#Essais

Le bizutage dans l'université africaine. La violence au coeur de l'intégration des nouveaux étudiants à l'université de Kisangani, RDC

Kimenya Musailwa Deogratias

La violence ici s'appelle "bizutage" : cette pratique a officiellement été interdite par les établissements d'enseignement au Congo comme presque partout ailleurs. Mais, loin du regard public, elle y reste vivace et dangereuse, à l'école, au collège ou au lycée, et bien sûr à l'université. A l'Université de Kisangani, comme dans tant d'autres établissements d'enseignement supérieur à travers le monde, cette pratique à l'abri du regard continue à faire des ravages. Ce livre vise à identifier, à l'aide d'une enquête victimologique, le rôle que le phénomène joue dans la transmission de l'identité groupale aux bizuts ainsi que les conséquences, surtout pédagogiques, qu'il entraîne dans le processus de leur intégration à la vie universitaire en début d'année académique. Contrairement aux pseudo-avantages souvent déclarés par les bizuteurs (doter notamment les bizuts de l'esprit universitaire), la violence et les dommages psycho-sociaux consécutifs, considérables, nuisent gravement à l'intégration à la vie universitaire, laquelle est globalement compromise. Une étude sérieuse pour bannir ces rituels destructeurs et stupides des lieux de formation et d'intelligence. Pour son avenir, l'Afrique peut aussi rompre avec cet héritage importé !

Par Kimenya Musailwa Deogratias
Chez Editions L'Harmattan

0 Réactions |

Genre

Sociologie

17/07/2020 375 pages 37,00 €
Scannez le code barre 9782343200897
9782343200897
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur Le bizutage dans l'université africaine. La violence au coeur de l'intégration des nouveaux étudiants à l'université de Kisangani, RDC par Kimenya Musailwa Deogratias

Commenter ce livre