#Essais

La politique française de coopération culturelle en Afrique. L'exemple du Cameroun

Belmond Nicaise Mpegna

Le 13 novembre 1960, la France signe avec le Cameroun une série d'accords de coopération qui couvrent divers domaines tant civils que militaires. En étudiant cette série d'accords de coopération, l'on se rend compte que le volet culturel occupe les trois quarts de la coopération franco-camerounaise depuis 1960. Les relations culturelles franco-camerounaises ont évolué en dents de scie tantôt denses et chaleureuses (décennies 1960 et 1990), tantôt froides et tendues (années 1970-80). Ceci s'explique par les enjeux qui sous-tendent ces relations. Pour la France, la culture reste l'instrument fondamental de sa politique étrangère. Les objectifs sont la diffusion de la culture française par la langue française - à travers les instruments classiques que sont les centres culturels français et les alliances françaises - et par la présence audiovisuelle française dans le monde - à travers des médias tels que TV5, RFI et CFI (Canal France International). Pendant la guerre froide, l'objectif principal était d'éviter que ne tombent certains Etats de son pré carré sous l'influence de l'un où l'autre bloc. Mais, à partir des années 1990, la France intensifie son action culturelle en Afrique en général et au Cameroun en particulier, principalement pour faire face à la montée en puissance des Anglo-Saxons. Elle initie un combat en faveur de l'exception culturelle dans le cadre de la Francophonie.

Par Belmond Nicaise Mpegna
Chez Editions L'Harmattan

0 Réactions |

Genre

Histoire internationale

01/07/2014 268 pages 28,00 €
Scannez le code barre 9782336306339
9782336306339
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur La politique française de coopération culturelle en Afrique. L'exemple du Cameroun par Belmond Nicaise Mpegna

Commenter ce livre