#Essais

Italo Calvino et le livre des romans suspendus. Si par une nuit d'hiver un voyageur

Pierre Brunel

" Lecteur et Lectrice, vous êtes à présent mari et femme. Un grand lit conjugal accueille vos lectures parallèles. Ludmilla ferme son livre, éteint sa lampe, abandonne sa tête sur l'oreiller, et dit : - Eteins toi aussi. Tu n'es pas fatigué de lire ? Et toi : - Encore un moment. Je suis juste en train de finir Si par une nuit d'hiver un voyageur, d'Italo Calvino. " Si le livre des romans suspendus était en quête d'unité, cette unité ne pouvait se réduire à l'uniformité. L'esprit de la variation devait l'emporter sur la simple redite. L'épilogue offre une charmante modulation sur l'oreiller (sul guanciale). Il y a mieux que la promesse, l'irradiation d'un simple bonheur. Bonheur d'un mariage qui n'empêche pas chacun des conjoints de conserver sa personnalité. Bonheur de lecture, d'une lecture qu'on peut partager mais qui, en définitive, n'appartient qu'à moi.

Par Pierre Brunel
Chez Editions de la Transparence

0 Réactions |

Genre

Critique littéraire

03/04/2008 261 pages 20,30 €
Scannez le code barre 9782350510323
9782350510323
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur Italo Calvino et le livre des romans suspendus. Si par une nuit d'hiver un voyageur par Pierre Brunel

Commenter ce livre