Le vagabond et la machine

Beaune Jean-Claude

ActuaLitté
Vers 1880, le "mauvais pauvre" a bien du mal à survivre: on s’est occupé de lui. Charcot invente alors pour qualifier le vagabond, sa métamorphose ultime, la notion d’automatisme ambulatoire appliquée à l’objet privilégié d’une médecine mentale qui attend encore son Freud. Le terme "automate" maintient une intéressante ambiguïté: il désigne aussi bien le dernier déchet humain à éliminer que la norme la mieux intégrée d’une civilisation qui pétrit ses hommes au feu des cadences et des réglements rationnels. Plus généralement, depuis ce temps, quel sens concret peut prendre pour nous l’idée d’individu? La fatalité posée de la mort, de l’hérédité mauvaise, de la dégénérescence, maintenue et entretenue par certaine science, a-t-elle dit son dernier mot? La mort du vagabond, c’est un peu la mort des rêves de liberté du XVIIIe siècle, passée au moule de l’industrie souveraine.

Par Beaune Jean-Claude
Chez Champ Vallon

Genre

vagabonds

0

Partages

Grand format

ISBN : 9782903528232
- 09/1993 - 22,00 €

Numérique

ISBN : 9782876736474
400 pages - 09/1993 - 14,99 €