Souvenirs d'un vieux grognard

Jean-Roch Coignet

En 1799, Jean-Roch Coignet a tout juste 24 ans. Il est conscrit pour la première fois et assiste à la fin de la Révolution alors que le général Bonaparte revient d'Egypte défait, mais couvert de gloire et s'apprête à mettre fin au Directoire. De condition modeste, né dans l'Yonne, celui qui deviendra officier de la Légion d'honneur rédige en 1848 ses mémoires. Le capitaine Coignet, affirmant avoir appris à écrire "en 1808, entre Friedland et Wagram" , confie une vie militaire entièrement attachée au service de Napoléon, du coup d'Etat du 18 Brumaire à Waterloo. On traverse la France et l'Europe à travers batailles et mobilisations, au contact de simples officiers qui admiraient avec enthousiasme l'Empereur. L'ouvrage fut un grand succès de librairie à partir de 1883 quand le bibliothécaire et conservateur Lorédan Larchey révisa le style de l'auteur, l'érigeant en véritable mémorialiste du Consulat et de l'Empire. Cette édition de 1912 est dirigée par François Castanié dans le cadre de la collection "Petits mémoires de la Grande Armée" et s'inscrit dans la lignée de plusieurs ouvrages sur Napoléon Ier, avec peut-être pour intention de raviver la flamme d'une armée triomphante à la veille de la Première Guerre mondiale. D'un style lapidaire, agrémenté de phrases courtes et d'une certaine gouaille militaire, ce document d'archive est un précieux témoignage et une suite sincère d'histoires qui composent l'Histoire.

Par Jean-Roch Coignet
Chez Hachette/BnF

0 Réactions |

Genre

Histoire internationale

01/06/2019 310 pages 18,40 €
Scannez le code barre 9782329304106
9782329304106
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur Souvenirs d'un vieux grognard par Jean-Roch Coignet

Commenter ce livre