#Essais

Alias Caracalla

Daniel Cordier

Voici donc, au jour le jour, trois années de cette vie singulière qui commença pour moi le 17 juin 1940, avec le refus du discours de Pétain puis l'embarquement à Bayonne. J'avais 19 ans. Après deux années de formation en Angleterre, j'ai été parachuté à Montluçon le 25 juillet 1942. Destiné à être le radio de Georges Bidault, je fus choisi par Jean Moulin pour devenir son secrétaire. J'ai travaillé avec lui jusqu'à son arrestation, le 21 juin 1943. Ces années, je les raconte telles que je les ai vécues, dans l'ignorance du lendemain et la solitude de l'exil. Qu'en penser après tant d'années ? S'il est dans la nature d'un témoignage d'être limité, il n'en est pas moins incomparable. J'ai consacré beaucoup de soins à traquer la vérité pour évoquer le parcours du jeune garçon d'extrême droite que j'étais, qui, sous l'étreinte des circonstances, devient un homme de gauche. La vérité est parfois atroce.

Par Daniel Cordier
Chez Editions Gallimard

0 Réactions | 8 Partages

Genre

Histoire de France

8

Partages

17/03/2011 1144 pages 11,50 €
Scannez le code barre 9782070440450
9782070440450
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur Alias Caracalla par Daniel Cordier

0 Commentaires

 

Aucun commentaire.