#Essais

Philosophie de la royauté

Yves-Marie Adeline

En ce début du XXIe siècle, la royauté semble une institution appartenant au passé. Les Etats monarchiques sont minoritaires en Europe depuis le cataclysme des deux guerres mondiales, et plus encore dans le reste du monde : pour une petite vingtaine de royaumes en Asie, trois en Afrique, un seul en Amérique... et encore le Canada relève-t-il de la monarchie britannique : aucun monarque américain. Une propagande omniprésente et continuelle enseigne la royauté comme étant systématiquement celle de Caligula, fût-ce à quelques mètres des frontières belge, hollandaise ou luxembourgeoise, au-delà desquelles on n'a pourtant jamais entendu dire que les sujets qui y vivent souffrent un cauchemar quotidien. Les grandes figures comme Louis XIV sont dévalorisées, déformées, parfois même par des caricatures présentées comme des portraits. Louis XVI est montré comme un imbécile dont la stupidité justifie le passage à la république, suivant un sens de l'histoire. Rechercher l'institution royale, même si elle a présidé à treize siècles d'existence de la France, est regardé sans examen comme un retour en arrière. Ce livre expose une anthropologie de la royauté.

Par Yves-Marie Adeline
Chez Via Romana

0 Réactions |

Editeur

Via Romana

Genre

Histoire de France

09/04/2015 270 pages 14,00 €
Scannez le code barre 9782372710046
9782372710046
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur Philosophie de la royauté par Yves-Marie Adeline

Commenter ce livre