#Roman francophone

Pour le prix de ma bouche. Poésie roumaine post-communiste

Jan H. Mysjkin

Le 22 décembre 1989, le poète Micea Dinescu eut l'honneur et le plaisir d'annoncer au monde que le règne de Ceausescu avait trouvé sa fin. Avec lui finissait aussi la censure qui, dans les années quatre-vingt, avait étouffé toute initiative créatrice en Roumanie. Ceux qui en bénéficiaient en premier, les "quatre-vingt-dixistes", avaient été productifs depuis de nombreuses années, mais n'avaient pas eu l'occasion de publier, ou très peu. Puis, sous l'impulsion d'une multitude de cercles littéraires partout dans le pays, la poésie roumaine a pris un essor phénoménal, engendrant une floraison de poétiques que la critique a du mal à cartographier. On utiliser des catégories telles que "néo-expressionnistes" , "minimalistes" , "hyperréalistes" , voire "déprimistes" , ce qui pour le moins témoigne de la diversité de la poésie roumaine contemporaine. Le présent volume, Pour le prix de ma bouche, propose vingt-cinq poètes survenus après la chute du communisme, dont cinq poètes roumanophones de la République de Moldova d'après la désagrégation de l'Union Soviétique et la déclaration d'indépendance en 1991.

Par Jan H. Mysjkin
Chez L'Arbre à paroles - Maison de la poésie d'Amay

0 Réactions |

Genre

Poésie

20/12/2019 366 pages 20,00 €
Scannez le code barre 9782874066894
9782874066894
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur Pour le prix de ma bouche. Poésie roumaine post-communiste par Jan H. Mysjkin

Commenter ce livre