#Essais

L'Inflammatorium poenitentiae. Le vice de l'acédie et les vertus de l'imagination

Florent Coste

Parmi les sept péchés capitaux au Moyen Age, l'acédie est considérée traditionnellement comme l'ancêtre de la paresse, de la mélancolie ou de la dépression. Elle se signale par un manque de ferveur qui plonge le religieux dans un état spirituel de tristesse et de torpeur. La théologie morale du Moyen Age a dressé un tableau clinique de l'acédie, sans toujours détailler les moyens concrets de lutter contre cette pathologie spirituelle. Le texte édité et présenté ici – l'Inflammatorium poenitentiae – constitue à cet égard une notable exception. Cet exercice spirituel enrôle l'imagination pour concevoir un monde parfait, rutilant et plaisant propre à enflammer un désir vacillant de paradis. Florent Coste situe cet usage spirituel de la fiction au sein de traditions théologiques et littéraires qui le rendent plus intelligibles : l'hédonisme des paradis coraniques, la psychologie cistercienne de l'imagination, l'ascèse franciscaine de la méditation.

Par Florent Coste
Chez Librairie Droz

0 Réactions |

Genre

Critique littéraire

31/05/2019 176 pages 29,70 €
Scannez le code barre 9782600059213
9782600059213
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur L'Inflammatorium poenitentiae. Le vice de l'acédie et les vertus de l'imagination par Florent Coste

Commenter ce livre