#Roman étranger

El Dorado

Robert Juan-Cantavella

Trevor Escargot est envoyé en reportage à Marina d'or, immense bloc de béton édifié sur la côte du Levant dans le but de vendre « le bonheur aux masses ». Sa petite valise bourrée de cachets et autres substances hallucinogènes ne sera pas de trop. Ce qui tombe bien, puisqu'on ne peut attendre d'Escargot, adepte d'un « Punk Journalism » dérivé du Gonzo, un article classique et ronronnant sur l'expérience du vacancier moyen. Se méfiant comme la peste des pièges élégants de la narration réaliste, celui-ci lui préfère en effet, au choix et dans le désordre, la pure affabulation, la parodie malicieuse, le mensonge sincère, la spéculation kamikaze, l'absurdité gratuite, l'irresponsabilité immédiate. Aussi Escargot observe et relate avec une sobriété qui n'est pas sans évoquer celle du héros de Las Vegas Parano. Au fil de ses pérégrinations dans les installations aussi futuristes que désespérantes de Marina d'Or, Escargot, en recherche de la philosophie particulière de ces centres de vacances, va être amené à faire une série de rencontres toutes plus étonnantes les unes que les autres. Son séjour, vite transformé en une quête haletante de l'El Dorado perdu, atteindra son point culminant avec la visite du Pape Benoît XVI à Valence, à l'occasion des Vèmes rencontres mondiales de la famille.   Dans ce roman déjanté jouant la carte truquée de l'absolue vraisemblance, Robert Juan-Cantavella nous donne un portrait stupéfiant de la société moderne et dépeint avec un humour féroce cet univers où la consommation règne en maître.

Par Robert Juan-Cantavella
Chez Le Cherche Midi

0 Réactions |

Genre

Littérature étrangère

trad. Isabelle Gugnon
13/11/2014 448 pages 21,00 €
Scannez le code barre 9782749123288
9782749123288
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur El Dorado par Robert Juan-Cantavella

Commenter ce livre