#Essais

Philosophie de l'architecture

Ludger Schwarte

Pour qu'une révolution ait lieu, il faut abattre des murs, occuper des places et enfoncer des portes. Quel rôle l'architecture joue-t-elle dans le succès ou l'échec historique des mouvements sociaux ? Partant du constat que la Révolution française s'est déroulée dans des rues et sur des places qui avaient été construites moins d'un siècle auparavant, et que les masses révolutionnaires n'auraient pas pu se rassembler si ces nouveaux espaces publics n'avaient pas existé, cet essai analyse les implications politiques de l'espace et propose une réflexion sur les conditions architecturales de la démocratie : quelles techniques peuvent déterminer quelles voix comptent ? Quels types d'espaces rendent possibles ou impossibles certaines formes d'interventions politiques, certains types d'événements ? Où l'on apprend que le cours de l'histoire dépend de la construction de l'espace... Si l'on conçoit, dans cet esprit, les espaces publics non pas comme des zones marginales ou des friches urbaines, mais comme des théâtres de l'action collective, alors la question cruciale est de savoir si leur configuration permet des interactions événementielles, des expérimentations collectives. En ce sens, un authentique espace public est fondamentalement anarchique.

Par Ludger Schwarte
Chez La Découverte

0 Réactions |

Genre

Philosophie

trad. Olivier Mannoni
05/09/2019 528 pages 25,00 €
Scannez le code barre 9782355221255
9782355221255
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur Philosophie de l'architecture par Ludger Schwarte

Commenter ce livre