Dossiers

Le Petit Prince, conte intemporel d'Antoine de Saint-Exupéry

Le Petit Prince n'est pas seulement allé dans l'espace : il a traversé toute la planète. Livre le plus traduit au monde après la Bible, ce classique d'Antoine de Saint-Exupéry a été publié pour la première fois en 1943 par la maison d'édition Reynal & Hitchcock, puis aux éditions Gallimard, en français, en 1945. De loin le livre le plus connu de son auteur, ce conte a touché des millions de lecteurs par sa portée philosophique et oniri

ActuaLitté

que...

Traduit en plus de 270 langues et dialectes, Le Petit Prince peut à ce titre être lu par un nombre assez phénoménal de lecteurs : il existe même une version en klingon, une langue fictive tirée de l'univers Star Trek !

Antoine de Saint-Exupéry ne profitera pas du succès de son livre : le 31 juillet 1944, Antoine de Saint Exupéry décolle aux commandes d'un avion de chasse pour sa dernière mission. Porté disparu, on ne retrouvera jamais les restes de son avion et sa mort reste mystérieuse...

Photographie : slgckgc, CC BY 2.0

Extraits

ActuaLitté

Biographies historiques

Le Régent ; Philippe d'Orléans, l'héritier du Roi-Soleil

Prix Chateau de Versailles 2021

De Philippe d'Orléans, fils de Monsieur et neveu de Louis XIV, Montesquieu a écrit qu'il était " indéfinissable ". Et il est vrai que ce personnage, déroutant, insaisissable et pétri de paradoxes semble s'être ingénié à brouiller les cartes et à défier ses biographes.


Dans la mémoire collective, le prince demeure encore le libertin aux moeurs légères qui n'aimait rien tant qu'organiser des " petits soupers " et qui incarna mieux que quiconque cette époque festive et insouciante que fut la Régence. Cette image réductrice ne doit pas faire oublier que Philippe fut aussi un compositeur et instrumentiste accompli, un peintre talentueux, un scientifique de premier ordre. Admiré pour ses talents militaires et sa bravoure sur les champs de bataille, il suscita l'admiration de la Cour avant que ses provocations, ses excès et ses égarements ne finissent par lasser jusqu'au Roi-Soleil.

Promis à rien, petit-fils de France inutile, condamné à contempler ses collections et à errer dans les splendeurs de Saint-Cloud et du Palais-Royal, il gouverna la France durant huit ans de 1715 à 1723, à la suite de la mort de Louis XIV. A la tête de l'Etat, il mit en chantier de nombreuses réformes, dont certaines, novatrices. Pour assurer la paix extérieure, il n'hésita pas à s'allier avec l'Angleterre, remettant en cause temporairement la politique étrangère menée par Louis XIV. Il n'eut pourtant d'autre ambition que d'assurer la paix du royaume et de préserver le pouvoir absolu du jeune roi Louis XV. Loin d'être un prince libéral, annonciateur du siècle des Lumières, Philippe d'Orléans fut en vérité le digne héritier du Roi-Soleil.


En s'appuyant sur les dernières avancées de la recherche, Alexandre Dupilet propose un portrait profondément renouvelé de ce prince qui marqua tant l'époque de son empreinte que de régent, il est désormais devenu pour l'Histoire, le Régent.

ActuaLitté

Littérature anglo-saxonne

Elmet

John Smythe est venu s’installer avec ses enfants, Cathy et Daniel, dans la région d’origine de leur mère, le Yorkshire rural. Ils y mènent une vie ascétique mais profondément ancrée dans la matérialité poétique de la nature, dans une petite maison construite de leurs mains entre la lisière de la forêt et les rails du train Londres-Édimbourg. Dans les paysages tour à tour désolés et enchanteurs du Yorkshire, terre gothique par excellence des sœurs Brontë et des poèmes de Ted Hughes, ils vivent en marge des lois en chassant pour se nourrir et en recevant les leçons d’une voisine pour toute éducation. Menacé d’expulsion par Mr Price, un gros propriétaire terrien de la région qui essaye de le faire chanter pour qu’il passe à son service, John organise une résistance populaire. Il fédère peu à peu autour de lui les travailleurs journaliers et peu qualifiés qui sont au service de Price et de ses pairs. L’assassinat du fils de Mr Price déclenche alors un crescendo de violence ; les soupçons se portent immédiatement sur John qui en subit les conséquences sous les yeux de ses propres enfants… Ce conte sinistre et délicat culmine en une scène finale d’une intense brutalité qui contraste avec la beauté et le lyrisme discret de la prose de l’ensemble du roman.

01/2020

ActuaLitté

Littérature

Le Temps est à l'orage

« Je suis de ces personnes que l’on catégorise parce qu'on les craint. » Le Temps est à l'orage est le premier volet d'une série consacrée à Joan Hossepount, 50 ans, ex-tireur d'élite et, en contrepoint deux autres "personnages", essentiels à son parcours : son chat dit Petit Chat, apparemment immortel, et une ville, Aurinvia. Joan veille à l'entretien des lacs, un site géologique d'exception. Il joue et chante aussi de temps à autre dans un bar de la ville, pour dénoncer en dialecte les crimes et bassesses qui secouent la cité. A ce troubadour moderne, on prête également (à son désarroi) le don de parler avec les morts. Mais personne ne connaît sa principale activité, celle d'être un quasi mercenaire au service de la Nature. Une enquête qui en filigrane combine l'interrogation sur la violence faite à la nature dans un monde instable et inquiétant. Ex-tireur d'élite qui a renoncé à tuer, Joan n’a plus pour compagnons qu’un chat, un libraire et un vagabond et fait l’apprentissage du métier de jeune père veuf auprès de Laoline, sa toute petite fille. Désormais gardien des Lacs d’Aurinvia, un espace protégé et mystérieux, il apprend à être en symbiose avec une biosphère de plus en plus menacée. Une série d’événements le conduisent à entamer clandestinement un combat inédit où la Nature mène la danse. Cinquième roman de Jérôme Lafargue, Le temps est à l'orage navigue dans un monde où la violence colle à la peau sans que l'amour et l'amitié soient négligés. Fidèle au pouvoir de l'imaginaire, il prend aussi à bras-le-corps quelques-unes de nos incertitudes, climatiques comme politiques. Jérôme Lafargue est né en 1968 dans les Landes. Il est l'auteur de L'Ami Butler (2007 - Prix Initiales 2007, Prix ENS Cachan 2008, Prix des lycéens 2008 Fondation Prince Pierre de Monaco), Dans les ombres sylvestres (2009) et L'Année de l'hippocampe (2011), En territoire Auriaba (2015), tous parus chez Quidam éditeur. Une œuvre portée par une écriture rêveuse, ardente et sensuelle, qui travaille le thème de la Nature et de la révolte par toutes sortes de biais, souvent les plus inattendus.

09/2019

ActuaLitté

Non classé

Dans la forêt des lilas

La jeune Faith habite un petit cottage isolé, quelque part dans la campagne londonienne. Chaque nuit, pour fuir la maladie qui l'accable, elle s'évade dans le rêve récurrent d'un monde poétique. Elle y retrouve Beau-Minon, le prince-chat ou bonne-biche, la fée. Mais sous l'oeuvre du temps, ce pays des merveilles est devenu sombre et inquiétant, dévasté par une créature avide de peur et de sang. Comtesse veut comprendre ce qui est arrivé, mais elle aussi a changé...

01/2019

ActuaLitté

Non classé

Emmanuel Le Magnifique

Un soleil nouveau s’est levé sur la France. Est-ce Austerlitz  ? Ou bien le sacre  ? Au printemps de l’an de grâce 2017, Emmanuel le Magnifique est entré dans l’histoire, costume de banquier et sceptre à la main  : jeune prince à la voix grêle, aux régiments start-up, annonçant un monde rénové. Fini, les rois fainéants  ! Adieu, les rois chevelus  ! Aux oubliettes, François le Petit, gaffeur, trempé, roi de la parlotte à l’embonpoint d’employé modèle. Aux barbaresques, Nicolas le Flambard, et son cortège d’embrouilles à talonnettes  !Après le dernier règne socialiste, voici la nouvelle saison du Royaume made in France  : inattendue, pleine d’espoirs, impérieuse. Make France great again  ! Dans le temps nouveau, Arcole est sur le câble, et les ennemis se nomment Plenel et Bourdin, non Mélenchon et Olivier Faure…Entre House of cards et Game of thrones, voici la chronique facétieuse, attendue, hilarante, d’un règne si neuf qu’il ressemble au précédent. Petit guépard deviendra peluche  ?Chaque président espère sa chronique par notre grognard de la littérature  : Voici le président servi  !

ActuaLitté

Non classé

Le Petit Prince de Harlem

Harlem, années 1920. Sonny, 14 ans, fait tout ce qu’il peut pour aider sa mère, gravement malade.Sans rien lui dire, il quitte l’école et choisit la rue. Ses petits trafics ne passent pas inaperçus… Queenie,la reine de Harlem, le prend sous sa coupe et dans son gang.Dans les clubs où elle l’entraîne, il se découvre une passion pour le jazz…

ActuaLitté

Non classé

Le prince à la petite tasse

Un jour, j'ai dit : " Ils sont des milliers à dormir dehors. Quelqu'un pourrait habiter chez nous, peut-être ? " Et Fabrice a dit : " Oui, il faudra juste acheter un lit. " Et notre fils Marius a dit : " Faudra apprendre sa langue avant qu'il arrive. " Et son petit frère Noé a ajouté : " Faudra surtout lui apprendre à jouer aux cartes, parce qu'on adore jouer aux cartes, nous ! " Pendant neuf mois, Emilie, Fabrice et leurs deux enfants ont accueilli dans leur appartement parisien Reza, un jeune Afghan qui a fui son pays en guerre à l'âge de douze ans. Ce journal lumineux retrace la formidable aventure de ces mois passés à se découvrir et à retrouver ce qu'on avait égaré en chemin : l'espoir et la fraternité.

08/2018

ActuaLitté

Non classé

Le grand jeu

Les mémoires d'une reine du poker déchue. « Des élites de Hollywood aux clubs privés de Wall Street, mes aventures dans le milieu du poker underground » Petite fille, Molly Bloom rêvait d’une vie sans contraintes, sans limites, une vie où elle n’aurait de comptes à rendre à personne – une vie où elle pourrait devenir elle-même. Pour finir par obtenir bien plus que ce qu’elle aurait pu imaginer.

L’ex-princesse du poker, qui a eu pour clients des stars comme Leonardo DiCaprio ou Ben Affleck, des athlètes, des multimillionnaires, des politiciens ou encore des géants de la finance, se livre ici sans détours. Elle y décrit un monde glamour, privilégié et ultra secret, grâce auquel elle a gagné des millions, mené la grande vie toujours à la frontière de la légalité, et même tenu tête à la mafia russe et italienne – jusqu’à ce qu’elle rencontre un adversaire qu’elle n’a pas pu doubler : le gouvernement américain.

L’histoire d’une femme prête à tout, qui a gravi les échelons un à un pour se faire sa place au soleil avant de voir son royaume s’effondrer, adaptée au cinéma avec Jessica Chastain (sortie du film : le 21 février). Molly Bloom a grandi à Loveland, dans le Colorado. Elle est diplômée de l’université de Boulder en science politique. Pendant plusieurs années, elle a tenu l’un des cercles de poker les plus cotés aux États-Unis. Elle vit à Los Angeles.

Alexandra Herscovici-Schiller (Traducteur)

01/2018

ActuaLitté

Non classé

Bibliocollège- La Petite Sirène et autres contes, Andersen

Voulez-vous partager les émotions d'une petite sirène tombée amoureuse d'un prince et qui est prête à endurer les pires souffrances pour devenir une vraie femme ? Ou accompagner le vilain petit canard, rejeté de tous, mais qui se révélera être un cygne magnifique ? Ou pleurer sur le sort d'une petite fille vendant des allumettes un soir d'hiver, glacée jusqu'au fond de l'âme et du corps ? Ou encore rire devant le grand-duc se pavanant, presque nu, devant la foule de ses adminirateurs ? Ou bien admirer l'amour qui unit un vieux couple de paysans ? Ou, enfin, découvrir les objets merveilleux que crée un prince déguisé en porcher pour séduire une princesse hautaine ?Partez dans le monde des contes d'Andersen, pleins de charme, d'émotion et d'originalité…Bibliocollège propose :• le texte intégral annoté de six contes : Le vilain petit canard, La petite fille et les allumettes, Les habits neufs du grand-duc, Ce que fait le vieux est bien fait, Le porcher,• des questionnaires au fil du texte,• des documents iconographiques exploités,• une présentation d'Andersen et de son époque,• un groupement de textes : « La métamorphose ».

ActuaLitté

Non classé

L'attrape-cœurs

Issu d'une famille aisée à New York, Holden Caulfield intègre le pensionnat Pencey Prep en Pennsylvanie. Mais, quand il est viré à la fin du semestre car il a " foiré en quatre matières ", il s'en va plus tôt que prévu pour quelques jours d'aventure. C'est ainsi qu'on devient son partenaire et confident dans une aventure de délinquance innocente. Même s'il n'a pas envie de raconter " toutes ces conneries ", c'est exactement ce qu'il va faire - heureusement pour nous, puisqu'on découvre une histoire captivante, un portrait incontournable de l'Amérique de l'après-guerre et l'un des personnages les plus aimés de la littérature.
Holden passe son temps entre taxis, boîtes de jazz et les étrangers d'un New York transi de froid de l'époque McCarthy. C'est une ville parfois éblouissante, parfois ahurissante, mais toujours frappante, dans laquelle Holden essaie de fuir les " ploucs " et trouver sa place à lui. Quand il décide de partir, seul Phoebe, sa petite soeur et peut-être sa seule amie depuis la mort de son petit frère, Allie, veut l'accompagner. Avec un humour féroce pince-sans-rire et une innocence désarmante, Holden a ému des millions de lecteurs à travers le monde.

ActuaLitté

litterature romans poche

Ce que les hommes appellent amour

Ce journal du conseiller Aires est fait de petites touches ironiques sur le vieillissement, l'amour, l'ambiguïté des sentiments, l'abolition de l'esclavage ; des personnages forts le traversent, les descriptions peuvent paraître idylliques mais, comme toujours chez Machado, quelque chose grince. (traduction Jean-Paul Bruyas)
"Derrière Garcia Marquez il y a Borges, et derrière Borges, source et origine de tout, Machado de Assis."
Salman Rushdie


"Le journal intime d'un diplomate revenu à Rio après trente années de service en Europe, [ à] une période importante où l'esclavage est enfin aboli au Brésil. L'événement est présent en filigrane dans le roman. Il marque la fin d'un monde, tout comme l'intrigue est le signe extérieur d'une autre fin, celle des affections humaines et du temps des passions."
P. Kéchichian,Le Monde

ActuaLitté

histoire du moyen age au 19ème siecle

Le fils de Louis XIV

Le Grand Dauphin, fils aîné de Louis XIV, vécut quarante-neuf ans dans l’ombre du Roi Soleil, attendant un trône auquel il n’accéda jamais. En 1711, quatre ans avant son père, il disparaissait dans son somptueux domaine de Meudon. Jusqu’à ce jour, il n’existe aucune étude consacrée à ce prince pourtant si central dans une monarchie héréditaire. Seul enfant légitime de Louis XIV à survivre, sur lui reposait tout l’édifice politique construit patiemment par le roi. Prince insaisissable pour bien de ses contemporains, décrié même à cause de son impossible autonomie à l’égard de son père, il fut pourtant essentiel à un souverain qui gagnait avec lui une succession certaine et le bien le plus précieux: le temps politique. Suivre pas à pas la vie de cet homme, c’est donc se plonger dans la machinerie intellectuelle, symbolique et logistique de la monarchie absolue. Le dauphin hérita en effet du rêve politique de Louis XIV, une souveraineté dont les ressorts étaient moins la contrainte absolue exercée sur les sujets que leur adhésion intime à une autorité incontestable. Comprendre l’existence que mena le dauphin c’est donc tour à tour réfléchir à la spécificité d’un régime qui pesa si lourd dans la culture politique française, la fabrication d’un souverain, les contraintes pesant sur la vie d’un héritier dans un régime qui avait érigé l’unicité de la souveraineté en dogme absolu et enfin mieux comprendre un règne si long qu’il enjamba trois générations, celle de Louis XIV, celle de son fils, puis celle de son petit-fils, le duc de Bourgogne, disparu lui aussi avant le roi, en 1712.

ActuaLitté

histoire du moyen age au 19ème siecle

Le fils de Louis XIV

Le Grand Dauphin, fils aîné de Louis XIV, vécut quarante-neuf ans dans l’ombre du Roi Soleil, attendant un trône auquel il n’accéda jamais. En 1711, quatre ans avant son père, il disparaissait dans son somptueux domaine de Meudon. Jusqu’à ce jour, il n’existe aucune étude consacrée à ce prince pourtant si central dans une monarchie héréditaire. Seul enfant légitime de Louis XIV à survivre, sur lui reposait tout l’édifice politique construit patiemment par le roi. Prince insaisissable pour bien de ses contemporains, décrié même à cause de son impossible autonomie à l’égard de son père, il fut pourtant essentiel à un souverain qui gagnait avec lui une succession certaine et le bien le plus précieux: le temps politique. Suivre pas à pas la vie de cet homme, c’est donc se plonger dans la machinerie intellectuelle, symbolique et logistique de la monarchie absolue. Le dauphin hérita en effet du rêve politique de Louis XIV, une souveraineté dont les ressorts étaient moins la contrainte absolue exercée sur les sujets que leur adhésion intime à une autorité incontestable. Comprendre l’existence que mena le dauphin c’est donc tour à tour réfléchir à la spécificité d’un régime qui pesa si lourd dans la culture politique française, la fabrication d’un souverain, les contraintes pesant sur la vie d’un héritier dans un régime qui avait érigé l’unicité de la souveraineté en dogme absolu et enfin mieux comprendre un règne si long qu’il enjamba trois générations, celle de Louis XIV, celle de son fils, puis celle de son petit-fils, le duc de Bourgogne, disparu lui aussi avant le roi, en 1712.

ActuaLitté

Non classé

La Mouflette

« Ophélie, ma petite fille, mon coup de tonnerre, ma catastrophe, mon innocente… Je t’en supplie, calme-toi! Il y a quatre-vingt-dix minutes que tu es réveillée! Quatre-vingt-dix minutes que ton corps de grenouille émet des rugissements de lionne! Quatre-vingt-dix minutes que […] je m’évertue à te plaire. »
Quand Paule apprend que sa fille, évaporée depuis cinq ans, est mère depuis six mois et qu’elle lui envoie son beau-frère en guise de cigogne pour lui léguer la petite, c’est toute une vie qui bascule. C’est d’abord Barth, le compagnon, frivole et viril à souhait, qui ne supporte pas cette nouvelle donne et abandonne la jeune grand-mère avec cette mouflette bien braillarde! C’est aussi le passé, qui resurgit sous la forme d’un prince charmant… Mais bientôt, minuit sonne et la réalité reprend ses droits. À un détail près: la réalité, c’est la vie, et la vie a souvent plus d’imagination que nous…

ActuaLitté

afrique du nord

Reportages Africains

1946. Roger Frison-Roche est ˆà Tanger en qualitéŽ de journaliste. Pendant quinze ans, ses pas de reporter le mèneront àˆ travers toute l'Afrique du Nord, de Tadjemout, petit village fortifiŽé aux confins de l'immensitéŽ saharienne, ˆ l'oasis d'Agadem au Niger ou ˆ Bizerte en Tunisie. Les reportages qu'il rŽédige durant cette péŽriode, principalement pour L'Eƒcho d'Alger, constituent l'essence de cet ouvrage inŽédit. Loin de s'en tenir àˆ un prosaΕque exposŽé de ses voyages, Frison fait de chacun d'eux une croisade littéŽraire au service de son appŽétait d'aventure. Course effréŽnéŽe ˆà l'or noir en AlgŽérie, rŽécot Žépique consacréŽ àˆ la mystŽrieuse princesse Tidjania: Reportages africains dresse un panorama de l'Afrique du Nord qui constitue àˆ la fois un téŽmoignage journalistique unique et un appel au rêve. Ces articles, dont certains ont inspiré les plus grands romans de l'écrivain, comme La Piste oubliŽée et Djebel Amour, provoquent l'irréŽsistible envie de bivouaquer sous la lune.

ActuaLitté

waterloo , bataille de ( 1815)

Waterloo

Le 18 juin 1815, près de 200 000 hommes s'affrontent sur une petite langue de terre d'à peine quatre kilomètres sur quatre: l'année de Wellington, coalition hétéroclite de différentes nationalités, l'armée prussienne de Blücher et celle de l'empereur Napoléon. Des hommes de conditions diverses frottés à la guerre ou non: tel ce vieux prince prussien qui confesse puer un peu ou ces soldats irlandais qui traquent les femmes et l'eau-de-vie, dînant d'une maigre soupe assaisonnée de poudre avant de s'endormir clans la boue. Heure après heure, ce livre fait resurgir les interrogations et les doutes des protagonistes de cette journée mythique. Car la bataille de Waterloo, charnière du XIXe siècle selon le mot célèbre de Victor Hugo, l'épisode qui détrôna Napoléon et assura la paix en Europe pendant plus de quarante ans eût pu connaître une fin différente. Débusquant l'histoire sous le mythe, Allessandro Barbero nous en restitue le véritable déroulement. Il entremêle avec une extraordinaire maîtrise sources et témoignages, cartes et analyses stratégiques, dialogues hauts en couleur et aperçus historiques, livrant ainsi le roman vrai de cette bataille légendaire.

ActuaLitté

litterature francaise romans historique

Le diable de Trianon

Versailles, mai 1792. La cour de France reçoit avec faste l’héritier du trône de Russie, le tsarévitch Paul, et son épouse. Mais la fête est gâchée: le prince se sent épié, traqué. Quel est donc le mystérieux persécuteur cherchant à le discréditer? L’esprit tourmenté du tsarévitch va-t-il sombrer plus encore? Pourquoi un homme énigmatique rôde-t-il dans l’obscurité, sorte de fantôme, tout d’écarlate vêtu? Sa cible est-elle le prince russe? A son corps défendant, le fameux Léonard, coiffeur de Marie-Antoinette, plus habitué à manier le peigne qu’à jouer au détective, est mêlé à ces évènements étranges. Tout se complique lorsque, soudain, au Chenil royal, la mort frappe, par deux fois. Un chien, d’abord, périt sous le fouet. Puis l’homme qui, justement, s’est acharné sur la malheureuse bête, est à son tour trucidé… Alors, Louis XVI n’a qu’une préoccupation: étouffer le scandale qui menace… Couverture: Studio Flammarion, illustration originale d'après portrait de Marie-Antoinette.

ActuaLitté

theatre

Pinocchio

Lorsque l’arbre au bois étonnant tombe sous l’orage, l’homme pauvre et généreux décide d’en faire un pantin. Pinocchio est né. Mais c’est un enfant naïf et cruel, qui rêve d’une vie de prince. Après son Petit Chaperon rouge, Joël Pommerat revisite cet autre conte populaire en soulevant les questions de la paternité, de la pauvreté et de la liberté.

ActuaLitté

Non classé

Des babouches à Esquibien

Ah! Esquibien! Son petit port, sa Chapelle Sainte Évette, son phare de Lervily, ses dunes, ses calvaires, sa fête du Goémon et ses incontournables Fest-Noz! (fin du guide touristique). Mais qui donc aurait l’esprit assez tourmenté pour venir perturber la quiétude de ce charmant bout du monde? Et qui est Charles Falhun, ce mystérieux bienfaiteur de la commune qui vient de périr en mer à bord de la vedette qu’il voulait justement offrir à la société de sauvetage maritime? Encore une fois, c’est Gwenn Rosmadec qui est chargé par le maire de détailler la réponse. De là à imaginer qu’il y a sans doute de venimeuses anguilles sous des roches pas très nettes, il n’y a qu’un pas! Et c’est mal connaître Gwenn Rosmadec que de penser qu’on puisse le décourager facilement. La réalité sordide, il ira la chercher avec sa charmante épouse Soazic dans les profondeurs de l’eau noire de la baie bretonne et jusque dans les palais luxueux des princes saoudiens de Djedda. Même les commandos de la marine nationale vont s’en mêler!

ActuaLitté

bandes dessinees jeunesse

Le journal de Julie t.3 ; j'oserai jamais !

Julie et ses copines sont unies comme les doigts de la main ! Avec des personnalités à la fois drôles et attachantes, elles évoquent avec humour et fraî- cheur école, garçons, amitiés, parents, questions existentielles...
Et revoilà Julie, ses 11 ans, son chien Hercule, ses copines Théa et Kim, et son affreux grand frère... Dans ce troisième volume, on assiste à d’incroyables bouleversements dans la vie de Julie. Pas les cours, non, quelle horreur ! Il faut bien continuer à se traîner chaque jour sur les rivages de misère de la salle de classe (soupir).Mais Julie décide que, monter à cheval, eh bien ça peut être chouette ! Autre changement impitoyable : les garçons ne sont plus si nuls que ça. Enfin si, ils sont nuls. Mais... Est-ce qu’il faut vraiment s’embrasser sur la bouche ? On est vraiment obligées ? Plein d’autres questions se bousculent dans la caboche de Julie, Théa et Kim. Et ça veut dire quoi, être intelligente ? Et pourquoi on pourrait pas avoir aussi un look de garçon ? Et est-ce qu’à onze ans on est petite, grande ou juste moyenne ? Rhaaa, que c’est compliqué !

Autant de grandes questions abordées l’air de rien avec fraî- cheur, originalité, sensibilité et finesse... et humour !
PrincessH, toute petite, dessinait dans les livres. Puis sur les marges de ses cahiers. Puis elle s’égara sur les bancs d’une école d’infirmières, dont elle s’enfuit jusqu’aux les Beaux-Arts de Lyon. Pendant ses études artistiques, elle travaille un peu à la librairie Expérience, avec Adrienne Krikorian, «la Mamie de la BD», et beaucoup la nuit à l’hôpital, comme aide-soignante. Puis elle déménage à Paris. Elle devient rough-woman en studio graphique, mais croit mourir d’ennui. Finalement devenue indépendante, elle travaille comme illustratrice, et notamment, de façon régulière, pour Julie et Okapi.

04/2013

ActuaLitté

psychiatrie

Petits moments d'histoire de la psychiatrie en france

« Les Parisiens sont pris de convulsions sur une tombe au cimetière Saint-Médard… Moreau de Tours fait essayer le haschich à ses amis écrivains… Charcot scrute les miracles de Lourdes… Les Surréalistes recommandent aux fous d’assassiner leur psychiatre… Les théories de Freud débarquent en France en pleine Affaire Dreyfus… » Ces « Petits moments de l’histoire de la psychiatrie en France » sont jalonnés de personnages remarquables par leur compassion et leur dévouement. Pinel, Cabanis et Lasègue ont légué une œuvre écrite pleine d’humanisme. Itard nous émeut de ses observations auprès de Victor, l'enfant sauvage de l'Aveyron. Franz Fanon n'a manifestement pas obtenu la reconnaissance qu'il aurait méritée. On y découvre aussi des figures insolites, comme la princesse Marie Bonaparte ou Henri Baruk, qui ont occupé en leur temps une place incontournable. La naissance des médicaments relève parfois de l'épopée, comme le succès inattendu des neuroleptiques et l'échec du LSD. Un Prix Nobel vient couronner la vogue des lobotomies, alors qu'ailleurs, idées politiques ou idéologiques vont souvent à l'encontre de l'intérêt du malade. D'essais inspirés en entreprises hasardeuses, la psychiatrie s'est constituée par l'amalgame successif d'épisodes épiques, parfois tragiques, souvent passionnés, qui ont été le fait de quelques hommes, des idées qui les animaient et du contexte historique qu'ils traversaient. Un livre passionnant pour vivre de merveilleux moments d'histoire de la psychiatrie.

01/2005

ActuaLitté

littérature pour la jeunesse

Martine t.54 ; Martine, princesses et chevaliers

Martine est amenée à participer aux préparatifs d'une grande fête médiévale qui va se dérouler à proximité de chez elle. Emerveillée, elle découvre tour à tour jongleurs et musiciens, conteurs et troubadours, artistes et artisans. Mais ce sera pour elle, l'occasion rêvée de participer aux tournois et de récompenser les plus valeureux chevaliers. Une immersion dans la représentation du moyen-âge à travers le regard ébloui d'une petite fille.

10/2004

ActuaLitté

littérature pour la jeunesse

Martine t.56 ; un amour de poney

En scène, pour la première fois, Martine et ses deux frères: Jean, l’aîné, et Alain, le petit, qui a bien grandi depuis Martine petite maman. En piste, deux adorables poneys: le petit Jessy et Princesse, sa maman. En voilà des vacances qui s’annoncent bien! Une aubaine pour les enfants! Au programme: l’art et la manière d’approcher les chevaux, de les apprivoiser en douceur, de les rendre dociles sans les effaroucher. Caresses, brossages et pitance appropriée sont au menu de chaque jour. Au manège de l’oncle André, on découvre le trot, le galop, le travail à la longe. Et pour finir en...

09/2006

ActuaLitté

litterature francaise romans nouvelles correspondance

Si tout n'a pas péri avec mon innocence

Kim, la narratrice, grandit dans le sud de la France, au bord de la mer – qu’on voit danser de temps en temps dans ce roman. Elle est entourée d’adultes immatures, cruels et déraisonnables: affligée d’un bec-de-lièvre, sa mère se lance sur le tard dans une carrière de stripteaseuse ; son père, qui a tatoué ses cinq enfants d’une étoile bleue sur l’occiput, brille par sa faiblesse et son insignifiance ; son grand-père est un insupportable fanfaron, et sa grand-mère sombre peu à peu dans la folie avant de regagner l’Algérie fantasmatique de son enfance. Heureusement, pour l’aider à survivre à une enfance calamiteuse, Kim a l’amour inconditionnel de ses petits frères, la gymnastique rythmique, la lecture de Baudelaire, et ses nuits fauves avec son prince ardent. Sans compter qu’elle ne va pas tarder à rencontrer sa sorcière bien-aimée en la personne d’une sage-femme à la retraite – à moins qu’il ne s’agisse d’une vieille pute sur le retour? En fait de retour, on assiste aussi à celui de Charonne (déjà présente dans Hymen et surtout dans Une fille du feu) qui fait basculer (in extremis) cette histoire du côté de la beauté et de l’énergie vitale. Comme les précédents livres d’Emmanuelle Bayamack-Tam, celui-ci se propose d’illustrer quelques unes des lois ineptes de l’existence. Le titre est emprunté aux Métamorphoses d’Ovide: comme Philomèle, Kim survit aux outrages, mais contrairement à elle, on ne lui a pas coupé la langue, ce qui fait qu’elle raconte, dans une langue qu’Emmanuelle Bayamack-Tam a voulue à la fois triviale et sophistiquée, comment l’esprit vient aux filles. Or, on sait depuis longtemps qu’il leur vient par les chemins à la fois balisés et inextricables du désir charnel. Pour Kim, il empruntera aussi ceux de la poésie du XIXe, ce qui fait que Si tout n’a pas péri avec mon innocence se veut aussi récit d’une vocation d’écrivain.

01/2013

ActuaLitté

Non classé

Les Guise

Les Guises, qui régnèrent longtemps en maîtres sur les affaires politiques de la France, connurent une ascension foudroyante sous le règne d’Henri II et devinrent tout-puissants sous celui de François II. Ils se rendirent célèbres en se faisant les champions de la cause catholique et en déclenchant la première guerre de Religion. Leur illustre maison était originaire de Lorraine et se déclarait issue de Charlemagne. Le plus célèbre de ses princes, Henri le Balafré, paya de sa personne ses prétentions à la couronne: il mourut assassiné à Blois sur ordre d’Henri III. L’aventure des Guises ne s’acheva pas sur ce fameux épisode ni sur l’avènement de leur nièce et cousine Marie Stuart au trône d’Écosse puis de France. Elle se poursuivit avec ceux que leurs contemporains nommèrent « les petits Guises »: Charles, amiral du Levant, héros du siège de La Rochelle ; Henri II, impliqué dans plusieurs complots contre Mazarin, proclamé roi de Naples ; Marie, mécène du compositeur Marc-Antoine Charpentier. Autour du rameau principal, gravitèrent encore d’innombrables rejetons: les cardinaux Jean et Charles de Lorraine, fins esthètes, qui jouèrent un rôle considérable dans la lutte impitoyable contre les protestants. Henri Pigaillem retrace avec brio la saga de cette dynastie princière, avide de pouvoir et d’honneurs. Couverture: Prise de Calais par le duc de Guise le 9 janvier 1558, par Pigot, huile sur toile, XIXe siècle © AKG-Images / De Agostini Pict. Lib. L'édition originale de cet ouvrage contient un cahier photos hors-textes de 8 pages en couleurs, non repris dans la présente édition numérique.

ActuaLitté

psychiatrie

Petits moments d'histoire de la psychiatrie en france

« Les Parisiens sont pris de convulsions sur une tombe au cimetière Saint-Médard… Moreau de Tours fait essayer le haschich à ses amis écrivains… Charcot scrute les miracles de Lourdes… Les Surréalistes recommandent aux fous d’assassiner leur psychiatre… Les théories de Freud débarquent en France en pleine Affaire Dreyfus… » Ces « Petits moments de l’histoire de la psychiatrie en France » sont jalonnés de personnages remarquables par leur compassion et leur dévouement. Pinel, Cabanis et Lasègue ont légué une œuvre écrite pleine d’humanisme. Itard nous émeut de ses observations auprès de Victor, l'enfant sauvage de l'Aveyron. Franz Fanon n'a manifestement pas obtenu la reconnaissance qu'il aurait méritée. On y découvre aussi des figures insolites, comme la princesse Marie Bonaparte ou Henri Baruk, qui ont occupé en leur temps une place incontournable. La naissance des médicaments relève parfois de l'épopée, comme le succès inattendu des neuroleptiques et l'échec du LSD. Un Prix Nobel vient couronner la vogue des lobotomies, alors qu'ailleurs, idées politiques ou idéologiques vont souvent à l'encontre de l'intérêt du malade. D'essais inspirés en entreprises hasardeuses, la psychiatrie s'est constituée par l'amalgame successif d'épisodes épiques, parfois tragiques, souvent passionnés, qui ont été le fait de quelques hommes, des idées qui les animaient et du contexte historique qu'ils traversaient. Un livre passionnant pour vivre de merveilleux moments d'histoire de la psychiatrie.

01/2005

ActuaLitté

littérature pour la jeunesse

Martine t.54 ; Martine, princesses et chevaliers

Martine est amenée à participer aux préparatifs d'une grande fête médiévale qui va se dérouler à proximité de chez elle. Emerveillée, elle découvre tour à tour jongleurs et musiciens, conteurs et troubadours, artistes et artisans. Mais ce sera pour elle, l'occasion rêvée de participer aux tournois et de récompenser les plus valeureux chevaliers. Une immersion dans la représentation du moyen-âge à travers le regard ébloui d'une petite fille.

10/2004

ActuaLitté

littérature pour la jeunesse

Martine t.56 ; un amour de poney

En scène, pour la première fois, Martine et ses deux frères: Jean, l’aîné, et Alain, le petit, qui a bien grandi depuis Martine petite maman. En piste, deux adorables poneys: le petit Jessy et Princesse, sa maman. En voilà des vacances qui s’annoncent bien! Une aubaine pour les enfants! Au programme: l’art et la manière d’approcher les chevaux, de les apprivoiser en douceur, de les rendre dociles sans les effaroucher. Caresses, brossages et pitance appropriée sont au menu de chaque jour. Au manège de l’oncle André, on découvre le trot, le galop, le travail à la longe. Et pour finir en...

09/2006

ActuaLitté

litterature francaise romans nouvelles correspondance

Si tout n'a pas péri avec mon innocence

Kim, la narratrice, grandit dans le sud de la France, au bord de la mer – qu’on voit danser de temps en temps dans ce roman. Elle est entourée d’adultes immatures, cruels et déraisonnables: affligée d’un bec-de-lièvre, sa mère se lance sur le tard dans une carrière de stripteaseuse ; son père, qui a tatoué ses cinq enfants d’une étoile bleue sur l’occiput, brille par sa faiblesse et son insignifiance ; son grand-père est un insupportable fanfaron, et sa grand-mère sombre peu à peu dans la folie avant de regagner l’Algérie fantasmatique de son enfance. Heureusement, pour l’aider à survivre à une enfance calamiteuse, Kim a l’amour inconditionnel de ses petits frères, la gymnastique rythmique, la lecture de Baudelaire, et ses nuits fauves avec son prince ardent. Sans compter qu’elle ne va pas tarder à rencontrer sa sorcière bien-aimée en la personne d’une sage-femme à la retraite – à moins qu’il ne s’agisse d’une vieille pute sur le retour? En fait de retour, on assiste aussi à celui de Charonne (déjà présente dans Hymen et surtout dans Une fille du feu) qui fait basculer (in extremis) cette histoire du côté de la beauté et de l’énergie vitale. Comme les précédents livres d’Emmanuelle Bayamack-Tam, celui-ci se propose d’illustrer quelques unes des lois ineptes de l’existence. Le titre est emprunté aux Métamorphoses d’Ovide: comme Philomèle, Kim survit aux outrages, mais contrairement à elle, on ne lui a pas coupé la langue, ce qui fait qu’elle raconte, dans une langue qu’Emmanuelle Bayamack-Tam a voulue à la fois triviale et sophistiquée, comment l’esprit vient aux filles. Or, on sait depuis longtemps qu’il leur vient par les chemins à la fois balisés et inextricables du désir charnel. Pour Kim, il empruntera aussi ceux de la poésie du XIXe, ce qui fait que Si tout n’a pas péri avec mon innocence se veut aussi récit d’une vocation d’écrivain.

01/2013

ActuaLitté

litterature jeunesse romans / contes / fables

Petit cuivre et le secret de l'arche d'alliance

Petit-Cuivre, à qui sa couleur de peau a valu son surnom, reçoit de son père, en Argentine, une pierre magique qui va le faire voyager à travers l’espace et le temps et lui faire rencontrer l’amour de sa vie. Durant son périple, pris au XIIIe siècle dans le flot tumultueux d’une croisade d’enfants, prince d’Égypte au XVIe siècle avant J. -C. ou trafiquant d’antiquités dans les années 80, la fabuleuse arche d’Alliance sera son fil d’Ariane. Elle le guidera, dans une quête contrariée par les pouvoirs de la pierre, entre les secrets, la magie, les créatures et les démons qu’à chaque époque il devra affronter, au risque de se perdre, à tout moment, dans les méandres du temps!

11/2013

ActuaLitté

histoire du moyen age au 19ème siecle

Le fils de Louis XIV

Le Grand Dauphin, fils aîné de Louis XIV, vécut quarante-neuf ans dans l’ombre du Roi Soleil, attendant un trône auquel il n’accéda jamais. En 1711, quatre ans avant son père, il disparaissait dans son somptueux domaine de Meudon. Jusqu’à ce jour, il n’existe aucune étude consacrée à ce prince pourtant si central dans une monarchie héréditaire. Seul enfant légitime de Louis XIV à survivre, sur lui reposait tout l’édifice politique construit patiemment par le roi. Prince insaisissable pour bien de ses contemporains, décrié même à cause de son impossible autonomie à l’égard de son père, il fut pourtant essentiel à un souverain qui gagnait avec lui une succession certaine et le bien le plus précieux: le temps politique. Suivre pas à pas la vie de cet homme, c’est donc se plonger dans la machinerie intellectuelle, symbolique et logistique de la monarchie absolue. Le dauphin hérita en effet du rêve politique de Louis XIV, une souveraineté dont les ressorts étaient moins la contrainte absolue exercée sur les sujets que leur adhésion intime à une autorité incontestable. Comprendre l’existence que mena le dauphin c’est donc tour à tour réfléchir à la spécificité d’un régime qui pesa si lourd dans la culture politique française, la fabrication d’un souverain, les contraintes pesant sur la vie d’un héritier dans un régime qui avait érigé l’unicité de la souveraineté en dogme absolu et enfin mieux comprendre un règne si long qu’il enjamba trois générations, celle de Louis XIV, celle de son fils, puis celle de son petit-fils, le duc de Bourgogne, disparu lui aussi avant le roi, en 1712.

09/2013

Articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté