Venise, une république patricienne

Diehl Charles

ActuaLitté
La constitution de Venise a subsisté, sans révolutions, presque sans changement, pendant près de mille ans ; et de la cité quelle a régie, elle a fait, non pas seulement un État solide et fort, mais une grande puissance mondiale. Étudier le mécanisme de la constitution vénitienne, déterminer surtout les raisons qui, à une ville placée dans une situation spéciale ont donné ce régime si spécial aussi, cest un des points essentiels quon s'est ici proposés. Cest ainsi que Charles Diehl définit les grandes lignes de cet ouvrage au sein de sa préface. Tenter de dépeindre lautre visage de Venise, en sintéressant à ses régimes politiques, ses relations privilégiées avec lOrient, autant de choix cruciaux qui déterminèrent sa grandeur et sa décadence. Capitale dun des plus grands empires coloniaux, mais aussi poumon économique commercial de la Méditerranée, il est étonnant que cette petite ville aux accents romantiques, inoffensive de prime abord, ait pu osciller entre oligarchie et république, confinement et ouverture tout en conservant son prestige. Cest donc en prenant pour point de départ le Ve siècle, en partant des origines de Venise, et ce jusqu'au XVIIIe siècle, que cet ouvrage complet et pertinent a plus dun titre demeure un classique à part entière.

Par Diehl Charles
Chez Nouveau Monde éditions

0

Partages