#Roman francophone

Lettres à sa voisine

Marcel Proust

'C’est un vrai petit roman, fondé sur une surprise: la découverte de ces vingt-trois lettres à une dame (et trois à son mari) dont nous ne savions rien, et qui se trouve avoir été la voisine de Marcel Proust, au troisième étage du 102 boulevard Haussmann, Mme Marie Williams, épouse, en deuxièmes noces, d’un dentiste américain, le docteur Charles D. Williams, qui exerçait, lui, au deuxième, c’est-à dire au-dessus de la tête du pauvre Marcel: d’où bien des drames vécus par ce phobique du bruit. Un roman par lettres, dans lequel les deux épistoliers rivalisent de style. Proust déploie à l’égard de Mme Willliams tout son charme, fait briller son humour, sa culture, son art du compliment. C'est qu'il éprouve pour cette autre recluse, par-delà le désir de plaire à une voisine qui détient les clés du silence, une sympathie réelle, de l'amitié, une forme d'affection. Nous n'avons malheureusement pas les lettres de Mme Williams. De quoi est-il question dans ces lettres? Du bruit d’abord, des travaux à l’étage du dessus, qui torturent Proust pendant ses heures de sommeil et de travail. Il est aussi question de musique, parce que Mme Williams aime la musique et joue de la harpe ; de roses, naturelles et métaphoriques, échangées avec les lettres ; mais aussi de la maladie (la sienne et celle de Mme Williams) ; de la solitude. Le ton est celui de l'amitié, de l'intimité de plau sen plus grande. Nous n'avons pas les dernières lettres envoyées par Proust. Contenaient-elles des adieux touchants? Elle quitte le boulevard Huassmann en même temps que Proust. Contraint de s'en aller par l avente de l'immeuble, il déménage le 31 mai 1919. Proust n’a parlé de Mme Williams à personne. ' Jean-Yves Tadié.

Par Marcel Proust
Chez Gallimard

0 Réactions |

Editeur

Gallimard

Genre

litterature francaise romans nouvelles correspondance

17/10/2013 81 pages 14,50 €
Scannez le code barre 9782070142248
9782070142248
© Notice établie par ORB
plus d'informations

 

 

 

 

 

 

CORRESPONDANCE

 

 

1

 

[1908 ?]

Madame,

 

Ce sont des « Lettres du Parthe » que vos lettres. Vous me donnez un si grand désir, presque la permission, de vous voir : et au moment où je reçois la lettre vous êtes partie ! Je fais tous mes vœux pour que l’année qui vient amène l’adoucissement, je ne dis pas l’oubli car le souvenir est l’orgueilleux trésor des cœurs blessés, des peines que vous apporte l’année finissante. Je joins à vous dans mes vœux le Docteur, que je ne connais pas, mais dont j’entends chanter les louanges par Madame Straus5, par tout le monde. Et tout particulièrement votre fils qui m’avait promis de m’exprimer ses désirs pour que je puisse les satisfaire et dont la discrétion, dites-le lui, n’a rien d’amical. Veuillez agréer Madame ma reconnaissance pour votre charitable souci de mon repos, mes bien respectueux hommages.

MARCEL PROUST

 

5 Geneviève Halévy (1849-1926) a d’abord épousé Georges Bizet, puis l’avocat Émile Straus. Elle a été la grande amie et la confidente de Proust.

 

 

 

 

2

 

[fin 1908-début 1909]

1 heure

Madame,

 

Je vous remercie de tout mon cœur de votre belle et bonne lettre et viens vous demander au contraire de laisser faire à partir de maintenant tout le bruit que vous pourrez. J’avais compté en effet sans une oppression si vive qu’elle m’empêche d’essayer de dormir. Le bruit ne me gênera donc en rien (et me débarrassera d’autant pour un jour où je pourrais me reposer6). Je suis bien triste de vous savoir malade. Si le lit ne vous ennuie pas trop je crois qu’il exerce par lui-même sur les reins une action très sédative. Mais peut-être vous ennuyez-vous (quoique il me semble [un mot sauté : difficile ?] de s’ennuyer avec vous). Ne pourrais-je vous envoyer des livres. Dites-moi ce qui vous distrairait, je serais si heureux. Ne parlez pas de voisins ennuyeux, mais de voisins si charmants (alliance de mots en principe contradictoire puisque Montesquiou7 prétend que ce qu’il y a de plus horrible c’est 1o les voisins 2o l’odeur des bureaux de poste) qu’ils laissent le constant regret tantalien de ne pouvoir profiter de leur voisinage.

Veuillez me rappeler Madame au souvenir du Docteur et agréer mes respectueux et reconnaissants hommages.

MARCEL PROUST

 

Malgré les tristes jours, des fleurs vous feraient-elles plaisir. Et « quelles » comme dit Verlaine ?

 

6 M. et Mme Williams faisant des travaux, Proust souffre évidemment du bruit.

7 Le comte Robert de Montesquiou-Fézensac (1855-1921) fut un homme de lettres. Ami de Proust, à qui ce dandy inspira le personnage du baron de Charlus.

Retrouver tous les articles sur Lettres à sa voisine par Marcel Proust

0 Commentaires

 

Aucun commentaire.