#Roman francophone

Jim

Harold Cobert

Mi-mars 1971, Jim Morrison rejoint sa compagne Pamela à Paris. L'homme qui déambule alors telle une ombre dans les rues de la ville lumière est loin de la rock star à la silhouette filiforme et gainée de cuir noir qu'on appelait il y a quatre ans à peine le « Roi Lézard ». Gros, barbu, les cheveux longs et déjà grisonnants, dégoûté par l'industrie du disque, il traverse une profonde crise existentielle et s'enfonce lentement dans la dépression. Jim pense arrêter définitivement la musique pour se consacrer à l'écriture, et plus particulièrement à la poésie. Dans ses errances et dans ses outrances éthyliques, il cherche à démêler les fils obscurs qui ont tissé la destinée de cet enfant de militaire, sans cesse ballotté de ville en ville, devenu une icône de la scène rock mondiale et réfugié en paria à Paris, cité des écrivains maudits. À travers ce « Miroir » et ses confessions imaginées, Harold Cobert nous fait partager les derniers mois de Jim Morrison confronté, dans les replis de sa solitude, à ses démons.

Par Harold Cobert
Chez Plon

0 Réactions |

Editeur

Plon

Genre

Littérature française

25/09/2014 214 pages 16,90 €
Scannez le code barre 9782259222426
9782259222426
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur Jim par Harold Cobert

Commenter ce livre