#Roman étranger

Les Quatorze amants de l'affreuse Mary-Ann

Andrei Amalrik

Les pièces d'Amalrik, dont les manuscrits furent saisis en 1965, jouèrent un rôle dans sa condamnation. Ses juges, qui sont aussi ses premiers lecteurs, l'ont non seulement accusé de parasitisme, mais aussi de pornographie et d'antisoviétisme. Amalrik s'était permis de faire des allusions ironiques à la sexualité, l'impuissance, l'homosexualité, il stigmatisait le conformisme, la sottise bureaucratique et technocratique. Influencé par Ionesco et Beckett, il a intégré les procédés du théâtre de l'absurde à la tradition russe du burlesque.

Par Andrei Amalrik
Chez Editions Gallimard

0 Réactions |

Genre

Littérature étrangère

Commenter ce livre

 

01/04/1974 224 pages 6,40 €
Scannez le code barre 9782070289332
9782070289332
© Notice établie par ORB
plus d'informations