#Roman jeunesse

Le Raja de l'eau

Marie-Hélène de Cherisey

Lorsque le jeune Ramjee Lal rentre chez lui à Laporya au Rajasthan, son village se meurt. L'eau manque, les sols ne produisent plus rien. Il décide alors, en dépit de sa caste, de se mettre à la recherche de l'eau en renouant avec les techniques des anciens. Mais son initiative ne va pas plaire à tout le monde...

Par Marie-Hélène de Cherisey
Chez Fleurus

0 Réactions |

Editeur

Fleurus

Genre

Lecture 9-12 ans

15/10/2010 156 pages 8,90 €
Scannez le code barre 9782215049456
9782215049456
© Notice établie par ORB
plus d'informations

 

 

 

 

 

 

 

Chapitre 7

 

Les Rajputs de l'eau

 

 

 

« Ramjee reste ! »

La nouvelle s’est répandue comme une traînée de poudre dans tout le village, réjouissant les uns et mécontentant les autres.

Moi-même, passé le premier mouvement de joie après l’intervention inattendue de mon père, l’angoisse est revenue me tarauder.

« Tu es trop jeune ! Comment vas-tu t’y prendre maintenant pour continuer ? Et comment va réagir le sarpanch ? »

Jusqu’ici, il était clair dans mon esprit que mon intervention s’achèverait en même temps que les vacances. Mais ce matin, jour de la rentrée des classes, j’assiste dans la cour du palais au départ de mon frère et de ma sœur, en uniforme d’écolier. Je sais que je devrais être sur la route de l’université de Jaipur. Je sais que quelque chose d’irréversible s’est produit.

Pour couper court aux hésitations qui me rongent, j’annonce à Jabvir et à Jeero :

– Je vous accompagne un bout de chemin !

– Je peux te donner la main ? demande Jeero, tout heureuse d’être escortée par son grand frère.

Sans attendre ma réponse, elle glisse ses petits doigts dans ma large paume.

– Tu es triste ? m’interroge-t-elle doucement, me voyant préoccupé.

– Mais non ! dis-je avec un sourire forcé. Alors, tu es contente de retourner à l’école ?

– Je préfère travailler avec toi ! C’est plus important que de répéter l’alphabet, déclare-t-elle avec une drôle de conviction pour son âge.

En regardant ce petit bout de femme trottiner à mon côté, je songe intérieurement qu’elle promet de nous réserver quelques surprises dans l’avenir… À mi-chemin de Nagar, le village où se trouve l’école, je dégage ma main :

– Allez ! Il faut que je vous laisse maintenant ! Vous me raconterez tout à l’heure comment ça s’est passé !

Je croise en sens inverse la longue file des écoliers du matin.

– Bonjour, Ramjee ! me saluent joyeusement les enfants, m’arrachant à mes pensées.

– Nous sommes avec toi ! ajoute Alam, le chef de bande, la mèche rebelle, qu’il rabat d’un geste savamment étudié pour découvrir ses yeux d’un vert intense. Il rêve de devenir acteur à Bollywood*. Pour les jeunes de Sitapura, il est déjà une vedette incontestée !

Cet encouragement ne tombe pas dans l’oreille d’un sourd. Depuis le début de mon aventure, j’ai l’intime conviction que ce sont les jeunes qui m’aideront à aller jusqu’au bout. Mais, avec la reprise de l’école, je sais que je vais avoir du mal à les réunir…

« Ne cherche pas des idées compliquées ! » me souffle une voix intérieure.

Je pousse un soupir de soulagement car un moyen tout simple vient de me venir à l’esprit.

Arrivé près du fameux cocotier de la place principale, je suis interpellé par une bande de jeunes qui discutent avec animation.

– Tu es au courant pour la famille Bholi ? me demande Sudhirendar. Ils sont partis ce matin avec leur bétail vers l’Uttar Pradesh. Il paraît qu’il y a de l’herbe là-bas.

Retrouver tous les articles sur Le Raja de l'eau par Marie-Hélène de Cherisey

Commenter ce livre