#Beaux livres

Le populisme américain au cinéma de DW Griffith à Clint Eastwood

David Da Silva

La pensée populiste est apparue dès la guerre d'indépendance des colons britanniques d'Amérique du Nord contre la Grande-Bretagne de 1775 à 1783. Malgré tout, le populisme américain a surtout connu son heure de gloire avec The People's Party en 1892. De fait, ce parti populiste a cristallisé la colère des fermiers américains (dont des Afro-Américains) très endettés de la fin du XIXe siècle. Ce mouvement agraire était très attaché aux idéaux pionniers et se méfiait du développement économique et du salariat (qu'il jugeait incompatible avec la liberté et la démocratie). Les Populistes défendaient l'égalité des chances, une libre entreprise tempérée par le Common Sense (le bon sens) et un pouvoir détenu par des hommes vertueux. Les ennemis des populistes sont souvent de puissants banquiers, des hommes politiques corrompus ou encore de grands industriels qui oppriment le "peuple". Ce livre analyse comment les productions cinématographiques américaines ont souvent mis en avant cette idéologie populiste depuis les premiers films de David Wark Griffith (Les Spéculateurs) jusqu'à ceux de Clint Eastwood (Bronco Billy), en passant par des réalisateurs mythiques comme John Ford (Les Raisins de la colère) ou Frank Capra (Monsieur Smith au Sénat).

Par David Da Silva
Chez Lettmotif Editions

0 Réactions |

Genre

Cinéma

12/06/2015 460 pages 34,00 €
Scannez le code barre 9782367161167
9782367161167
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur Le populisme américain au cinéma de DW Griffith à Clint Eastwood par David Da Silva

Commenter ce livre