#Essais

Les académiciens de mon temps

Maxime Du Camp

De Jules Barbey d'Aurevilly à Alphonse Daudet, de nombreux textes consacrés à l'Académie française ont trouvé leur inspiration dans le ressentiment de leur auteur à l'égard de l'institution. Mais ces écrits dus à des plumes brillantes et acérées n'épuisent pas, loin de là, l'inventaire de la littérature "académicienne", à commencer par celle que les pensionnaires de la Coupole ont consacrée à leur propre maison. Elu le 26 février 1880, Maxime Du Camp offre avec Les Académiciens de mon temps, rédigé entre 1882 et 1893, une galerie de portraits qui tourne à la biographie collective, découpant une tranche de vie académique et permettant de saisir, de l'intérieur, les dynamiques et les logiques qui commandent l'existence d'une institution essentiellement tendue vers sa propre reproduction. Maxime Du Camp (1822-1894), "homme de lettres" et polygraphe, mêle dans ces Académiciens de mon temps ses talents d'historien et ses dons d'observateur de la vie littéraire française, prolongeant ainsi ses Souvenirs littéraires de 1883. Baudelaire, Gautier ou Flaubert n'en sont évidemment pas : les héros du jour se nomment ici Barbier, de Laprade ou, pour les plus jeunes, Vogüé, Brunetière et Loti. Issu du fonds Du Camp de la Bibliothèque de l'Institut, ce texte inédit est une importante contribution à l'histoire littéraire de la France du XIXe siècle.

Par Maxime Du Camp
Chez Bourg (Editions du)

0 Réactions |

Genre

Critique littéraire

31/08/2021 648 pages 39,00 €
Scannez le code barre 9782490650156
9782490650156
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur Les académiciens de mon temps par Maxime Du Camp

Commenter ce livre