#Essais

Femme dans la Rome impériale

Nathalie Papin-Oléon

Leur nom sent le soufre et le sang ! Messaline ou Agrippine illustrent à l'extrême l'indépendance acquise par les femmes sous l'Empire. Entre la sage matrone admirée par tous et la dévergondée qui n'a pas froid aux yeux, la femme romaine est incroyablement multiple. Alors, suivons-la, pas à pas, de sa naissance à son mariage (ou son divorce !), du lever du jour à la réception du soir en passant par les thermes, accompagnons-la au théâtre, dans ses visites à ses amies et en vacances dans la baie de Naples. Découvrons comment elle est éduquée, comment elle se soigne, ou comment elle se pare. Les femmes de la Rome antique peuvent consacrer des heures à leur toilette. Elles raffolent des parfums, des onguents, des cosmétiques, des coiffures les plus sophistiquées et dépensent parfois des sommes folles pour une tunique taillée dans la meilleure étoffe. Dressons enfin le portrait de quelques " tempéraments " : des femmes vertueuses dont la sagesse est passée à la postérité, des princesses avides de pouvoir, des femmes d'affaires qui se font construire des immeubles à Pompéi ou encore d'authentiques monstres, comme la terrible Locuste, celle par qui le poison arrive. Voilà bien le paradoxe de la femme romaine, officiellement inférieure, elle est néanmoins partout, indispensable.

Par Nathalie Papin-Oléon
Chez Altipresse

0 Réactions |

Editeur

Altipresse

Genre

Histoire ancienne

11/03/2010 223 pages 22,30 €
Scannez le code barre 9782911218682
9782911218682
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur Femme dans la Rome impériale par Nathalie Papin-Oléon

Commenter ce livre