#Essais

Métaphysique africaine de la parole

Claver Boundja

Métaphysique africaine de la parole Cet ouvrage analyse, d'un point de vue métaphysique, l'idée africaine selon laquelle "la parole de l'homme, c'est l'homme lui-même". La métaphysique, dans son acception académique, désigne la philosophie première ou la science fondamentale. Dans cette perspective, les réflexions rassemblées dans cet ouvrage sont une philosophie première de la parole dans le contexte africain. Il s'agit de reconnaître que l'humanité ou l'essence de l'humain est la parole au sens génitif. Dans l'expression "l'homme est sa parole", la substance de l'homme se présente comme langage. Dans la littéralité de l'adresse qu'elle initie, toute parole, en son phénomène propre, revêt une texture de signe, et s'énonce comme la sonorité du verbe. Les mots se disent, ils scellent leur portée en tant que dits d'un dire - dire d'un irrémédiable départ entre la saillie de leur énonciation et le retrait d'une intention de sens en l'homme. L'ouvrage rassemble, dans l'humilité des signes de l'écriture, le service d'un inconnu de la parole orale, qui ne se lève qu'au risque d'une sollicitation à écouter le fond sonore de chaque mot écrit, dans la tracée des lettres. La carnation de l'oralité en un texte n'est pas la rédaction de la parole s'abandonnant à la prise du visible, mais la récapitulation de l'abaissement de tout pouvoir en l'homme, et de toute possibilité de pouvoir supprimer l'anonymat silencieux.

Par Claver Boundja
Chez Editions L'Harmattan

0 Réactions |

Genre

Philosophie

12/11/2019 210 pages 21,50 €
Scannez le code barre 9782343185972
9782343185972
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur Métaphysique africaine de la parole par Claver Boundja

Commenter ce livre