#Essais

Le Principe de cruauté

Clément Rosset

Il n'y a probablement de pensée solide - comme d'ailleurs d'œuvre solide quel qu'en soit le genre, s'agit-il de comédie ou d'opéra-bouffe - que dans le registre de l'impitoyable et du désespoir (désespoir par quoi je n'entends pas une disposition d'esprit porté à la mélancolie, tant s'en faut, mais une disposition réfractaire absolument à tout ce qui ressemble à de l'espoir ou de l'attente). Tout ce qui vise à atténuer la cruauté de la vérité, à atténuer les aspérités du réel, a pour conséquence immanquable de discréditer la plus géniale des entreprises comme la plus estimable des causes. Réfléchissant sur cette question, je me suis demandé si on pouvait mettre en évidence un certain nombre de principes régissant cette " éthique de la cruauté ", - éthique dont le respect ou l'irrespect qualifie ou disqualifie à mes yeux toute œuvre philosophique. Et il m'a semblé que ceux-ci pouvaient se résumer en deux principes simples, que j'appelle " principe de réalité suffisance " et " principe d'incertitude ".

Par Clément Rosset
Chez Les Editions de Minuit

0 Réactions |

Genre

Philosophie

27/06/1998 93 pages 13,00 €
Scannez le code barre 9782707311801
9782707311801
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur Le Principe de cruauté par Clément Rosset

Commenter ce livre