elsie Suréna et Véronique Sylvain.

06/2022

ActuaLitté

Littérature française

Autopsie d'un complexe

" J'étais bien dans ma peau, même s'il fallait jongler en permanence avec les paradoxes. Je n'aspirais qu'à être un Français normal. Mon prénom arabe n'était pas une contradiction rédhibitoire. Il fallait surtout chasser les petits complexes endogènes. Après tout, Ali valait aussi bien qu'Alain ou André. Mon héritage marocain n'était pas plus encombrant qu'un autocollant. Les sentiments sont la seule couleur qui compte vraiment. D'où que l'on vienne, et en dépit de toutes les épreuves et les douleurs que subissent les peuples, les hommes auront toujours une terre pour vivre et y être enterrés. Et quand bien même serait-on étranger dans un pays, le caractère sacré et universel de la vie octroie à chacun une citoyenneté d'âme qu'aucun autochtone ne saurait lui refuser. C'est encore plus simple quand on vit dans ce pays, pensai-je ! Et pourtant. " Autopsie d'un complexe, c'est l'histoire du jeune Ali, devenu policier pour prouver que l'on pouvait être arabe et du bon côté de la société. C'est surtout le roman de la désillusion d'une génération, que les attentats du 11 septembre ont stigmatisée davantage. Mais l'espoir est au bout de la quête, qui mènera Ali et son ami Siki de la Gascogne à Roubaix, de Paris à New York, de la France au Sénégal. " Quand l'animal est blessé, il n'est pas nécessaire de refermer la cage. Dans la souffrance, on perd avant tout le goût de la liberté pour se contenter de survivre. "

03/2007

ActuaLitté

Sociologie

La guerre en terre maya. Communauté, violence et modernité au Guatemala (1970-1992)

"Cette étude place le Guatemala au centre du plus grand problème du XXe siècle, celui des rapports de complémentarité ou d'antagonisme entre les deux plus grandes forces déchaînées par notre temps : les luttes de classes et les luttes nationales, entre l'idéologie et l'avant-garde de classe et les communautés ou les mouvements communautaires et nationaux, sociaux ou religieux. Est-ce ici, dans le Quiché et d'autres régions à forte population indienne, que s'opère, dans le feu des combats et de la répression, la soudure entre l'idéologie de classe de mouvements révolutionnaires et la défense de communautés indiennes ? Sa démonstration conduit l'auteur à une conclusion négative, que lui inspirent l'échec des guérillas au début des années 80 et la violente répression qui s'ensuit. Mais entre-temps, elle a pénétré au coeur des événements et, surtout, elle a isolé le lieu et l'instrument de la soudure tentée : les mouvements chrétiens. Ce qui nous vaut une analyse sociologique de la théologie de la libération qui laisse loin derrière elle les commentaires complaisants et superficiels de ceux qui séparent les textes des réalités sociales, et parlent des mouvements sociaux comme des théologiens soucieux uniquement de disputes érudites. Le livre d'Yvon Le Bot est plus que passionnant, indispensable : (...) il nous est nécessaire pour modifier notre vision de tout le continent et doit aussi nous aider à comprendre mieux, à partir d'un regard sur le Quiché, la société française elle-même." (Alain Touraine).

12/1992

ActuaLitté

Formation

Conception - recherche - activité - formation - travail

Ce livre fait état de recherches en formation et éducation des adultes centrées sur l'analyse de l'activité et de ses transformations. Ces recherches s'intéressent en particulier aux moyens d'initier, d'accompagner ou d'infléchir ces transformations dans des visées formatives et développementales, en prenant en compte l'évolution des pratiques sociales dans leurs contextes techniques, culturels et organisationnels. Elles sont profondément engagées dans un "prendre soin de l'activité", finalisé par la conception d'environnements propices à l'individuation et à l'émancipation individuelle et collective. La notion de "prendre soin" est fondamentale dans cet ouvrage et renvoie à deux promesses. La première est d'aider à une "prise de forme" du rapport des individus à leur monde (le couplage " activité-situation ") dans la perspective d'une plus grande efficacité, soutenabilité, habitabilité, et désirabilité à venir. La seconde est d'aider à "dépasser" des couplages activité-situation marqués par une forme de repli ou d'impasse. Les auteurs Marie-Charlotte Bailly, Marc Durand, Simon Flandin, Itziar Plazaola Giger, Annie Goudeaux, Valérie Lussi Borer, Alain Muller, Nicolas Perrin, Germain Poizat, Deli Salini, Laurence Seferdjeli, et Kim Stroumza sont membres de l'équipe "Conception - Recherche - Activité - Formation - Travail" (CRAFT) de l'Université de Genève. Plusieurs s'inscrivent dans un programme de recherche commun, qui peut être dénommé Cours d'action en formation des adultes. Mais un programme de recherche n'est pas figé, et son "cours de vie" enchaine des phases plus ou moins identifiables de production et d'évaluation des recherches empiriques ou théoriques, et de redéfinition de ses orientations.

06/2022

ActuaLitté

Droit des obligations

La réforme du droit des obligations

Le 1er janvier 2023 est entré en vigueur le nouveau droit des obligations, consacré par le livre 1er et, plus particulièrement, le livre 5 du Code civil. Le caractère fondamental et transversal du droit des obligations fait de cette réforme un évènement majeur du droit belge, susceptible d'affecter le quotidien de la plupart des praticiens. Quelques mois après son entrée en vigueur, un premier examen approfondi de la réforme s'imposait. Rédigé par une vingtaine de spécialistes de premier plan du droit des obligations et riche de plus d'une quinzaine de contributions, ce recueil constitue un des ouvrages les plus complets à ce jour consacrés au nouveau droit des obligations. Il offre au lecteur une compréhension panoramique et approfondie des 282 articles composant les livres 1er et 5 du nouveau Code civil. Il est permis d'espérer que cet ouvrage constitue un des grands classiques du droit des obligations, dans la lignée des colloques précédemment organisés sur le sujet par la Conférence du jeune barreau de Bruxelles (CJBB) en 1984, 2000 et 2016. L'ouvrage rassemble des contributions de Joke Baeck, Pierre Bazier, Christine Biquet-Mathieu, Alice Briegleb, Andrea Cataldo, Pauline Colson, Thomas Derval, Eric Dirix, Alexandre Duriau, Paul Alain Foriers, Bérénice Fosséprez, Florence George, Jean-François Germain, Rafael Jafferali, Charles-Edouard Lambert, Yannick Ninane, Jean-François Romain, Renaud Thüngen et Patrick Wéry. Une partie des contributions composant cet ouvrage a été présentée lors de l'après-midi d'étude organisée par la Conférence du jeune barreau de Bruxelles le 20 avril 2023.

06/2023

ActuaLitté

Récits de mer

Explorateur d'océans. La vie, un vaste territoire d'incertitudes et autant de promesses à explorer

Jean-Louis Etienne revient sur son parcours d'explorateur des pôles et des océans. Un livre très personnel dans lequel il rappelle à quel point l'océan, l'autre poumon de la planète, est au coeur de l'avenir du climat de la Terre et des ressources pour l'humanité. Lorsqu'il voit la mer pour la première fois, Jean-Louis Etienne a 10 ans. Enfant, c'est la montagne qui hantait ses rêves de bravoure. Pourtant, quand il s'engage pour son service national c'est la Marine que le jeune médecin choisit. Puis, les rencontres et les embarquements s'enchaînent. Avec le père Jaouen sur le Bel Espoir, qui emmène en mer des jeunes en rupture avec la société et leur dispense sa leçon d'humanité " Démerdez-vous pour être heureux. " Avec Alain Colas, et à l'école du grand Eric Tabarly pour la course autour du monde, avant de lancer Antarctica et de mener ses propres expéditions. D'autres constructions suivront, comme la capsule Polar explorer, avec toujours la même ambition : inventer des expéditions à vocation scientifique et pédagogique. Aujourd'hui encore, l'explorateur regarde vers la mer. Bientôt il mettra à l'eau Polar Pod, une plateforme océanique qui dérivera dans l'océan Austral méconnu. Jean-Louis Etienne est bien le plus marin des terriens. La mer est son champ d'investigation, d'expérimentation et de liberté. En homme de terrain, il se fait passeur et nous amène à comprendre l'urgente nécessité de préserver ces océans qui nourrissent les hommes et régulent le climat de la Terre.

10/2021

ActuaLitté

Poésie

Le Mariage du Ciel et de l'Enfer précédé de Le Livre de Thel et suivi de L'Evangile Eternel

Introduits par le Livre de Thel (1789), figure de la prise de conscience enfantine de la Mort, le Mariage du Ciel et de l Enfer (1793) et l'Évangile éternel (1818), réunis ici pour la première fois en seul volume, sont les deux " réécritures " blakiennes de la Torah juive et des Évangiles chrétiens. Blake l'affirme lui-même : il veut écrire une autre Bible - il va jusqu'à évoquer une " Bible de l'Enfer ". Messie négatif, transgresse-t-il la " loi " pour mieux l'affirmer ? De quel " Exil " serait-il la promesse enfin tenue ? Au-delà des " influences " et des " sens ", qu'est-ce qui motive le poète ? Blake n'est pas, comme le voulut Bataille, un poète du Mal. Il " montre " le Mal, mais c'est pour le fondre dans la Contradiction universelle, pour démontrer qu'il mène à la possibilité du Bien ! Il s'en prend vigoureusement aux " institutions ", mais sa Bible noire et son Evangile blanc sont des approches poétiques et mystiques qui dessinent les contours de la même Loi fondamentale : il y a du symbolique et ce champ est la dimension et l'espace du Père. Excellent connaisseur de la Bible et de la Kabbale - jusqu'à apprendre l'hébreu pour les lire dans le texte -, loin de vouloir brûler les Livres, il en rappelle l'évidence poétique. Le feu qui y brille est celui de la révolte intérieure, de l'aspiration à l'Absolu, l'appel sans fin à la transgression suprême et quotidienne. Alain Suied.

09/2004

ActuaLitté

Société

NégaTep. Pour réduire les émissions de CO2 de la France d'ici 2050-60, Edition 2021

L'auteur a grandi dans la cité. Il a connu la délinquance et la drogue. Un jour, après avoir saccagé une école, il doit rentrer chez lui a pied, de nuit. Ces douze kilomètres vont changer sa vie. Il ressent un bonheur tout nouveau et découvre le plaisir de la marche solitaire qui ne le quittera plus. Il commence par se déplacer à des évènements musicaux dans sa région, puis petit à petit, l'appel de la route deviendra plus fort. Malgré une vie frénétique (études, prison, monde du travail), l'auteur a soif de cet « autre chose » qu'il a gouté lors de ses marches solitaires. A 40 ans, il quitte tout et effectue divers pèlerinages qui, s'ils l'éloigneront de l'effervescence du monde, le rapprocheront de Dieu et lui feront faire un voyage intérieur qu'il partage dans ces pages.À PROPOS DE L'AUTEURNé en 1965, Alain Denis a grandi dans une cité avec ses quatre frères et sours. Sa « première vie » se déroule dans la délinquance. Sa « seconde vie » , dans le monde du travail, le laisse dans la désillusion. Désabusé, il quitte tout et part découvrir le monde. Commence alors sa « troisième vie », à 40 ans, d'abord sur le chemin de Compostelle, puis sur les routes du monde entier. Sa rencontre avec luimême et avec Dieu sera son moteur pour continuer ses marches et pèlerinages. Plus qu'un récit de voyages, l'auteur nous entraîne avec lui sur son chemin interieur

11/2021

ActuaLitté

Littérature française

Le désastre du doute profond. La résignation

Le doute est un sentiment naturel, je dirais il est humain. Tout le monde doute, à tort ou à raison individuellement chaque être humain émet des doutes devant certaines situations, certaines affirmations et certaines opinions délétères, ainsi chacun a raison des choses, des faits, que sais-je d'autres. Celui qui se laisse épris par le doute ne mérite pas des critiques et celui qui n'a pas souvent douté aussi a ses raisons. Seulement il est souhaitable d'essayer de comprendre la raison d'être des faits ou des choses avant d'en douter. Alain (idées philosophiques) dit : "chacun doute le mieux de ce qu'il connait aussi le mieux). Ce qui confirme le fait qui stipule que se tromper est une caractéristique humaine que le temps couronne. Mon coauteur et moi tous deux ensemble, sur un sujet aussi argumentatif que philosophique uniquement, nous avons pensé et tenter de comprendre pourquoi le doute, toujours et tout le temps. Mais où est donc la place de la croyance, de la confiance, de la recherche de l'évidence ou de la réflexion ? C'est pourquoi autour de cette question nous essayons d'élucider quelques esprits et donner ainsi quelques pistes de solutions autour du doute, ses causes, ses conséquences, ses bienfaits et ses méfaits, afin de prêter sa vie a une prudence et se mettre à une quête de vérité par une réflexion et une analyse des faits ou autour des opinions d'autrui avant d'y prêter foi.

10/2023

ActuaLitté

Linguistique

Études coptes XVII. Dix-neuvième journée d'études (Ottawa, 19-22 juin 2019)

Préface En souvenir de Wolf-Peter Funk (1943-2021) 1. Art et archéologie Fragment d'un décor mural aviaire du monastère du Pempton (Dekheila) Julien Auber de Lapierre Les tissus coptes de la collection Pfister dans les Musées du Vatican Mario Cappozzo Entre importations et productions locales : la vaisselle en céramique sigillée tardive dans les collections du département des Antiquités égyptiennes du musée du Louvre Marie Delassus Enquête sur l'acanthe dite thébaine Cédric Meurice Le temple du Ouadi es-Seboua : les implantations chrétiennes Gertrud J. M. van Loon & Dobrochna Zielinska II. Papyrologie et épigraphie Décharge donnée à des pères et leur congrégation relative à une restitution de biens : le P. CLT. 2 revisité Nathalie Bosson & Suzanne Cassanelli Un arbitrage copte et son double dans les archives de Dioscore d'Aphrodité Anne Boud'hors & Jean-Luc Fournet Variations autour du "Dieu de (saint) Apa Apollô" , le vocable de l'église principale de Baouît identifié Florence Calament Les inscriptions du Wadi el-Rayan Alain Delattre & Maher Eissa L'affaire du métier à tisser : O. Crum Ad. 46 reconsidéré Esther Garel "C'est la parole de Dieu ! " . Rites de fiançailles dans la correspondance de Pesynthios Jacques van der Vliet III. Littérature et historiographie Les papyrus d'Achmîm : une mise au point Nathan Carlig La version copte de l'Adhortatio ad Fratres attribuée à Ephrem (CPG 4018)? : notes préliminaires à une édition du texte Catherine Louis Trouver l' "aujourd'hui" d'Abu al-Makarim ? Etude des sources de la description du monastère Saint-Macaire dans l'Histoire des églises et des monastères d'Egypte Perrine Pilette

06/2022

ActuaLitté

Poésie anthologies

Format Américain. L'intégrale (1993-2006)

De 1993 à 2006, la collection FORMAT AMERICAIN, dirigée par Juliette Valéry, a été diffusée auprès des adhérents de l'association Un Bureau sur l'Atlantique, fondée par Emmanuel Hocquard, sous forme de livrets imprimés en photocopie. 44 livrets de 20 pages en moyenne sont parus, présentant des textes de poètes contemporains américains traduits par des poètes français, parfois traduits collectivement lors d'ateliers ou de séminaires avec des étudiants en écoles d'art. Un seul volume de plus de mille pages rassemble la totalité de la collection augmentée de quatre inédits, trois hors-série, une préface et un index exhaustif des auteurs et des traducteurs. Les compositions photographiques des couvertures des livrets réalisées par Juliette Valéry ont été remasterisées et ponctuent l'ouvrage. Textes de : John Ashbery, Helena Bennett, Charles Bernstein, Joe Brainard, Lee Ann Brown, Abigail Child, Norma Cole, William Corbett, Robert Creeley, Ray DiPalma, Stacy Doris, Larry Eigner, Barbara Einzig, Jerry Estrin, Kathleen Fraser, Peter Gizzi, Lyn Hejinian, Benjamin Hollander, Susan Howe, Lisa Jarnot, Julie Kalendek, Lisa Lubasch, Bill Luoma, Bernadette Mayer, George Oppen, Jena Osman, Michael Palmer, Bob Perelman, Kristin Prevallet, Joan Retallack, Rod Smith, Juliana Spahr, Jack Spicer, Cole Swensen, John Taggart, Keith Waldrop, Rosmarie Waldrop, Elizabeth Willis. Traductions de : Pierre Alferi, Jean-Paul Auxeméry, Marie Borel, Oscarine Bosquet, Alain Cressan, Françoise de Laroque, Jacques Demarcq, Caroline Dubois, Holly Dye, Eric Giraud, Joseph Guglielmi, Emmanuel Hocquard, Paol Keineg, Abigail Lang, Sydney Levy, Virginie Poitrasson, Pascal Poyet, Jacques Roubaud, Anne Talvaz, Gilles A. Tiberghien, Juliette Valéry, Jean-Jacques Viton.

10/2021

ActuaLitté

Politiques publiques

Pour un service public de prévention et de soins. Analyse critique des "politiques de santé"

Quelques années après avoir décortiqué l'extrême faiblesse des politiques de "santé publique" en France, l'auteur élargit considérablement le spectre de ses analyses à l'ensemble des facettes du "système de santé" français. Il analyse toutes les tentatives de réformes, depuis un quart de siècle, en commençant par celle du gouvernement d'Alain Juppé, en 1996, combattue par les syndicats des personnels soignants et largement abandonnée. L'étude porte ensuite sur la succession de diagnostics pertinents des défauts du "système de santé" et les écueils sur lesquels la plupart des réformes préconisées se sont brisées. Les conséquences sont évidentes : les "déserts médicaux" et l'engorgement des "urgences hospitalières" sont les plus connues. Le "scalpel" de l'auteur va jusqu'à l'identification des causes, bien connues mais toujours irréformables. En 2018, la Haute Autorité de Santé estimait que, si des réformes avaient été faites au lieu d'être systématiquement écartées, la "dépense courante de santé" pourrait chaque année être de 50 milliards inférieure, avec une amélioration de la qualité des soins et une diminution de l'iniquité du système. Et le Président Macron déclarait la même année : "Nous devons restructurer le système pour les 50 années à venir" plaidant pour "un système qui doit mieux prévenir, être centré sur le patient es sur la qualité des soins." Sur cette lancée, totalement abandonnée depuis 2019, l'auteur décrit ce que serait enfin un "service public de prévention et de soins", si bénéfique à la population, et comment tenter de susciter son adhésion pour briser toutes les résistances.

06/2021