#Roman francophone

Les bonnes. Version définitive de 1968 suivie de la première version éditée en 1947

Jean Genet

Genet nous avertit. Il ne faut pas prendre cette tragédie à la lettre : "C'est un conte, c'est-à-dire une forme de récit allégorique". "Sacrées ou non, ces Bonnes sont des monstres. Elles ont vieilli, elles ont maigri dans la douceur de Madame. Elles crachent leurs rages". Les domestiques sont des êtres humiliés dont la psychologie est pertubée. Austères dans leur robe noire et souliers noirs à talons plats, les bonnes ont pour univers la cuisine et son évier ou la chambre en soupente, dans la mansarde, meublée de deux lits de fer et d'une commode en pitchpin, avec le petit autel à la Sainte Vierge et la branche de buis bénit. Genet a réussi cette pièce, Les Bonnes, peut-être parce qu'il revivait, à l'intérieur de ses personnages, en l'écrivant, sa propre humiliation.

Par Jean Genet
Chez Editions Gallimard

0 Réactions |

Genre

Théâtre

23/01/2001 222 pages 7,00 €
Scannez le code barre 9782070412815
9782070412815
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur Les bonnes. Version définitive de 1968 suivie de la première version éditée en 1947 par Jean Genet

Commenter ce livre