#Essais

The Grapes of Wrath. John Steinbeck

Marie-Claude Perrin-Chenour, Anne-Marie Paquet-Deyris

Alors qu'il décrit dès 1936 les conditions de vie dégradantes des travailleurs saisonniers dans l'Eden trompeur des vergers de Salinas et Bakersfield, Steinbeck prépare les textes virulents qu'il publiera dans le San Francisco News en octobre de la même année sous le titre " The Harvest Gypsies ", puis sous celui de " Dubious Battle in California " dans The Nation en septembre. Et lorsqu'en 1938, après avoir voyagé depuis l'Oklahoma jusqu'en Californie avec des familles entières de fermiers expulsés, il remanie ces articles pour publier son pamphlet Their Blood is Strong, le tracé et le souffle épiques du roman sont déjà là. La voix s'y fait accusatrice et dénonce avec des accents bibliques l'exploitation systématique de la terre et des itinérants. L'évolution singulière de ce texte en fait l'un des objets littéraires les plus fascinants de la culture américaine.

Par Marie-Claude Perrin-Chenour, Anne-Marie Paquet-Deyris
Chez Armand Colin

0 Réactions |

Genre

Anglais apprentissage

07/11/2007 112 pages 24,00 €
Scannez le code barre 9782200350031
9782200350031
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur The Grapes of Wrath. John Steinbeck par Marie-Claude Perrin-Chenour, Anne-Marie Paquet-Deyris

Commenter ce livre