#Roman francophone

Henry IV. Première partie

William Shakespeare

Le Prince : Le jures-tu, garnement impie ? Mais ne tourne plus tes yeux vers moi, désormais. Tu es entraîné avec violence loin de tout ce qui est la grâce, il y a un diable qui te hante sous l'apparence d'un vieux gros homme, un tonneau à figure humaine est ton compagnon. Pourquoi es-tu le familier de ce sac de toutes les humeurs. de ce ramas de toutes les bestialités, de ce paquet boursouflé d'hydropisies, de cette énorme gourde de xérès, de ce portemanteau rembourré de tripes, de ce boeuf rôti de Manningtree qui a de la farce dans le ventre, de ce Vice vénérable, de cette Iniquité au poil gris, de ce ruffian patriarche, de cette Vanité décrépite ? A quoi est-il bon ? A goûter le xérès et à le boire. A quoi est-il expert ? A découper un chapon et à le manger. En quoi est-il habile ? Dans l'artifice. En quoi est-il artificieux ? Dans l'infamie. En quoi est-il infâme ? En tout. En quoi est-il estimable ? En rien ! Falstaff : Je voudrais bien que Votre Grâce m'explique. De qui Votre Grâce parle-t-elle ? Le Prince : De cette abominable crapule, de ce corrupteur de la jeunesse, de ce vieux Satan à la barbe blanche, Falstaff.

Par William Shakespeare
Chez Le Bruit du temps

0 Réactions |

Genre

Théâtre

trad. Yves Bonnefoy
19/10/2015 190 pages 18,00 €
Scannez le code barre 9782358730884
9782358730884
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur Henry IV. Première partie par William Shakespeare

Commenter ce livre