L'œuvre, une voie royale vers l'inconscient

Michelle Morin

Après un premier livre sur la création artistique et littéraire, l'auteur suit les traces de Freud (où le créateur va-t-il chercher sa matière ? ) et cherche à comprendre comment on devient créateur, pourquoi et à quoi sert la création. L'auteur analyse la vie et l'uvre de nombreux créateurs. Tel le rêve nocturne, la création, qu'elle soit artistique ou littéraire, tend à l'accomplissement d'un désir ou à la réalisation d'un fantasme, amoureux ou meurtrier. L'uvre permet d'élaborer les traumatismes sexuels, les deuils, de recréer l'objet ou de restaurer le soi. L'auteur cherche à le prouver avec des peintres (Gauguin, Picasso, Niki de Saint-Phalle) une sculptrice (Camille Claudel) un cinéaste (Bergman) des écrivains (Anaïs Nin, Lou Andréas Salomé, Virginia Woolf, Mishima). Le créateur est un être d'exception qui a su faire fructifier un don génial mais c'est aussi un être humain qui souffre et aime comme tous les autres humains. L'uvre est bien une voie royale qui mène vers l'inconscient.

Par Michelle Morin
Chez Editions L'Harmattan

0 Réactions | 3 Partages

Genre

Psychologie, psychanalyse

3

Partages

27/07/2022 244 pages 24,50 €
Scannez le code barre 9782343255736
9782343255736
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur L'œuvre, une voie royale vers l'inconscient par Michelle Morin

Commenter ce livre