#Essais

La cloche ne sonnera plus. Le viol n'était pas assez

Gaston Ndaleghana Mumbere

Le Kivu, dans l'Est de la République Démocratique du Congo (RDC), est en guerre depuis plus de 20 ans. En visite dans son village natal, Gaston écoute sa grand-mère lui raconter la peur et les violences subies par chacun. Ce texte est un cri du coeur. Le cri de l'impuissance d'une population étouffée. Une prise de parole faite de " chair et de chagrin ". Mais ce livre est bien plus qu'un récit. Dans une langue alerte et limpide, il est parole libératrice dans le grand silence de la peur. Dans un village où la cloche ne sonne plus, il se veut aussi écoute libératrice, une " oreille aux aguets ". C'est la parole de sagesse qui se transmet d'une génération à l'autre, les mots d'une grand-mère qui transcendent la violence et l'anarchie. Le message de ce livre est éminemment politique. Il invite au dépassement des conflits là où l'horizon semble bouché. Il invite aux espoirs des utopies constructives. Il invite surtout à une prise de conscience de réalités inconnues ou oubliées. Le message est aussi profondément chrétien. Une humanité bafouée, ravagée, dévastée demeure capable d'amour. Cela existe dans un petit village du Congo. Il faut lire ce livre pour en prendre conscience. (Extrait de la préface de Louis Balthazar)

Par Gaston Ndaleghana Mumbere
Chez Editions Néhémie

0 Réactions |

Genre

Histoire internationale

28/03/2017 145 pages 9,00 €
Scannez le code barre 9782924135136
9782924135136
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur La cloche ne sonnera plus. Le viol n'était pas assez par Gaston Ndaleghana Mumbere

Commenter ce livre