#Essais

De la mauvaise conscience en général et de l'Afrique en particulier

Bernard Debré, Jacques Vergès

Vergès-Debré ! Qui aurait pu imaginer ces deux noms réunis pour évoquer un même amour de l'Afrique ? Jacques, fils de Raymond Vergès, fondateur du parti communiste réunionnais, l'avocat de l'Algérie algérienne, face à Bernard, fils de Michel Debré, député gaulliste de cette même Réunion, et militant de la cause française dans le monde : le face-à-face promettait d'être explosif ! Il l'est assurément... Mais aux antipodes de ce qu'on attendait Voici Jacques Vergès tonnant contre la dérive " ethnocentrique " de certains " apparatchiks tiers-mondistes " et Bernard Debré refusant pour l'Afrique le destin d'une succursale attardée du modèle européen... Loin des images d'Epinal de la gauche et des clichés nostalgiques de la droite, Vergès et Debré renversent les idées reçues et osent une question provocatrice : et si l'Afrique, au lieu d'être un fardeau, devenait une chance pour l'Europe ? A l'heure où certains cherchent à rendre inéluctable l'affrontement Nord-Sud, leur amitié prend tout son sens. Dans ce débat passionné et chaleureux, animé par Eric Branca, les deux hommes confrontent leurs expériences, nourries d'anecdotes souvent savoureuses, et jettent les bases d'un authentique dialogue des civilisations.

Par Bernard Debré, Jacques Vergès
Chez Jean-Claude Lattès

0 Réactions |

Genre

Histoire internationale

22/04/2003 195 pages 17,00 €
Scannez le code barre 9782709624596
9782709624596
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur De la mauvaise conscience en général et de l'Afrique en particulier par Bernard Debré, Jacques Vergès

Commenter ce livre