#Essais

Pour ne plus faire de fautes d'orthographe ; 300 trucs et astuces efficaces et faciles

Jean-Pierre Colignon

Ce livre devrait être remboursé par le ministère de l’Éducation nationale! Vous hésitez toujours sur les mêmes règles de grammaire? Vous pensez qu’il est impossible de maîtriser facilement les grandes difficultés de la langue française? Vous confondez régulièrement quelques faux amis bien de chez nous? Vous cherchez désespérément quelques formules mnémotechniques pour éviter les fautes les plus souvent commises? Plus léger qu’un imposant dictionnaire, plus pratique qu’une complexe grammaire, plus simple qu’une vieille méthode linguistique, ce livre va devenir votre meilleur compagnon! Jean-Pierre Colignon met toute sa science et son humour à votre service. Grâce à ses formules magiques, l’orthographe apparaît enfin dans toute sa simplicité et les difficultés qui vous paraissaient insurmontables disparaissent instantanément. Ces 300 trucs et astuces sont une mine d’or, un véritable trésor d’utilité publique!

Par Jean-Pierre Colignon
Chez L'Opportun

0 Réactions |

Editeur

L'Opportun

23/02/2012 280 pages 6,90 €
Scannez le code barre 9782360751389
9782360751389
© Notice établie par ORB
plus d'informations

 

 

 

 

 

PRÉFACE

 

 

Pour maîtriser l’orthographe d’usage, plusieurs démarches sont possibles. Bien évidemment, la première d’entre elles consiste à apprendre consciencieusement, dès l’école primaire, et peu à peu, les orthographes correspondant (pas toujours) aux sons, les récurrences graphiques, les accentuations cohérentes…

Mais, si l’orthographe d’usage est bien plus logique et conséquente que ne le disent des contempteurs excessifs, il est cependant vrai que les consonnes simples ou doubles, que les accents, que les traits d’union, que les mots composés, que les adverbes et autres mots complexes, suscitent des hésitations et quelque perplexité. Sauf pour les « timbrés de l’orthographe », les as, les doués, ceux qui, tout jeunes, sont tombés dans la marmite du français, s’y sont baignés avec délices, et qui, de chic, dès l’enfance, ont « photographié » une fois pour toutes les mots rencontrés dans leurs lectures…

Bien sûr, pour tout le monde, la pratique intensive de la lecture (tous genres de textes confondus, et tous supports compris) permet de retenir non seulement l’orthographe de trois mille à cinq mille mots usuels, en principe, mais aussi de termes moins familiers.

Au-delà de ces acquisitions ordinaires, normales, convenues, il existe quelques bases à connaître, quelques faux amis à reconnaître et quelques trucs et formulettes ludiques qui – tout en amusant, en distrayant – instruisent !

Tout usager de la langue française se jouera d’un certain nombre de prétendus obstacles dont on se fait toute une montagne grâce à ces 300 trucs.

Directeur de cette collection des « Timbrés de l’orthographe », Jean-Pierre Colignon s’est attelé personnellement, et avec conviction, à créer et à réunir pour les lecteurs-usagers du français, quels que soient leur âge et leur formation, ces astuces ludiques et faciles à retenir. Depuis longtemps enseignant, formateur et moniteur en écoles de journalisme et en écoles de correcteurs-réviseurs, il aide ainsi chacun à améliorer son orthographe, sans souffrance, mais dans l’humour…

 

 

 

 

 

 

100 RÈGLES DE BASE À CONNAÎTRE PAR CŒUR

 

 

 

1. Illettrisme, n. m., illettré(e), adj. et n.

 

Parmi les fautes à ÉVITER ABSOLUMENT figurent au premier plan – hélas ! – les innombrables erreurs portant, c’est un comble, sur illettrisme et sur illettré(e) !

L’orthographe de ces mots est pourtant d’une simplicité biblique et d’une logique incontestable. Le mot-centre étant lettre, il va de soi que les deux t se retrouvent dans les mots composés et dérivés. Ensuite, comme l’on a ajouté un préfixe devant un mot commençant par un l (lettre, lettrisme), ledit préfixe est il-. Il- est la variante, devant un l, du préfixe latin à sens négatif in- (accessible/inaccessible, actif/inactif, nommé(e)/innommé(e)…). Cet élément négatif in- devient aussi im- devant b, m, et p (maturité/immaturité, parfait/imparfait, buvable/imbuvable…) et ir- devant un r (réaliste/irréaliste, réel(le)/irréel(le), respect/irrespect).

Retrouver tous les articles sur Pour ne plus faire de fautes d'orthographe ; 300 trucs et astuces efficaces et faciles par Jean-Pierre Colignon

0 Commentaires

 

Aucun commentaire.