#Essais

L'identité masculine à l'ombre des femmes. De la Grande Guerre à la Gay Pride

André Rauch

Au XXe siècle, la domination masculine est mise à mal. Aujourd'hui, au foyer comme au travail, les rôles ne sont plus définis en vertu du sexe - donnée biologique - mais selon un critère social, le genre masculin ou féminin. Si l'égalité entre les sexes nous semble à présent acquise, ce phénomène est récent. En 1914, les femmes sont appelées à remplacer aux champs, à l'usine, au foyer, les trois millions et demi d'hommes mobilisés mais leur statut ne commence à changer qu'après la Seconde Guerre mondiale : libérées des contraintes domestiques par le progrès technique, intégrées à la vie économique, elles deviennent citoyennes à part entière et s'affranchissent des tutelles de leur père et de leur mari. Mais à peine construites, ces nouvelles identités vacillent : les revendications des homosexuels pour faire valoir leurs droits au mariage et à la parentalité soulèvent à nouveau la question de l'identité et du lien amoureux. André Rauch pose un regard attentif et sensible sur un siècle marqué par le bouleversement des relations entre les sexes, qui obligent les hommes à se repenser à l'ombre des femmes.

Par André Rauch
Chez Hachette

0 Réactions |

Editeur

Hachette

Genre

Sociologie

06/10/2004 358 pages 23,40 €
Scannez le code barre 9782012356412
9782012356412
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur L'identité masculine à l'ombre des femmes. De la Grande Guerre à la Gay Pride par André Rauch

Commenter ce livre