#Essais

Les femmes Lokélé en RDC. Structure sociale et dynamique marchande

Léon Mondole Esso-Libanza Ebeyogo

La parentèle et les idéologies sont deux composantes de la structure sociale qui agissent sur les pratiques et les comportements économiques des individus dans les formations lignagères Lokélé. Les relations de parentèle déterminent tant sur les flux quotidiens de l'interaction sociale que sur les pratiques économiques des individus. Le lien inextricable entre l'origine familiale du capital marchand, de la main-d'oeuvre et l'activité marchande des femmes Lokélé, renforce le solidarisme familial spécifique à ces multitudes. Ce solidarisme se manifeste par des ponctions régulières des ressources en vue de la subsistance, de l'habillement, de la scolarité, des mariages, des deuils..., facilitées par des pensées et des croyances typiques qui renforcent la soumission, le maintien des divisions et la perpétuation des rapports sociaux de domination masculine. Il s'en suit une stagnation qui réduit l'essentiel d'efforts des marchandes à la débrouille et à l'autosubsistance, empêchant ainsi toute possibilité d'émergence d'un entrepreneuriat féminin productif, compétitif et durable. Les Lokélé seraient-ils en train d'assister, en silence, dans la complaisance à la défaite de l'entrepreneuriat féminin, porteur d'espoir ? Mais alors, ce serait aussi celle de toute une culture.

Par Léon Mondole Esso-Libanza Ebeyogo
Chez Editions L'Harmattan

0 Réactions |

Genre

Ethnologie

15/02/2017 254 pages 26,00 €
Scannez le code barre 9782343102627
9782343102627
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur Les femmes Lokélé en RDC. Structure sociale et dynamique marchande par Léon Mondole Esso-Libanza Ebeyogo

Commenter ce livre