#Roman francophone

J'ai ce que j'ai donné. Lettres intimes

Jean Giono

Du joli compliment que mon père adresse à ses parents le 24 octobre 1900 - il a cinq ans ! - au petit mot qu'il envoie à une amie le jour de sa mort, le 8 octobre 1970, ces lettres que j'ai retrouvées par hasard dans le joyeux " foutoir " du Paraïs dévoilent certaines facettes de sa personnalité qui n'ont pas retenu l'attention des biographes... Mon père fut profondément, violemment, égoïstement heureux. Il était de ces êtres rares qui attachent la même valeur à une jeune pousse d'asperge sauvage qu'au cachemire le plus luxueux. Il fut peut-être désenchanté des hommes, mais jamais de la vie même. S'il n'a pas été un homme parfait, il fut ce père exceptionnel qui m'a appris à respirer, à apprécier la chose la plus infime, regarder un paysage, boire à une source, si peu de chose pour enchanter une journée entière...

Par Jean Giono
Chez Editions Gallimard

0 Réactions |

Genre

Littérature française (poches)

03/12/2009 257 pages 7,60 €
Scannez le code barre 9782070398614
9782070398614
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur J'ai ce que j'ai donné. Lettres intimes par Jean Giono

Commenter ce livre