#Essais

Le délire raciste, ennemi du progrès humain

Georg Lukacs

Ecrits à la fin de la Seconde guerre mondiale et au tout début de la Guerre froide, ces articles exposent les réflexions politiques et historiques de Lukács face à la découverte des camps d'extermination. On y lira aussi ses premières prises de positions alors que le monde se recomposent autour de deux blocs antagonistes. Face à l'horreur du nazisme, l'auteur analyse les cheminements politiques et intellectuels par lesquels le racisme, l'irrationalisme et l'antihumanisme ont pu s'élever au rang de vision du monde, et la manière dont les élites culturelles d'Allemagne et d'Europe, à quelques exceptions près, se sont retrouvées démuni face à cette barbarie. Lukács questionne également la place et la signification du nazisme à l'échelle de l'histoire universelle. A l'aube de la Guerre froide, tirant les leçons de cette tragédie, il demeure plus que jamais conscient que la fin du conflit mondial ne signifie pas la fin du fascisme.

Par Georg Lukacs
Chez Critiques Editions

0 Réactions |

Genre

Philosophie

trad. Jean-Pierre Morbois
23/02/2019 112 pages 10,00 €
Scannez le code barre 9791097331122
9791097331122
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur Le délire raciste, ennemi du progrès humain par Georg Lukacs

Commenter ce livre