#Essais

Les écritures de la mémoire des camps : un nouveau langage ? Etude pragmatico-discursive de récits de survivants

Pascaline Lefort

"On peut toujours tout dire, le langage contient tout", écrit Jorge Semprun (L'Ecriture ou la vie, 1994). S'il est vrai que le langage " contient tout", s'il permet de partager avec l'autre, de s'exprimer au quotidien sur différents sujets, d'argumenter, de convaincre, de transmettre des savoirs et des connaissances, s'il permet également de se confier, de dévoiler des choses plus ou moins difficiles, voire douloureuses, comment peut-il communiquer une expérience aussi traumatisante que l'expérience concentrationnaire ? En d'autres termes, comment dire ce qui est a priori indicible ? L'objectif de cet ouvrage, qui s'inscrit dans l'analyse du discours, est de cerner, par une approche pragmatico-énonciative, les différents modes du dire du vécu traumatisant des camps. Le discours, témoignage ou récit, est ainsi vécu par les survivants tantôt comme expérience à transmettre, tantôt comme essai d'explication, tantôt encore comme essai de compréhension, pour survivre. Issu d'une thèse de doctorat en sciences du langage, ce travail ne montre pas seulement qu'il existe une écriture de l'indicible, il en dévoile les marques discursives et étudie les problèmes soulevés par ce type de dire.

Par Pascaline Lefort
Chez Editions et Presses Universitaires de Reims

0 Réactions |

Genre

Critique littéraire

01/12/2012 22,00 €
Scannez le code barre 9782915271553
9782915271553
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur Les écritures de la mémoire des camps : un nouveau langage ? Etude pragmatico-discursive de récits de survivants par Pascaline Lefort

Commenter ce livre