L'exil

Alain Niderst

L'exil a t une punition dans les rpubliques antiques et dans les despotismes modernes. Ovide, du ct de Constantza, Victor Hugo Jersey, Napolon Saint-Hlne, Stefan Zweig Rio, sont d'illustres figures d'exils. D'autres, tels Du Bellay ou Lamartine, se sont dits exils par abus, pour se plaindre et se situer dans cette chane de victimes. L'exil tourne vers soi. L'exil mne aux vrais biens et peut-tre Dieu. D'ailleurs, nous sommes tous des exils tels l'Albatros de Baudelaire, le Cygne de Mallarm, le dieu tomb qui se souvient des cieux . L'exil finit tt ou tard chez les sages par signifier une immersion salutaire dans les eaux de la solitude et du recueillement. Et comme toutes les grandes expriences que commentent les potes et les philosophes, l'exil est une synecdoque de la condition humaine. C'est--dire tout et rien. Un tunnel gris ou blanc, qui mne vers la mort et convie s'y prparer.

Par Alain Niderst
Chez Klincksieck

0 Réactions |

Genre

Philosophie

01/12/1996 230 pages 37,00 €
Scannez le code barre 9782252031131
9782252031131
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur L'exil par Alain Niderst

Commenter ce livre