#Essais

Aloès. La plante qui guérit, 4e édition revue et augmentée

Marc Schweizer

Jusqu'à ces dernières décennies, l'aloès était répertorié par la pharmacopée européenne sous forme de résine ou de poudre obtenues après dessiccation de la feuille. Son principe actif, l'aloïne, était reconnu comme un puissant laxatif et un excellent vermifuge. Son amertume amena des générations de parents à enduire les doigts de leurs enfants avec de l'extrait d'aloès pour les empêcher de sucer leur pouce ou de se ronger les ongles. Ce n'était pas l'ignorance qui empêchait que l'on utilisât davantage son gel interne ou pulpe, partie la plus riche et la plus active de la plante. Mais ce gel s'oxyde très vite et l'on ne savait pas alors comment le conserver. Si la pulpe fraîche de la feuille est largement consommée dans les pays chauds où l'aloès pousse librement, ce n'est que récemment que l'on a réussi à la stabiliser et à la conserver par des procédés naturels, sans l'altérer ou la priver de ses propriétés. D'où le nouvel essor mondial de l'aloès et la renommée universelle de ses bienfaits.

Par Marc Schweizer
Chez APB éditions

0 Réactions |

Genre

Santé, diététique, beauté

03/06/2004 103 pages 9,00 €
Scannez le code barre 9782912978103
9782912978103
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur Aloès. La plante qui guérit, 4e édition revue et augmentée par Marc Schweizer

Commenter ce livre