#Essais

La radioélectricité en France sous l'Occupation. La Compagnie générale de télégraphie sans fil, enfance de Thales

Emmanuel de Chambost

L'histoire des entreprises n'est pas périphérique dans l'histoire de la domination allemande sur la France de juin 1940 à août 1944. Au contraire, elle y est centrale. Les Allemands ont pu exploiter la France en y prélevant un tribut avec lequel ils payaient les entreprises qui se sont avérées de merveilleuses machines à collaborer. La Compagnie générale de télégraphie sans fil, ou CSF, est l'ancêtre du groupe Thales. Pionnière de la radio et du radar, avec sa filiale historique, la Société française de radioélectricité (SFR), elle fut une étoile dans la nuit du déclin scientifique français de la première moitié du XXe siècle. La période de l'Occupation ne freina pas son expansion. Ce livre raconte comment, sous la tutelle de la société allemande Telefunken, la CSF et la SFR traversèrent les années d'occupation en produisant massivement pour l'armement allemand. Paradoxe de cette époque complexe, la SFR, qui collabora plus que la moyenne à l'effort de guerre allemand, fit bénéficier l'ensemble de ses employés, y compris les Juifs, les réfractaires du STO et les résistants, d'une protection supérieure à la moyenne.

Par Emmanuel de Chambost
Chez Editions L'Harmattan

0 Réactions |

Genre

Sciences historiques

01/12/2012 254 pages 26,00 €
Scannez le code barre 9782336001968
9782336001968
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur La radioélectricité en France sous l'Occupation. La Compagnie générale de télégraphie sans fil, enfance de Thales par Emmanuel de Chambost

Commenter ce livre