#Essais

La philosophie de Jacob Boehme. Étude sur les origines de la métaphysique allemande

Alexandre Koyré

" Une apparition miraculeuse dans l'histoire de l'humanité et particulièrement dans celle de l'esprit allemand " : c'est en ces termes que Schelling, dans sa Philosophie de la Révélation, salue la figure de Jacob Boehme. Si l'on reconnaît aujourd'hui à l'oeuvre du célèbre cordonnier-philosophe une influence majeure sur le destin de la métaphysique allemande, la pensée du " premier philosophe allemand ", comme l'appelle Hegel dans son Histoire de la philosophie, demeure encore pour nous déroutante et au premier abord insaisissable. Or, à travers l'étude chronologique des principales oeuvres de Boehme (L'Aurore naissante ; Les trois principes de l'essence divine ; La triple vie de l'homme ; etc.), c'est cette cohérence et cette unité souvent tenues pour incertaines que le grand historien Alexandre Koyré parvient à retrouver dans la doctrine de Boehme. Pour le dire d'un mot, c'est la reprise du double problème de l'existence du mal et de la nature des rapports de Dieu au monde, qui se révèle être le fil conducteur de la théosophie boehmienne. Reprise dont la profonde originalité repose autant sur une formulation inédite de la question que sur les solutions qui en découlent : loin de réduire le mal à une simple négation, à un néant opposé à l'essence divine, comme le fera Leibniz, héritier de toute une tradition scolastique, Boehme s'efforce au contraire de le penser comme une qualité positive et réelle, montrant que ce n'est que si le mal est positif, donc contingent, que l'on peut espérer un jour sa défaite.

Par Alexandre Koyré
Chez Librairie Philosophique Vrin

0 Réactions |

Genre

Philosophie

Commenter ce livre

 

01/01/1979 526 pages 49,00 €
Scannez le code barre 9782711604456
9782711604456
© Notice établie par ORB
plus d'informations