La loi et les prophètes ; les socialistes français et les institutions politiques

Gérard Grunberg

ActuaLitté
Les socialistes français n’ont jamais élaboré une vision claire du régime représentatif. Leur critique persistante de la Ve République a fait oublier leur relation ambiguë et contradictoire avec le parlementarisme « bourgeois » sous les deux républiques précédentes. Jean Jaurès, Léon Blum et Guy Mollet ont tour à tour incarné cette contradiction. La manière dont le socialisme français a pensé et géré tout au long de son histoire son rapport au régime représentatif forme la trame de cette vaste fresque. Par quel processus historique un parti de classe marxiste a-t-il fini par se muer en France en un parti parlementariste? Quelles ont été pour lui les conséquences de son intégration au régime parlementaire? Pourquoi les socialistes n’ont-ils pu détruire le « régime gaulliste » et comment François Mitterrand a-t-il réussi à les amener au compromis avec la Ve République? Des « enragés » de la Révolution française et des premiers disciples de Marx à l’acceptation du libéralisme politique par François Mitterrand et François Hollande, de Jean Jaurès et Léon Blum à Lionel Jospin en passant par Paul Faure, Daniel Mayer et Guy Mollet, voici retracés deux siècles d’histoire politique et intellectuelle qui éclairent d’un jour neuf, ô combien d’actualité, le difficile rapport des socialistes aux institutions politiques, et, par voie de conséquence, à l’exercice du pouvoir.

Par Gérard Grunberg
Chez Cnrs

Editeur

Cnrs

Genre

essais de sociologie

0

Partages

Grand format

ISBN : 9782271077813
368 pages - 25,00 €

Numérique

ISBN : 9782271079084
368 pages - 17,99 €