#Essais

La pellagre : histoire du Mal de la Misère en Italie. XIXe siècle - début XXe

Monica Ginnaio

Maladie causée par une extrême pauvreté nutritionnelle, la pellagre est une pathologie carentielle due à la déficience en niacine. Depuis la fin du XVIIIe siècle, en Italie du Nord, l'avitaminose B 3 demeure endémique jusqu'à l'entre-deux-guerres. Symptôme d'une profonde détresse sociale, économique et culturelle, le "mal de la rose" est l'une des trois endémies "historiques" italiennes, avec la tuberculose et la malaria. Son étiologie demeure mystérieuse aux yeux des "pellagrologues", car elle n'afflige qu'une seule classe sociale, soumise à une alimentation exclusivement fondée sur la polenta de mais : les agriculteurs, notamment les journaliers, catégorie professionnelle particulièrement défavorisée et en totale précarité professionnelle. Fondée sur des sources documentaires originales, cette analyse retrace le parcours de la maladie, entre l'arrivée du maïs en Europe et la Première Guerre mondiale, mais également le contexte historique, économique et médical qui intéresse tant les causes de cette endémie que ses conséquences. L'observation de l'action de la pellagre implique une lecture approfondie de la réaction de la société et du monde médical face au morbus miseriae, problématique sanitaire complexe du XIXe siècle italien, qui demeure néanmoins profondément actuelle.

Par Monica Ginnaio
Chez Editions L'Harmattan

0 Réactions |

Genre

Généralités médicales

Commenter ce livre

 

01/12/2013 188 pages 19,00 €
Scannez le code barre 9782343006192
9782343006192
© Notice établie par ORB
plus d'informations