#Essais

De l’Hexagone considéré comme un exotisme

Francis Navarre

Dans De l'Hexagone considéré comme un exotisme, la France se chine comme une bonne brocante géographique. L'ailleurs tant vanté est sans doute plus affaire de regard que de destination. Telle est la morale du marcheur. De Langres à Nancy, de Briey-en-Forêt à Contrexéville, comme de Saint-Flour à Amer ou de la Brenne à la Ferté-Vidame, on suit le pas du randonneur qui le mène aussi à travers Causses et Cévennes. Pérégrination accompagnée du Robert Louis Stevenson, beatnik de 1878 et du Jean Carrière de L'Epervier de Maheux. Vive l'économie de moyens de la marche à pied. J'adjure le lecteur, s'il ne l'a déjà fait, de se donner un dessein et un agenda suffisamment vastes pour ne pas être tenu à un quota journalier et un parcours obligé, de se laisser une fois cette chance d'aller à l'estime, à son gré. (…) L'ombre la plus fraîche n'est pas la plus épaisse, la sensation ne tenant pas tant à l'écran des feuilles qu'à leur transpiration. Les feuilles vernissées et coriaces du hêtre, du châtaignier ou du néflier respirent moins que celles du peuplier ou du bouleau. Le feuillage clairsemé du maigre acacia génère une ombre tamisée, lumineuse et bienvenue.

Par Francis Navarre
Chez Le Dilettante

0 Réactions |

Genre

Récits de voyage

05/05/2021 222 pages 17,50 €
Scannez le code barre 9791030800395
9791030800395
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur De l’Hexagone considéré comme un exotisme par Francis Navarre

Commenter ce livre