#Essais

Le droit à la lumière de Bergson : mémoire et évolution

Catherine Puigelier, Bertrand Saint-Sernin

"Henri Bergson est élu au Collège de France le 17 mai 1900 et y enseigne jusqu’en 1914. Il fait deux cours : le samedi, où il explique un texte, et le vendredi où il traite de sujets comme "l’idée de cause" (1900-1901), "l’idée de temps" (1901-1902), "l’histoire des théories de la mémoire" (1903-1904), etc. Il ne fait pas cours tous les ans. À trois reprises, il se fait remplacer : en mars 1906 par Couturat (Bergson reprend ses cours à l’automne 1906) ; en 1909-1910 par R. Worms ; entre 1914 et 1921 par Édouard Le Roy. Les événements de sa vie, postérieurs à la publication de L’Évolution créatrice, comportent, notamment, ses missions pendant la Première Guerre mondiale, en Espagne et surtout aux États-Unis, et la participation à la création de l’Institut international de coopération intellectuelle au sein de la Société des Nations. En 1928, il reçoit le prix Nobel de littérature".

Par Catherine Puigelier, Bertrand Saint-Sernin
Chez Editions Panthéon-Assas

0 Réactions |

Genre

Droit

02/07/2013 250 pages 42,00 €
Scannez le code barre 9791090429260
9791090429260
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur Le droit à la lumière de Bergson : mémoire et évolution par Catherine Puigelier, Bertrand Saint-Sernin

Commenter ce livre