#Essais

Le latin de polybe. Les implications historiques d'un cas de bilinguisme

Michel Dubuisson

Le plus grand des historiens de Rome est un Grec. Il y vcut longtemps et subit l'influence de la culture et de la mentalit romaines. Son jugement sur la conqute, qu'il considre comme l'un des phnomnes majeurs de l'histoire universelle, s'en trouve affect, mais dans quelle mesure ? Question proccupante pour les historiens modernes, qui attachent un grand prix aux informations de leur plus consciencieux prdcesseur. La diversit des approches comme l'incohrence apparente de la pense polybienne ds qu'il s'agit de Rome ne permettent pas des conclusions unanimes : Polybe est-il un observateur grec impartial, un Grec romanis ou un collaborateur cynique ? Il faut, en fait, commencer par poser la question du latin de Polybe et de son bilinguisme. L'usage d'une langue trangre entrane pour le locuteur nombre de consquences linguistiques (contamination de la langue maternelle) et psychologiques (modification de la vision du Monde). Michel Dubuisson, en tudiant en dtail le premier de ces aspects ce qui a permis de rassembler des donnes nouvelles sur la langue de l'historien, sur son utilisation des documents et sur sa vision des ralits romaines dgage des perspectives concernant le second : les interfrences de mentalit , points de vue romains inconsciemment adopts par Polybe. Ne sont-elles pas comparables aux interfrences linguistiques par leur origine et leur nature ? L'histoire, affirmait le mdiviste belge Godefroid Kurth, est insparable de la philologie. L'histoire ancienne n'a pas fini d'exploiter les rsultats que lui apporte une rigoureuse tude philologique des textes.

Par Michel Dubuisson
Chez Klincksieck

0 Réactions |

Genre

Critique littéraire

Commenter ce livre

 

01/04/1985 400 pages 35,00 €
Scannez le code barre 9782865631117
9782865631117
© Notice établie par ORB
plus d'informations