#Roman étranger

Le fantôme et la chair

William Goyen

Les huit nouvelles du présent recueil tournent autour d'un thème central : l'opposition, la lutte, l'union finale de la chair et de l'esprit que l'écrivain désigne de noms divers - fantôme, ombre, lumière. L'homme est formé des deux éléments ; il est un "vieux poussiéreux rongé par la lumière, lumière et poussière mélangées" . Comment unir ces deux principes antagonistes, matière et mémoire, chair et fantôme ? Peut-être faut-il les laisser séparés. Devant "l'oeuvre de chair" , Goyen montre un effroi, un dégoût puritains. Comme Faulkner, il s'acharne sur la femme, honteuse partenaire de l'homme ; il la peint de préférence sous les traits grotesques de ces femmes mûres, nombreuses en Amérique, veuves ou divorcées que détraquent la frustration et l'ennui. Une purification de la chair s'impose. Elle est obtenue par les éléments de la nature auxquels l'homme s'abandonne : la terre, l'eau, le feu. Le feu, surtout, exerce sur l'écrivain sa fascination, et plusieurs des histoires qu'il nous conte s'achèvent dans les flammes d'un incendie. Vaincre la chair pour mieux saisir l'ombre ou le fantôme : ce mouvement d'ascèse et de sublimation - qui est aussi un symbole de la création artistique - se retrouve dans l'art de l'écrivain. Le livre donne l'impression d'un forage qui, parti d'une surface nue et lisse, conduit à découvrir une vérité profonde.

Par William Goyen
Chez Editions Gallimard

0 Réactions |

Genre

Littérature étrangère

trad. Maurice Edgar Coindreau
09/10/1956 264 pages 10,60 €
Scannez le code barre 9782070229079
9782070229079
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur Le fantôme et la chair par William Goyen

Commenter ce livre