Dossiers

Le Prix Renaudot

Créé en 1926 par des journalistes et des critiques littéraires qui s'ennuyaient en attendant les choix des jurés du Prix Goncourt, le Prix Renaudot s'est depuis fait une place de choix au sein des prix littéraires de la rentrée. Il emprunte son nom à Théophraste Renaudot (1586-1653), journaliste et médecin français, connu comme le créateur de la presse et de la publicité françaises...

Le 03/09/2019

1 Partages

Le

03/09/2019

1

Partages

ActuaLitté

Au cours de son histoire, le Prix Renaudot a notamment été décerné à Marcel Aymé, Louis-Ferdinand Céline, Louis Aragon, Michel Butor, Édouard Glissant, Le Clézio, Annie Ernaux, Dominique Bona ou encore Virginie Despentes. Son premier lauréat fut, en 1926, Armand Lunel.

En 2018, le Prix Renaudot avait suscité la polémique en sélectionnant un ouvrage autopublié, Bande de Français par Marco Koskas : ce n'était pas la première fois que le prix allait voir du côté de l'édition à compte d'auteur, puisqu'il avait sélectionné en 2010 L'Homme qui arrêta d'écrire, de Marc-Édouard Nabe.

Extraits

ActuaLitté

Littérature française (poches)

Des ballerines de papicha

Ces portraits délicats, impitoyables donnent à ressentir le manque d'air, l'absence de rêve qui finit par rendre fou. Le temps Des ballerines de papicha parvient avec justesse à dire l'impossibilité, dans une ville comme Alger, de sortir des carcans communs. De rejeter la norme obligatoire du "nous" pour affirmer un "je" . Le monde des livres Une famille, quelque part dans un quartier populaire d'Alger. L'auteur en offre une "coupe transversale" en donnant parole à tour de rôle à chacun de ses membres, croisant ainsi les regards, les vécus individuels, les perceptions réfractées d'un quotidien fait de promiscuité, de désoeuvrement, de mal-vie... S'en dégagent la solitude tragique des êtres et leur peine à vivre, dans la révolte et le désespoir, parfaitement rendus par la structure même de l'oeuvre. Un premier roman sensible et percutant. Née en 1986 à Alger, Kaouther Adimi vit et travaille à Paris. Son premier roman, Des ballerines de Papicha, a obtenu le prix de la Vocation ; le suivant, Des pierres dans ma poche (Seuil, 2016), a bénéficié d'un beau succès critique ; enfin Nos richesses (Seuil, 2017) a connu un très grand succès commercial et a été récompensé par le Prix du style et le Prix Renaudot des lycéens. Prix de la Vocation 2011

08/2022

ActuaLitté

Littérature française (poches)

Des pierres dans ma poche

"Au fil de la plume impressionniste de Kaouther Adimi affleurent l'humour et la colère, l'émerveillement et le chagrin, une belle sensibilité poétique". LE FIGARO MAGAZINE "Je suis partie, un soir, tard, pendant que les honnêtes gens dînaient. J'ai descendu l'escalier une dernière fois. Je n'emportais pas grand-chose. J'avais promis de revenir très vite. Je ne mentais pas. J'ignorais qu'on ne revenait pas". La narratrice vit à Paris, elle s'apprête à rentrer à Alger pour les fiançailles de sa soeur cadette. Alors que sa mère la malmène à chacun de ses coups de fil sur son célibat qui perdure à presque 30 ans, entrent en collision sa jeunesse algéroise et la vie qu'elle se construit à Paris. Née en 1986 à Alger, Kaouther Adimi vit et travaille à Paris. Elle est l'auteure de plusieurs romans tous disponibles chez Points, parmi lesquels Nos richesses, prix Renaudot des lycéens 2017, et Les Petits de décembre, prix du Roman Métis des lycéens en 2019.

08/2022

ActuaLitté

Critique littéraire

André Obey, créateur dramatique complet. Théâtre, musique et sport

André Obey (1892-1975), dont l'oeuvre a été servie par les plus grands noms du théâtre français (Copeau, Barrault, Dux...), est aujourd'hui tombé dans l'oubli. Pourtant classée au patrimoine littéraire français depuis 2011, son oeuvre, faisant dialoguer littérature, musique et sport, n'est plus éditée et ses pièces ne sont plus jouées. Cette étude monographique est la première consacrée à ce polygraphe, lauréat du prix Renaudot en 1928 et administrateur de la Comédie-Française de 1945 à 1947. Ce volume collectif se propose d'éclairer les multiples facettes et pratiques d'écriture de celui que Copeau présente comme un " créateur dramatique complet ".

06/2022

ActuaLitté

Petits classiques parascolaire

Le bal des Folles

Le roman bouleversant et captivant, couronné du Renaudot des lycéens, qui raconte de façon étonnante l'oppression des femmes au xixe siècle Dans le Paris de l'hiver 1885, les patientes de la Salpêtrière se préparent pour le grand événement de l'année : le "bal des folles" , organisé par le professeur Charcot, qui convie à cette occasion la bonne société parisienne, avide de curiosité à l'égard des aliénées. Mais ces "folles" ne sont pas toutes si malades que l'on croit, et derrière ce terme se cache une réalité sociale qui condamne les femmes les plus indépendantes d'esprit en les privant de liberté. Ce roman, récompensé par plusieurs prix littéraires, notamment le prix Renaudot des lycéens, et adapté au cinéma, s'inscrit dans les programmes de 2de, 1re et Tle et permet d'aborder la question de la folie et son traitement médical au XIXe siècle, ainsi que la condition des femmes et les entraves à leur émancipation. Niveaux et objets d'étude : 2de et 1re : Le roman et le récit Tle : Spécialité "Humanités, littérature et philosophie"

06/2022

ActuaLitté

Critique littéraire

Anquetil tout seul

"Anquetil tout seul est un texte subtil, qui respire sincèrement la passion du vélo". L'EXPRESS Jacques Anquetil a traversé mon enfance comme une majestueuse caravelle. Il était le plus beau cycliste possible. J'avais dix ans, j'étais petit, brun et rond. Je voulais être lui. Je voulais son vélo, son allure, sa nonchalance. J'avais trouvé en même temps mon modèle et mon contraire. Bien plus tard, parce que mon admiration ne s'est jamais éteinte, l'idée me vint de lui tirer le portrait. Né à Saint-Etienne en 1947, président de l'OuLiPo, PAUL FOURNEL a publié de nombreux ouvrages parmi lesquels Foraine (prix Renaudot des lycéens), Les Athlètes dans leur tête, et Poils de Cairote, disponibles chez Points.

06/2022

ActuaLitté

Cinéma

Petit éloge amoureux des cinémas

Eric Neuhoff est un enfant du cinéma. Pouvait-on rêver mieux que l'auteur de Lettre ouverte à François Truffaut ou de (Très) cher cinéma français (prix Renaudot de l'essai 2019) afin d'évoquer la magie intacte des cinémas et à travers eux du septième art ? De sa jeunesse provinciale de cinéphile rythmée – de Cahors à Toulouse – par les séances du mercredi à quatorze heures aux projections de presse et aux festivals internationaux arpentés par le critique du Figaro et de l'émission " Le masque et la plume ", l'écrivain rend hommage à ces lieux de culte que sont pour beaucoup les salles obscures. Les ouvreuses et leurs lampes de poche ont dis-paru, des multiplexes ont pris l'allure de galeries marchandes, mais l'écran de cinéma n'a rien perdu de son magnétisme. Loin des facilités numériques offertes par les plateformes et des films vus sur un smartphone, Petit Eloge amoureux des cinémas perpétue la passion pour ce vice impuni. Les images et les souvenirs défilent. Des noms d'actrices et de cinéastes servent de mots de passe. Eric Neuhoff nous fait partager sa sensibilité, sa nostalgie, son enthousiasme. Cette déclaration d'amour est aussi un éloge de la fuite, du voyage, des existences rêvées, car " les films sont plus harmonieux que la vie et avancent comme des trains dans la nuit " comme le souligne le héros de La Nuit américaine de François Truffaut.

05/2022

ActuaLitté

Théâtre

Qu'est-il arrivé à Yârie Yansané ?

Qu'est il arrivé à Yârie Yansané, cette jeune fille talentueuse, à l'imaginaire fantastique et débridé ? Elle aurait pu réussir sans doute si ses parents englués dans le respect des conventions avaient su l'écouter. Abandonnée à elle même, elle dérive au gré des rencontres et des hasards. Viol, mariage précoce, grossesse non désirée, mirage de l'aventure, la violence marque sa vie. En un long soliloque nous suivons sa dérive jusqu'à la folie. Ce récit aux contours surprenants est ponctué des trouvailles linguistiques de l'auteur. L'auteur a été maintes fois primé pour ses romans (Grand Prix d'Afrique Noire, Prix Renaudot, Prix Amadou Kourouma, Grand Prix de la Francophonie pour l'ensemble de son oeuvre). Qu'est-il arrivé à Yârie Yansané est sa deuxième pièce de théâtre.

03/2022

ActuaLitté

Littérature française (poches)

Les Villes de papier. Une vie d'Emily Dickinson

Qui était Emily Dickinson ? Plus d'un siècle après sa mort, on ne sait encore presque rien d'elle. Son histoire se lit en creux : née en 1830 dans le Massachusetts, morte en 1886 dans la même maison, elle ne s'est jamais mariée, n'a pas eu d'enfants, a passé ses dernières années cloîtrée dans sa chambre. Elle y a écrit des centaines de poèmes - qu'elle a toujours refusé de publier. Elle est aujourd'hui considérée comme l'une des figures les plus importantes de la littérature mondiale. A partir des lieux où elle vécut, Dominique Fortier a imaginé sa vie, une existence essentiellement intérieure, peuplée de fantômes familiers, de livres, et des poèmes quelle traçait comme autant de voyages invisibles. Elle la suit et tisse une réflexion d'une profonde justesse sur la liberté, le pouvoir de la création, les lieux que nous habitons et qui nous habitent en retour. Une traversée d'une grâce et d'une beauté éblouissantes. Un sensationnel exercice d'admiration et d'imagination. Les Inrockuptibles. Un beau récit construit par fragments. Télérama. Prix Renaudot essai 2020.

03/2022

ActuaLitté

Critique littéraire

Yambo Ouologuem. Du mépris à la consécration

L'ouvrage est le fruit d'un travail de recherches multidisciplinaire qui permet de saisir au mieux la personnalité et l'uvre de Yambo Ouologuem, écrivain malien passé du piédestal du prix Renaudot aux ténèbres de l'humiliation et de l'accusation, avant que ses écrits ne soient que tardivement réhabilités. Avec méthode et clarté, les auteurs effectuent systématiquement des remises en contexte pour s'adresser à tous les lecteurs, même néophytes, et proposer un nouvel éclairage sur les raisons qui ont provoqué l'exclusion de l'auteur, jusqu'à une ouverture sur le paysage littéraire gabonais, signant ainsi un ouvrage d'un grand intérêt culturel.

02/2022

ActuaLitté

Littérature française

Les larmes du vin

" Les larmes du vin sont des larmes sans chagrin. " Intronisé " Chevalier du Tastevin " en grande cérémonie, Daniel Picouly, le narrateur de cette histoire, est invité à faire un discours sur le vin, trésor national et mystère absolu. Le défi est grand pour le " cancre des cépages". Ce qui pouvait apparaître comme un malentendu devient alors l'occasion de revisiter son itinéraire singulier, et de s'interroger sur la place de ce " liant social " dans nos existences. De son enfance à aujourd'hui, il convoque de tendres souvenirs et des anecdotes cocasses dont on savoure le nectar. L'auteur se fait, avec humour et fantaisie, l'observateur des effets du vin sur chacun d'entre nous, esquissant une sorte de petite philosophie en forme d'éloge de la quête, de la mesure et de l'équilibre. Un bonheur. On retrouve dans ce récit drôle, émouvant et sans doute le plus personnel, le panache de l'auteur du Champ de personne, Grand Prix des Lectrices de Elle, et de L'Enfant Léopard, prix Renaudot.

01/2022

ActuaLitté

Cinéma

(très) Cher cinéma français

"HS. Kaputt. Finito. Arrêtons les frais. Le cinéma français agonise sous nos yeux. Il ne faut plus se voiler la face. Il est à peine l'ombre de lui-même. Bientôt, on punira les enfants qui n'ont pas fini leurs devoirs en les obligeant à regarder les nouveautés. C'est ainsi, le plaisir est devenu une corvée. Si tu n'es pas sage, tu iras voir le dernier Ozon. C'est une morne plaine. Comment en est-on arrivé là ? " Eric Neuhoff livre un portrait sans concession du cinéma français actuel. Réalisateurs, acteurs, interprofession, nombreux sont ceux soumis à sa critique acérée. Nostalgique du cinéma des années 1960 et 1970, il déplore que celui d'aujourd'hui ne fasse plus rêver. L'écrivain voit rouge. Conservateur sentimental, il ne supporte pas qu'on saccage le patrimoine. On rit à chaque page, en même temps qu'on pleure de rage. Le Figaro. Neuhoff a le sens de la saillie et aime forcer le trait. Son style est celui d'un boxeur, as du crochet et du K-O debout. Le Point. PRIX RENAUDOT ESSAI. PREFACE INEDITE.

11/2021

ActuaLitté

Littérature française

La potiche a peur en rouge. Et cent autres fables express

"La fable express est une parodie de fable, qui naquit à la fin du XIXe siècle, époque de fantaisie, d'invention, et de jeu avec la langue. Alphonse Allais fut un virtuose du genre. La recette en est simple : une poignée de vers de mirliton, aromatisés à l'absurde, à l'insolence ou à l'obscénité, et une "morale" en général très peu morale, qui parodie parfois dictons et lieux communs, mais ça n'a rien d'obligatoire. La "morale" est à double sens : elle cache une autre formule, qui se prononce de la même manière mais dit tout autre chose. Bref, c'est un calembour. Le but ? Le jeu, le rire". (Pierre Jourde). Après une érudite et savoureuse présentation, Pierre Jourde revisite en cent et une fables (agrémentées de commentaires) ce drôle de genre littéraire, pratiqué entre autres par Alphonse Allais, Boris Vian et Marcel Gotlib. Réactualisant cette forme d'écriture pour rire, à la portée de tous, l'impertinent et caustique Pierre Jourde signe ici un véritable manifeste pour une littérature humoristique et amusante. "La fable express, Pierre Jourde le rappelle dans sa présentation riche et complète, "n'est pas sérieuse" . Cela tombe bien, trop de gens déjà le sont, et le quorum de sérieux dans le monde est largement dépassé. A juste titre, l'auteur cite aussi bien Allais, Roussel, le fou littéraire Brisset, que l'Oulipo, Vian et Gotlib". (Extrait de la préface d'Hervé Le Tellier). Ecrivain et critique littéraire, Pierre Jourde a longtemps été professeur de littérature française à l'université. Il a publié une quarantaine de livres, dans tous les genres (poésie, essais, romans, satire littéraire, théorie de la littérature...), ainsi que des ouvrages avec divers artistes, et dirigé l'édition de Huysmans en Pléiade. Il tient une chronique sur le site culturel de L'Obs, Bibliobs. Parmi ses publications : Empailler le toréador (Corti, 1999), La Littérature sans estomac (L'Esprit des péninsules, 2002, prix de la critique de l'Académie française), Précis de littérature française du XXIe siècle (avec Eric Naulleau, Mango, 2004), Festins secrets (L'Esprit des péninsules, 2005, prix Larbaud, prix Renaudot des lycéens, prix Thyde Monnier de la SGDL), Le Maréchal absolu (Gallimard, 2012, prix Virilo), La Première Pierre (Gallimard, 2013, prix Jean Giono), La Culture bouge encore (Hugo, 2016), Le Voyage du canapé-lit (Gallimard, 2010).

10/2021

ActuaLitté

Littérature française (poches)

La chance de leur vie

" L'écrivaine installe une famille française en Caroline du Nord. Tout peut arriver. Ou rien. Un grand antiroman américain. " Le Monde Hector décroche le poste de ses rêves dans une université de Caroline du Nord. Il s'envole alors, avec sa femme Sylvie et son fils Lester, loin d'une France marquée par les attentats. Mais l'équilibre familial est ébranlé : tandis que Sylvie peine à s'adapter à cette nouvelle vie, le charisme d'Hector fait des ravages parmi les femmes. Quant à Lester, il traverse une crise spirituelle et s'adonne à d'inquiétants rituels avec ses camarades... Agnès Desarthe est née en 1966 à Paris. Romancière largement primée, elle a notamment reçu le prix du Livre Inter 1996 pour Un secret sans importance, le prix Renaudot des lycéens 2010 pour Dans la nuit brune et le prix Littéraire du Monde 2015 pour Ce coeur changeant. Tous ses titres sont disponibles en Points.

08/2021

ActuaLitté

Sports

Au fait : Le Foot. Hors-jeu ou pas ?

Christian Gourcuff, entraîneur de clubs de Ligue 1 et de sélection nationale Luc Dayan, président de club, repreneur de clubs en difficulté financière Jérôme Champagne, diplomate, ex-candidat à la présidence de la FIFA Saïd Aïgoun, formateur, ex responsable du centre de formation du PSG Brigitte Henriques, vice-présidente de la FFF, responsable du football féminin Christophe Lepetit, économiste du sport au CDES, Université de Limoges Paul Dietschy, historien, spécialiste du sport, université de Besançon Patrick Mignon, sociologue, spécialiste du sport et du football Vincent Duluc, journaliste, leader de plume du football à L'Equipe Olivier Guez, écrivain, prix Renaudot, spécialiste du football sud-américain Pierre-Louis Basse, journaliste, écrivain, amoureux déçu du football contemporain

06/2021

ActuaLitté

Littérature française

Les enfants sont rois

"La première fois que Mélanie Claux et Clara Roussel se rencontrèrent, Mélanie s'étonna de l'autorité qui émanait d'une femme aussi petite et Clara remarqua les ongles de Mélanie, leur vernis rose à paillettes qui luisait dans l'obscurité. "On dirait une enfant", pensa la première, "elle ressemble à une poupée", songea la seconde. Même dans les drames les plus terribles, les apparences ont leur mot à dire". A travers l'histoire de deux femmes aux destins contraires, Les enfants sont rois explore les dérives d'une époque où l'on ne vit que pour être vu. Des années Loft aux années 2030, marquées par le sacre des réseaux sociaux, Delphine de Vigan offre une plongée glaçante dans un monde où tout s'expose et se vend, jusqu'au bonheur familial. Delphine de Vigan est notamment l'auteur de No et moi, Rien ne s'oppose à la nuit, D'après une histoire vraie (prix Renaudot et Goncourt des lycéens), Les loyautés et Les gratitudes. Ses romans sont traduits dans le monde entier.

ActuaLitté

Littérature française (poches)

Femme prenant plaisir à ses fureurs

Marie Billetdoux (qui a repris le prénom choisi par son père) raconte... Raphaële Billetdoux. Publiée à dix-neuf ans, des années plus tard l'écrivain révèle avoir écrit ses livres sous la domination d'une femme de l'ombre - sa mère-, une "enchanteresse", asociale, orgueilleuse et grande séductrice par le verbe... Douze ans après le phénoménal succès de Mes nuits sont plus belles que vos jours, prix Renaudot, et une maternité, Raphaële tente de mettre un terme à sa terrible dépendance. Elle ne sait pas qu'elle engage un combat à la vie, à la mort... Une illustration cruelle de la célèbre fusion mère-fille. L'épopée d'un amour fou monstrueux, et ses ravages, portés en place publique...

02/2021

ActuaLitté

Littérature française

Laisse courir ta main

On ne tourne pas autour de la problématique du corps pendant cinquante ans sans que le corps se rebiffe ! C'est ce que Noëlle Châtelet va enfin admettre en se retrouvant un jour clouée au lit, au point de déposer une main courante contre X, à travers un dialogue brillant et enlevé, sans concession. Mais pas n'importe quel dialogue, puisque c'est à elle-même qu'elle s'adresse. " As-tu l'intention de m'interrompre ainsi sans cesse ? - Il me semble qu'il serait raisonnable d'établir d'emblée une règle du jeu, une sorte de méthode entre nous, non ? - Certainement pas ! Il n'en est pas question ! Ni règle du jeu ni méthode ! Je te signale que tu tesollicites toi-même ! Et tu veux que je te dise ? ... Tu as bien fait ! Je suis la bonne personne, et c'est le bon moment ! " Grâce à ce procédé original, Noëlle Châtelet s'autorise à " jouer perso ", comme elle dit, et fait un inventaire approfondi des questions qui l'obsèdent. Elle nous entraîne dans les coulisses du processus de création, éclairant avec sincérité le sens à la fois intellectuel et intime de son parcours. Noëlle Châtelet, universitaire et écrivain, élabore une réflexion originale sur la question du corps à travers essais, nouvelles, romans et récits, dont Histoires de bouches (prix Goncourt de la nouvelle), La Dame en bleu (prix Anna de Noailles de l'Académie française) et La Dernière Leçon (prix Renaudot des lycéens), au succès retentissant. Son dernier livre, Suite à " La Dernière Leçon ", a été publié au Seuil en 2015. Ses ouvrages sont traduits dans une quinzaine de langues.

02/2021

ActuaLitté

Littérature française

Le roman d'Alexandrie

Si les noms, parce qu'ils sont l'asile des rêves, sont les aimants du désir, comme l'écrivait Marcel Proust, alors le nom d'Alexandrie est le mien, s'exclame Olivier Poivre d'Arvor dans une magnifique déclara- tion d'amour à la cité d'élection de grands conquérants, artistes et écrivains. Ses liens avec Lawrence Durrell et ses débuts dans la diplomatie le conduisirent presque par hasard dans cette seconde capitale d'Egypte, ville éblouissante de l'Antiquité, cité cosmopolite dans la première partie du siècle passé, grand port de la Méditerranée aujourd'hui. De son lien intime tissé avec elle, Olivier Poivre d'Arvor tire un récit romanesque attachant et sensuel, entre flânerie nostalgique et ode vibrante à son charme vénéneux. Olivier Poivre d'Arvor, philosophe de formation, romancier et essayiste, a dirigé la chaîne France Culture. Diplomate en poste à Alexandrie, Prague et Londres, ancien ambassadeur de France en Tunisie, il est aujourd'hui président du Musée national de la Marine. Parmi ses nombreux ouvrages publiés, il obtient en 2008 le Prix Renaudot des lycéens pour son roman Le Voyage du fils, aux éditions Grasset. Il est aussi l' auteur remarqué de Le Jour où j'ai rencontré ma fille, (Grasset, 2013) ainsi que de plusieurs ouvrages consacrés à l'aventure maritime, publiés avec Patrick Poivre d'Arvor et regroupés dans L'Odyssée des Marins, (Robert Laffont, Bouquins, 2015).

11/2020

ActuaLitté

Histoire ancienne

La minute antique. Quand les Grecs et les Romains nous racontent notre époque

Pourquoi la licorne, animal mythologique, passionnet-elle autant les cours de récréation ? Catilina, fascinant agitateur de la Rome antique, n'aurait-il pas quelques points communs avec Jean-Luc Mélenchon ? La princesse Philomèle, dans Les Métamorphoses d'Ovide, ne serait-elle pas la première des #MeToo ? Et le géant Talos, créé par le dieu Héphaïstos, l'ancêtre antique de nos drones ? Au fait, que pensaient les Athéniens de la question du genre ? Prêtez l'oreille à Tirésias, qui fut un homme mais aussi une femme... De l'Enéide à Facebook, des Amazones aux féministes, de la colère d'Achille aux clashs entre rappeurs, de l'Olympe de Zeus à l'Elysée jupitérien et du roi Mithridate au professeur Raoult, Christophe Ono-dit-Biot montre, en une minute ou un tout petit peu plus, avec malice et érudition, comment les Grecs et les Romains peuvent nous aider à mieux comprendre notre époque. Agrégé de lettres, Christophe Ono-dit-Biot est directeur adjoint de la rédaction du Point. Il est l'auteur de six romans, dont Birmane, Croire au merveilleux et Plonger (Grand prix du roman de l'Académie Française et prix Renaudot des lycéens). Edition augmentée

10/2020

ActuaLitté

Critique littéraire

Peut-on dissocier l'oeuvre de l'auteur ?

Depuis quelques années, la question resurgit avec force : peut-on séparer l'oeuvre de son auteur ? Du Nobel attribué à Peter Handke aux César à Roman Polanski, sans parler du prix Renaudot à Gabriel Matzneff, le débat fait rage. De même, le passé nazi de grands penseurs du XXe siècle, à commencer par Heidegger, trouble notre appréciation de leur legs, tandis que l'inscription d'un Céline ou d'un Maurras au livre des commémorations nationales a suscité une âpre querelle. Faut-il considérer que la morale des oeuvres est inextricablement liée à celle de leurs auteurs ? Et bannir les oeuvres lorsque leur auteur a fauté ? Loin de l'invective, ce court essai entend mettre en perspective, historique, philosophique et sociologique, cette question, en analysant les prises de position dans ces " affaires ". Mais loin du " tout se vaut ", il tranche, offrant à chacun les moyens de cheminer intellectuellement sur un terrain semé d'embûches. Gisèle Sapiro est directrice de recherche au CNRS et directrice d'études à l'EHESS, spécialiste de l'engagement des intellectuels et des rapports entre littérature et politique. Elle est l'auteure notamment de La Responsabilité de l'écrivain. Littérature, droit et morale en France (XIXe-XXIe siècles), Seuil, 2011, de Les Ecrivains et la politique en France. De l'affaire Dreyfus à la guerre d'Algérie, Seuil, 2018, et de Des mots qui tuent. La responsabilité de l'intellectuel en temps de crise (1944-1945), Points Seuil, 2020.

10/2020

ActuaLitté

Romans historiques

Le testament secret de Théophraste Renaudot

Qui connaît Théophraste Renaudot, en dehors du prix littéraire qui porte son nom ? Ancien étudiant à la faculté de médecine de Montpellier, ce philanthrope mit ses compétences médicales et sa vie entière au service de tous, il dut pourtant se battre avec la plus folle énergie pour les imposer et il est juste de lui rendre hommage… C’est cet homme que fait revivre l’écrivaine Nicole Buresi dans ce roman historique passionnant où elle retrace les grandes étapes de sa vie, ses joies et ses peines, ses réussites et ses luttes. Sans jamais le trahir, elle s’est attachée à créer un héros romanesque dont le modèle mérite vraiment de sortir de l’oubli. Au passage, l’on revit un moment particulier de l’histoire de la médecine au XVIIe siècle, un moment où la faculté de Montpellier était en rivalité avec celle de Paris. Un épisode heureusement oublié aujourd’hui, mais qui rappelle combien, dans tous les domaines, les novateurs ont eu du mal à éclairer les hommes. C’était l’époque de Galilée… Automne 1652, Théophraste est mourant. Il prend ici la parole pour léguer son «testament spirituel» à ses enfants et à un jeune médecin venu le consulter sur le métier qu’il va exercer. C’est un texte émouvant mais parfois drôle, documenté mais plein d’imagination où la romancière fait revivre, dans un style élégant et alerte un pan de notre histoire et en particulier celle de la ville de Loudun, en opérant des rapprochements inattendus avec celle de Montpellier.

01/2020

ActuaLitté

Littérature française

Moi, Tina Modotti, heureuse parce que libre

Emigrée à San Francisco à l'âge de 17 ans, Tina Modotti y devient très vite une actrice de théâtre et une vedette du cinéma muet. Eprise d'Edward Weston, le célèbre photographe américain, elle part vivre à México où elle intègre les milieux intellectuels d'avant-garde. Devenue à son tour photographe, elle voit son nouvel amant, le révolutionnaire cubain Julio Antonio Mella, assassiné sous ses yeux, ce qui décide de son engagement dans la lutte politique. Commence alors pour elle une vie d'errance : Berlin, Moscou, Paris, l'Espagne en guerre... Photographe de génie, femme à la beauté ravageuse, celle que d'aucuns surnommèrent la "Mata Hari du Komintern" construit un des destins les plus exceptionnels de son siècle. Mais qui était-elle vraiment ? Après la princesse Belgiojoso, Frida Kahlo, Violette Morris, Gérard de Cortanze, prix Renaudot pour Assam, se penche, dans ce livre plein de bruit et de fureur, sur le parcours libre et intense d'une femme perpétuellement partagée entre l'art et la vie.

01/2020

ActuaLitté

Littérature française

Le réveil des sorcières

Et si en commençant son nouveau roman sur la magie noire par un accident de voiture fatal, la narratrice avait provoqué la mort de son amie Diane, guérisseuse et médium ? Dans la forêt de Brocéliande, où elles se retrouvaient l'été, les légendes celtes, la pratique de la sorcellerie sont toujours prégnantes. Le mystère grandit autour de Diane, sa tragique disparition et ses pouvoirs exceptionnels dont semble avoir hérité sa fille cadette, Soann, une adolescente sombre et troublante, hantée par le deuil et la certitude que sa mère a été assassinée. Habité par les mystères de la terre bretonne, Le Réveil des sorcières est sans doute l'un des romans les plus personnels et envoûtants de Stéphanie Janicot. L'auteur de La Mémoire du monde (Prix Renaudot poche) y interroge, à travers le personnage singulier d'une adolescente, les liens obscurs de la transmission et les limites entre la vie et la mort.

01/2020

ActuaLitté

Critique littéraire

Entretiens, conférences, textes rares, inédits

Les entretiens et conférences de Georges Perec, ainsi que les notes de lecture, essais, billets d'humeur, préfaces, articles, lettres et inédits réunis ici, témoignent de l'émergence, de l'évolution et de l'affirmation progressives d'une esthétique qui fera de lui une des figures incontournables de la littérature mondiale. L'appareil critique qui accompagne ces documents en explicite le contexte littéraire, culturel et sociopolitique. La première partie permet, au fil des déclarations de l'écrivain, de suivre son cheminement depuis son irruption sur la scène littéraire avec Les Choses (prix Renaudot 1965) jusqu'à sa disparition en mars 1982 à l'âge de quarante-six ans, alors qu'il a atteint, grâce au succès de La Vie mode d'emploi (prix Médicis 1978), ce moment privilégié dans la vie d'un écrivain où il peut enfin "vivre de sa plume". Dans la seconde partie, sont rassemblés des écrits non repris dans les recueils posthumes ou restés inédits, auxquels il est fait allusion dans les entretiens et conférences et dont les plus anciens ont gagné en pertinence avec la publication récente des romans de jeunesse, L'Attentat de Sarajevo et Le Condottière. Dans ce corpus foisonnant, deux textes font hapax. L'un est un long article de Georges Perec sur la guerre d'Algérie, paru dans la revue yougoslave Pregled en 1957, bilan détaillé du conflit et de l'analyse politique "à chaud" qu'en propose le jeune homme de vingt ans. L'autre est un texte inclassable, daté de 1975, qui est l'occasion de documenter un séjour à New York riche en rencontres avec l'avant-garde new-yorkaise. M.R.

11/2019

ActuaLitté

Récits de voyage

La Terre magnétique. Les errances de Rapa Nui, l'île de Paques

L'écriture poétisée d'Edouard Glissant nous invite à la rencontre de Rapa Nui, en nouant le fil entre les impressions de terrain de son émissaire sur place, Sylvie Séma, et la transcription littéraire, impressive, qui en est faite. Placée au centre d'un faisceau de correspondances avec le monde, l'île de Pâques perd en isolement et préserve son mystère. Né en 1928 et décédé en 2011, Edouard Glissant, poète philosophe martiniquais, est une des voix les plus essentielles de la créolisation des cultures, du jeu des identités et de la Poétique de la Relation. Esprit épris du dialogue entre les peuples, il a reçu le prix Renaudot en 1958 pour son roman La Lézarde, disponible en Points.

10/2019

ActuaLitté

Lecture 9-12 ans

Ailleurs meilleur

Un jeune migrant en quête d'un avenir. Je m'appelle Alassane, j'ai 15 ans. Je quitte ma famille et mon pays, la Côte d'Ivoire. M'en aller me fend le coeur, mais je n'ai plus d'avenir ici depuis la mort de mon père. Je m'en vais donc en trouver un de l'autre côté de la mer. Le chemin sera long, dangereux et semé d'embûches, entre les mauvaises rencontres, les passeurs et les murs de barbelés érigés aux portes de l'Europe. Pourtant ma décision est prise : je pars pour un ailleurs meilleur. Par l'autrice de Max et les poissons (20 sélections pour des prix littéraires jeunesse) et de Papa est en bas (finaliste du prix Renaudot des Benjamins).

09/2019

ActuaLitté

Littérature française (poches)

Lettres noires. Des ténèbres à la lumière

L'Afrique a pendant plusieurs siècles été vue, imaginée, fantasmée par les Européens comme un continent sauvage, ténébreux - matière première des récits d'aventures et d'exploration teintés d'exotisme, qui ne laissaient pourtant entendre qu'une seule voix ; celle du colonisateur. Il faut attendre le milieu du xxe siècle pour qu'une littérature écrite par et pour les Africains se révèle. De la négritude à la " migritude " , il appartient aux écrivains noirs d'aujourd'hui de penser et de vivre leur identité artistique en pleine lumière. Premier écrivain invité à la chaire annuelle de Création artistique du Collège de France, Alain Mabanckou est romancier, poète et essayiste. Ses oeuvres ont été traduites en une quinzaine de langues. Son premier roman, Bleu-Blanc-Rouge (1998), lui a valu le Grand Prix littéraire d'Afrique. En 2006, il obtient le prix Renaudot pour Mémoires de porc-épic. Il a récemment écrit Les Cigognes sont immortelles (2018), publié aux Editions du Seuil.

05/2019

ActuaLitté

Critique littéraire

Le Clézio, l'homme du secret

Dès son premier roman, Le Procès Verbal, J-M. G. Le Clézio obtient le prix Renaudot. A la sortie de Désert, il est salué par Bernard Pivot comme " le meilleur écrivain de sa génération ". En 2008, il reçoit le prix Nobel de littérature. Pourtant, Le Clézio demeure L'inconnu sur la terre : un homme dont le silence fascine et intrigue ses lecteurs. Il ne se situe pas en dehors du monde : il accorde dans ses romans une place prépondérante aux exclus de nos sociétés. Mais il n'est jamais là où on l'attend : ni sur le plan géographique, ni sur la scène littéraire, ni dans le domaine du sacré qui hante les livres de cet agnostique affirmé. Aliette Armel a eu l'occasion de côtoyer l'écrivain à des moments importants de son existence littéraire, notamment à Stockholm, lors de la remise de son prix Nobel. Elle brosse le portrait d'un homme à la croisée de plusieurs cultures et met en valeur la part de silence que l'écrivain laisse toujours se déployer, dans ses paroles, dans ses textes comme dans sa vie. L'harmonie qu'il souhaite voir grandir dans le monde est sans doute à ce prix.

04/2019

ActuaLitté

Littérature française

Femme qui court

Elle s'appelait Violette Morris. Sportive de haut niveau, figure des nuits parisiennes et du music-hall, elle fut aussi une grande amoureuse : Joséphine Baker et Yvonne de Bray, grâce à qui elle rencontra Cocteau et Marais, furent parmi ses conquêtes. Inclassable, extravagante, résolument moderne, féministe engagée, lesbienne assumée, elle suscita la crainte et le rejet d'une France corsetée dans son conformisme, dont elle incarna tous les démons refoulés. Il fallait un roman, flamboyant et plein d'humanité, pour retracer le destin d'une scandaleuse qui fut la contemporaine de Colette et laissa derrière elle une légende noire : celle d'une femme libre qui courait trop vite pour son temps. Prix Renaudot pour Assam, Gérard de Cortanze est l'auteur de nombreux romans, parmi lesquels Les amants de Coyoacan, L'an prochain à Grenade, Zazous, Laisse tomber les filles...

01/2019

ActuaLitté

Humour

La Playade. L'intégrale (ou presque) des sketchs télévisuels de 1998 à 2002 diffusés sur Comédie et Canal+

Ce livre est dédié à tous ceux. Avertissement des Robins des Bois : Si dans cet ouvrage certains mots (ou expressions) sont bien formulés ou orthographiés nous nous en excusons par avance. SECOND avertissement : Si tu aimes ou connais les Robins des Bois cet ouvrage ne te servira à rien (si ce n'est à rire à chaque mot). Cela dit, il constitue une excellente idée de cadeau de Noël ou d'anniversaire à un ami (en vie ou décédé). Si tu n'aimes pas les Robins ou ne les connais pas, cet ouvrage constitue une excellente idée de cadeau de Noël ou d'anniversaire à un ami que tu détestes ou que tu ne connais pas. Cet ouvrage va recevoir le prix Renaudot 2019 (normalement).

11/2018

ActuaLitté

BD tout public

Les voleurs de beauté

Leur jeunesse est un crime. Leur beauté, une malédiction. Un soir d'hiver, Benjamin et sa fiancée Hélène sont pris dans une tempête de neige et trouvent refuge dans un chalet où un avocat aux allures de vieux beau vit avec sa femme et un petit homme repoussant qui leur sert d'homme-à tout-faire. Ils sont bien accueillis, mais peu à peu, un poison se mêle au charme. Fasciné et épouvanté à la fois, Benjamin va découvrir par mégarde le secret des lieux : un boyau humide et souterrain où leur Barbe-Bleu d'hôte et ses complices enferment des êtres coupables d'un seul crime : la beauté. Horrifié, hésitant entre l'incrédulité et la panique, Benjamin se retrouve alors pris au piège du trio monstrueux... Philippe Thirault et le dessinateur espagnol Manuel Garcia adaptent le roman suave et cruel de Pascal Bruckner qui lui valut le prix Renaudot en 1997. Cette violente allégorie sur la jeunesse, la beauté et le sexe n'a rien perdu de son actualité à une époque obnubilée par le culte de l'apparence...

10/2018

ActuaLitté

Littérature française

Quatre-vingt-dix secondes

"Le diable a bu du rhum. On a souillé les églises, déterré les cadavres. Saint-Pierre doit se repentir. Tandis que je crache de la boue et du feu, que je ravage les champs, les bêtes et les hommes, ils battent des mains comme des enfants à Carnaval. Ils oublient de redevenir des animaux sages, de faire confiance à leur instinct. Fuyez ! Je suis la montagne Pelée, dans trois heures, je vais raser la ville. Trente mille morts en quatre-vingt-dix secondes". Avec une verve baroque et vibrante, Daniel Picouly, prix Renaudot pour L'Enfant Léopard, incarne l'épopée terrifiante de la Montagne Pelée, force mythologique, dans un roman foisonnant aux résonances étrangement actuelles.

08/2018

ActuaLitté

Littérature française

Le devoir de violence

Foisonnante et tragique fresque s'étendant du XIIIe au XXe siècle, Le Devoir de violence raconte le destin de l'empire imaginaire de Nakem et de la dynastie des Saïfs, qui y règnent en maîtres retors. A travers elle, c'est l'histoire méconnue de l'Afrique qui nous est livrée de l'intérieur. Violences, assassinats, ruses, compromission des notables dans la traite des esclaves : pour la première fois, un auteur africain ne s'interdit rien dans le portrait séculaire de son continent. Pas plus qu'il ne se réfrène dans ses registres, de l'ironie mordante à l'érotisme débridé. En face, l'Europe et son système colonial - déconstruit autant que raillé - ne sont pas épargnés. Le récit se prolonge par l'errance poignante de Raymond Spartacus Kassoumi, fils de serfs. Paru en 1968, ce roman remporta le premier prix Renaudot attribué à un Africain. Devenu un livre culte, il fut contesté au Sud pour ses hardiesses politiques et au Nord pour ses audaces d'écriture. Aujourd'hui, dans cette réédition, il se lit comme une construction littéraire vertigineuse et une épopée qui figure parmi les plus grandes oeuvres de la littérature mondiale.

05/2018

ActuaLitté

Littérature française

Une verrière sous le ciel

"Dans les contes de mon pays, il y a souvent trois fées qui se penchent sur le berceau du bébé pour lui souhaiter une vie de telle ou telle couleur, sous de bons auspices ou au contraire pleine d'embûches. A quoi cela tient-il ? A leur bonne humeur ?" Il était une fois, en 1988, une jeune fille envoyée en colonie de vacances en France par le parti communiste tchécoslovaque. Au dernier moment, sur le quai de la gare de l'Est, Ana refuse de rentrer. Elle vient d'avoir 18 ans et décide de changer le cours de son destin. Ecrit avec la même splendide énergie que Giboulées de soleil (Prix Renaudot des lycéens 2016), Une verrière sous le ciel nous place dans le Paris de la fin des années 1980, auprès d'un personnage qui se demande comment grandir, être libre, connaître le monde au-delà des apparences. Elle le découvrira à travers les mots et les gestes des autres.

02/2018

ActuaLitté

Petits classiques parascolaire

Le bal

Antoinette vient d'avoir quatorze ans ; elle rêve de participer au bal qu'organisent ses parents, les Kampf, pour faire étalage de leur fortune récemment acquise. Mais sa mère, plus pressée de jouir enfin de cette opulence tant attendue que de faire entrer sa fille dans le monde, refuse de convier Antoinette au bal. La vengence d'Antoinette, aussi terrible qu'inattendue, tombera comme un couperet, révélant le vrai visage de chacun. Roman fulgurant et initiatique sur l'enfance et ses tourments, Le Bal est l'un des premiers livres d'Irène Némirosky, disparue prématurément en déportation, en 1942. Irène Némirovsky a obtenu le Prix Renaudot 2004 pour son oeuvre posthume Suite française. - le texte intégral annoté, - une présentation d'irène Némirovsky et de son époque, - un aperçu du genre du roman et de la nouvelle, - des questionnaires de lecture et d'analyse de l'oeuvre, - un document iconographique exploité, - un groupement de textes : " L'enfant : un personnage de roman " .

01/2018

ActuaLitté

Beaux arts

Une vie de Gala

Qui était Elena Diakonova, plus connue sous le nom de Gala, la mystérieuse et inséparable épouse de Paul Eluard puis de Salvador Dalí ? Solitaire, fermée sur un monde intérieur dont elle garde farouchement le secret, Gala fascine et joue de ses multiples sortilèges. En elle, ces deux grands artistes du XXe siècle ont puisé une énergie vitale, puissante. Elle fut une part de leur génie. Cette biographie, enfin illustrée et riche d'archives inédites, nous présente l'aventure surréaliste sous un jour nouveau. Dominique Bona est écrivain, lauréate du prix Interallié puis du Renaudot. Elle est membre de l'Académie française depuis 2013.

11/2017

ActuaLitté

Récits de voyage

Sur les traces de Paul Gauguin

C'est le cliché sépia d'une Anglo-Polynésienne, acheté aux enchères par l'auteur, qui le pousse à partir, soudain, sur les traces de Paul Gauguin. Qui était cette jolie vahiné? Et surtout, pour quelle raison l'artiste peignit-il le visage cireux de son fils, Aristide, dit Atiti, le jour de sa mort à Papeete ? Quel écho intime ce tableau éveille-t-il chez Jean-Luc Coatalem qui, comme Gauguin, connut la Bretagne et les archipels de la Polynésie ? Commence alors une traque fulgurante, où l'on comprendra que Gauguin, "Inca" halluciné, "Péruvien à la bourse plate", fuit la réalité pour se trouver lui-même. Il renversera les clichés sur l'exotisme, jusqu'à en perdre la raison. Quelle traque ! Quelle enquête mystique et géographique ! Bretagne, Hollande, Danemark, Panamá, Martinique, Tahiti, et les mers du Sud, avec pour compagnons, les peintres, les créanciers, les marchands du culte, les vahinés, l'océan, la solitude. Quel fut donc le vrai Gauguin ? Un affairiste courant après la vente ? Un père de famille, abandonnant ses enfants à Copenhague ? Un homme réconcilié avec lui-même, dont la main fut guidée par les dieux maoris ? Et si son appétit pour l'Ailleurs cachait une autre faim ? Cet ouvrage, initialement publié en 2001 par Grasset sous le titre Je suis dans les mers du Sud, a été couronné par le prix des Deux Magots, le prix Bretagne, le prix Tristan Corbière et le prix Amerigo Vespucci. Il a été aussi finaliste au prix Renaudot essai.

09/2017

ActuaLitté

Critique littéraire

La question Némirovsky. Vie, mort et héritage d'une écrivaine juive dans la France du XXe siècle

Brillante écrivaine d'origine russe, redécouverte avec Suite française paru à titre posthume et lauréat du prix Renaudot 2004, Irène Némirovsky connut le succès dans les années 1930 avec ses romans publiés pour la plupart chez Albin Michel, avant de voir sa vie basculer tragiquement. Juive étrangère en France, elle fut déportée en 1942 à Auschwitz où elle mourut. Cette biographie intellectuelle s'intéresse, pour la première fois, au destin de la famille survivante qui assura la sauvegarde et la transmission de ses écrits, et apporte un éclairage neuf sur la vie de l'écrivaine, son oeuvre et sa réception controversée. Susan R. Suleiman resitue avec brio les textes d'Irène Némirovsky et ses choix de vie et de carrière, ainsi que son statut d'auteure triplement exclue, comme femme, comme Juive, comme étrangère, dans le contexte littéraire et politique de l'entre-deux-guerres. Pour tenter de comprendre la position de l'écrivaine par rapport aux Juifs et à la judéité, Susan R. Suleiman place au centre de son enquête la question de la haine de soi et de l'antisémitisme que certains ont pu voir dans les écrits d'Irène Némirovsky. A rebours de la thèse qui fait d'elle une écrivaine juive antisémite, Susan R. Suleiman établit que, en explorant les identités multiples et conflictuelles qui ont façonné au cours du XXe siècle les vies des Juifs sécularisés d'Europe et d'ailleurs, c'est bien au malaise existentiel de ces éternels "étrangers", parmi lesquels elle se comptait, qu'Irène Némirovsky a consacré une partie importante de son oeuvre.

08/2017

ActuaLitté

Littérature française

Chagrin d'école de Daniel Pennac (Analyse de l'oeuvre). Comprendre la littérature avec lePetitLittéraire.fr

Décryptez Chagrin d'école de Daniel Pennac avec l'analyse du PetitLitteraire. fr ! Que faut-il retenir de Chagrin d'école, le bestseller autobiographique qui aborde le système scolaire ? Retrouvez tout ce que vous devez savoir sur cette oeuvre dans une analyse complète et détaillée. Vous trouverez notamment dans cette fiche : - Un résumé complet - Une présentation des personnages principaux tels que Daniel Pennac (le cancre et le professeur) et sa famille - Une analyse des spécificités de l'oeuvre : autobiographie et mise en abyme de l'écriture, la scolarité à trois visages, une écriture oralisée et prix Renaudot et bestseller Une analyse de référence pour comprendre rapidement le sens de l'oeuvre. LE MOT DE L'EDITEUR : " Dans cette nouvelle édition de notre analyse de Chagrin d'école (2017), avec Mélanie Ackerman et Florence Balthasar, nous fournissons des pistes pour décoder ce bestseller qui offre une belle réflexion sur l'école moderne. Notre analyse permet de faire rapidement le tour de l'oeuvre et d'aller au-delà des clichés. " Stéphanie FELTEN A propos de la collection LePetitLitteraire. fr : Plébiscité tant par les passionnés de littérature que par les lycéens, LePetitLittéraire. fr est considéré comme une référence en matière d'analyse d'oeuvres classiques et contemporaines. Nos analyses, disponibles au format papier et numérique, ont été conçues pour guider les lecteurs à travers la littérature. Nos auteurs combinent théories, citations, anecdotes et commentaires pour vous faire découvrir et redécouvrir les plus grandes oeuvres littéraires. LePetitLittéraire. fr est reconnu d'intérêt pédagogique par le ministère de l'Education. Plus d'informations sur lepetitlitteraire. fr

08/2017

ActuaLitté

Critique littéraire

Penser et écrire l'Afrique aujourd'hui

Lettres noires : des ténèbres à la lumière - c'est sous ce titre qu'Alain Mabanckou prononçait, le 17 mars 2016, sa leçon inaugurale en tant que professeur invité au Collège de France, une leçon qui vit se bousculer plus d'un millier d'auditeurs. Conforté par cet écho, Alain Mabanckou a battu le rappel des chercheurs, écrivains et penseurs de l'Afrique postcoloniale, les conviant à venir débattre sur le thème Penser et écrire l'Afrique aujourd'hui. Ce sont les actes de ce colloque, en date du 2 mai 2016, que nous publions, soit les interventions de 19 participants issus de tous les champs du savoir et de la création littéraire. Le souhait profond est que ce colloque "résonne comme un appel à l'avènement des Etudes africaines en France". C'est une façon de s'interroger sur "le retard pris par la France dans la place à accorder aux études postcoloniales pendant qu'en Amérique presque toutes les universités les ont reconnues et les considèrent comme un des champs de recherche les plus dynamiques et les plus prometteurs." Alain Mabanckou est né à Pointe-Noire (République du Congo). . Il est l'auteur d'une dizaine de romans dont Verre cassé (2005), Mémoires de Porc-épic (prix Renaudot 2006) et Petit Piment (2015). Son œuvre est traduite dans une vingtaine de langues. Il est par ailleurs professeur titulaire à l'Université de Californie-Los Angeles (UCLA).

02/2017

ActuaLitté

Littérature française

Les romans de l'amour et du pouvoir

Femmes fatales ou amoureuses au douloureux secret, ambitieux blessés en proie à leurs rêves, les héros de Jean-Marie Rouart sont emportés dans les bourrasques et les fièvres de l'Histoire. Son oeuvre romanesque unit inextricablement les destins individuels et les passions collectives, les emportements du coeur et l'ambition du pouvoir. Ses personnages, comme ceux d'Aragon ou de Drieu La Rochelle, auxquels on l'a comparé, rêvent autant de guérir leur désespoir amoureux que de maîtriser leur destin. Dans les cinq romans réunis ici le tumulte des événements et les déchirements du coeur se répondent. Dans Le Cavalier blessé, les drames de l'adultère et de la culpabilité se mêlent aux épisodes de l'épopée napoléonienne. Les personnages d'Avant-guerre (prix Renaudot 1983), jetés dans la tourmente des années quarante, vont connaître toutes les formes de la trahison, celles de l'amitié, de l'amour, de l'idéal. Même échec pour les ambitieux idéalistes des Feux du pouvoir (prix Interallié 1977), broyés dans l'engrenage de luttes fratricides, thème que l'on retrouve en filigrane dans La Blessure de Georges Aslo. Quant aux amants du Scandale, ils sont en butte à l'impitoyable répression de l'Amérique ségrégationniste des années trente. Le romancier brosse un panorama de héros assoiffés d'absolu et amoureux de l'impossible. Ses personnages baignent dans une atmosphère mélancolique, souffrant de vivre dans un monde trop étroit pour leurs rêves. Observateur sans concession et parfois cruel de la société d'aujourd'hui et de celle d'hier, Rouart en restitue les jeux pervers, les intrigues et les débordements avec acuité et brio dans un style vibrant qu'anime la passion de la vérité. Ce volume contient : Le Cavalier blessé, Le Scandale, Avant-guerre, Les Feux du pouvoir, La Blessure de Georges Aslo.

01/2017

ActuaLitté

BD tout public

Suite française. Tempête en juin

Juin 1940. Les destinées se heurtent sur les routes de l'exode. Le banquier Corbin, le couple Michaud, la tribu des Péricand, l'abbé Philippe, la frivole Arlette Corail, le sinistre Corte et sa maîtresse écervelée, les perdants, les affreux, les purs et les morts, tous forment les figures inoubliables de cette débâcle française. Une brillante adaptation graphique du chef-d'oeuvre d'Irène Némirovsky, couronné par le prix Renaudot 2004.

11/2016

ActuaLitté

Littérature française (poches)

La vache du roi Musinga. Et autres nouvelles rwandaises

"Je n'ai plus jamais revu mon grand-père. Mais souvent, je me plais à imaginer qu'il a été accueilli au paradis des Tutsi. Et là-haut, lorsque l'ange-berger a désenlacé la barrière de branchages qui fermait la porte de l'enclos et que, de son bâton, il lui a désigné le troupeau de vaches qu'il ferait paître dans les prairies célestes, grand-père s'est écrié : "Yampaye inka Musinga ! Ô toi, Musinga, qui m'as donné une vache !". Trois nouvelles rwandaises de Scholastique Mukasonga, prix Renaudot 2012 : une évocation poignante et lumineuse des tourments et des espoirs de tout un peuple.

06/2016

ActuaLitté

Beaux arts

L'Homme qui marche

En septembre 1945, Alberto Giacometti retrouve son atelier parisien, dont la guerre l’a tenu éloigné. Dans ses bagages, il rapporte ce qu’il n’a pas détruit, soit peu de choses : des têtes et des personnages en pied qui tiennent dans des boîtes d’allumettes. Il reprend aussitôt son travail sur la figure humaine. Sa perception de l’espace se trans­forme soudain. Durant l’année 1946 il trouve enfin sa voie. Il parvient à inventer une forme qui résume tout l’homme et sa condition : l’homme dans son extrême dépouillement, solitaire, frêle et puissant, en mouvement, pensant. C’est un coup de maître. L’Homme qui marche, cette haute figure aux longues jambes, la tête si loin des pieds rocheux, c’est vous, c’est moi. C’est l’artiste lui-même. Nous nous reconnaissons en lui. Mais sait-on bien d’où il vient ? Dans ces pages, Franck Maubert, auteur du récit Le Dernier Modèle (prix Renaudot essai 2012), va à sa rencontre et l’interroge. Il nous raconte l’histoire fascinante de ce chef-d’oeuvre, les circonstances de sa création, les sources qui l’ont inspirée et sa trajectoire dans les deux dernières décennies de la vie de Giacometti.

01/2016

ActuaLitté

Littérature française

Charlotte. Avec des gouaches de Charlotte Salomon

Le roman de David Foenkinos retrace la vie de Charlotte Salomon, artiste peintre morte à vingt-six ans à Auschwitz. Après une enfance à Berlin, Charlotte est exclue par les nazis de toutes les sphères de la société allemande. Elle vit une passion amoureuse fondatrice, avant de devoir tout quitter pour se réfugier en France. Elle y entreprend la composition d'une ouvre picturale autobiographique d'une modernité fascinante. Se sachant en danger, elle confie ses dessins à son médecin en lui disant : « C'est toute ma vie. »Ce roman a connu un succès considérable depuis sa publication en septembre 2014 et a obtenu deux prestigieux prix littéraires, le prix Renaudot et le prix Goncourt des lycéens. De nombreux lecteurs ont demandé à l'auteur de montrer les ouvres peintes de Charlotte, quelques-unes des centaines de gouaches qu'elle a laissées et dont l'ensemble, intitulé Vie ? ou Théâtre ? raconte son histoire. Cette édition intégrale illustrée du roman est accompagnée de cinquante gouaches de Charlotte Salomon choisies par David Foenkinos, et d'une dizaine de photographies représentant Charlotte et ses proches.

10/2015

ActuaLitté

Littérature française (poches)

Trilogie de l'homme devant la guerre : Les Ames grises ; La Petite Fille de Monsieur Linh ; Le Rapport de Brodeck. Suivi de Jean-Bark

Les Ames Grises Prix Renaudot 2003, Grand Prix des lectrices de Elle 2004, Meilleur livre de l'année 2003 pour le magazine Lire. «Exempte du moindre pathos, l'écriture de Philippe Claudel est d'une virtuosité et d'une beauté stupéfiantes. Son propos humaniste n'en est que plus fort.» Delphine Peras, L'Express. La Petite Fille de Monsieur Linhprix Europeen Euregio 2006.» Une réussite unique et flagrante.» Gilles Pudlowski, Le Point. Le Rapport De Brodeck Prix Goncourt des lycéens 2007, Prix des libraires du Québec 2008,Prix des lecteurs du Livre de Poche 2009, Independent Foreign Fiction Prize 2010.»Avec un art certain du récit oral et du suspense, Philippe Claudel excelle à rendre les mille bassesses humaines et les mille nuances de la nature, dans un style charnel, terrien.» David Fontaine, Le Canard enchaîné. Ainsi que Jean-Bark, l'hommage de l'auteur à son éditeur disparu, Jean-Marc Roberts.

09/2015

ActuaLitté

Littérature française

Les choses. Une histoire des années soixante

En 1965 paraît le premier roman d'un inconnu, Georges Perec, dont le titre et le sous-titre sont déjà tout un programme : Les Choses, une histoire des années 60. Maurice Nadeau, directeur des "Lettres nouvelles" chez Julliard, savait-il qu'il venait de découvrir là l'un des auteurs français les plus importants de la seconde moitié du XXe siècle ? La même année, le livre reçoit le prix Renaudot et il n'a cessé, depuis cinquante ans, d'être lu et relu, s'imposant comme un classique. Deux jeunes gens, Sylvie et Jérôme, à peine sortis de leurs études de sociologie, vivent sur leurs maigres revenus d'enquêteurs pour des agences publicitaires. Mais leurs aspirations au luxe, aux belles choses, aux vêtements de bonne finition, aux meubles racés, à une vie d'oisiveté dans un décor où chaque détail serait pensé, s'opposent à la trivialité de leur vie réelle : un minuscule deux-pièces où s'entassent pêle-mêle livres, disques et vêtements achetés aux puces, un métier peu reluisant, une incapacité à donner de l'envergure à leur existence. Pourquoi le bonheur leur semble-t-il aussi inaccessible ? Est-ce parce qu'il ne peut échapper, selon eux, à la condition de posséder des "choses" ?

09/2015

ActuaLitté

Littérature française (poches)

Suite française

Ecrit dans le feu de l'Histoire, Suite française dépeint presque en direct l'exode de juin 1940, qui brassa dans un désordre tragique des familles françaises de toute sorte, des plus huppées aux plus modestes. Avec bonheur, Irène Némirovsky traque les innombrables petites lâchetés et les fragiles élans de solidarité d'une population en déroute. Cocottes larguées par leur amant, grands bourgeois dégoûtés par la populace, blessés abandonnés dans des fermes engorgent les routes de France bombardées au hasard... Peu à peu l'ennemi prend possession d'un pays inerte et apeuré. Comme tant d'autres, le village de Bussy est alors contraint d'accueillir des troupes allemandes. Exacerbées par la présence de l'occupant, les tensions sociales et les frustrations des habitants se réveillent... Roman bouleversant, intimiste, implacable, dévoilant avec une extraordinaire lucidité l'âme de chaque Français pendant l'Occupation, enrichi de notes et de la correspondance d'Irène Némirovsky, Suite française ressuscite d'une plume brillante et intuitive un pan à vif de notre mémoire. Prix Renaudot 2004.

03/2015

ActuaLitté

BD tout public

Suite française. Tempête en juin

Une décennie après le triomphe mondial de Suite française, roman miraculeusement réchappé de l'oubli, prix Renaudot 2004, Emmanuel Moynot s'empare du premier volet du diptyque, Tempête en juin. Sous sa plume acérée, le classique d'Irène Némirovsky trouve sa dimension visuelle. Comme dans un film de Renoir ou d'Altman, les personnages, les trajectoires, les destinées se heurtent et s'emmêlent sur les routes de l'Exode de juin 1940, traçant le portrait de ces heures noires où il a semblé que la donne sociale, morale, nationale se rebattait intégralement. Les figures inoubliables qui peuplent les pages de Némirovsky prennent corps. On retrouve comme si on les avait toujours connus le banquier Corbin, le gentil couple Michaud, la tribu des Péricand, l'infortuné abbé Philippe, la frivole Arlette Corail, le sinistre Corte et sa maîtresse écervelée, tous les autres, les perdants, les affreux, les purs et les morts de cette débâcle française. Et l'on découvre au passage que l'auteur de David Golder, dont on connait la passion pour la narration cinématographique - aurait fait une grande scénariste.

01/2015

ActuaLitté

Littérature française (poches)

Les Ames juives

En juillet 1942, une enfant, Rachel Blum, échappe par miracle à la rafle du Vel' d'hiv'. Recueillie alors par des religieuses catholiques, confiée quelques années plus tard à des parents juifs traditionalistes, elle grandit hantée par la mémoire des siens, mais déchirée entre l'esprit des Chrétiens, qui pardonnent tout, et celui des Juifs, qui ne pardonnent rien. L'Evangile dit "Aime tes ennemis", mais la Thora dit "Zakhor", "Souviens-toi". Adam, né du mariage de Rachel avec un médecin de Compiègne, ne pourra faire autrement que de poursuivre cette quête dramatique, découvrant son chemin à tâtons, en Allemagne, puis jusqu'à Jérusalem. Ainsi, à travers des protagonistes si proches de nous, ce roman semble-t-il être celui des "âmes juives" en conflit avec elles-mêmes depuis le commencement des temps. Une fois de plus se trouve posée la question à ce jour restée sans réponse : "Etre juif, c'est quoi ?" Comme dans tous ses romans (publiés chez Gallimard puis chez Tristram), c'est par une écriture dépouillée, au service d'un récit lui-même limpide, que Pierre Bourgeade parvient à entraîner le lecteur vers les régions les plus obscures de l'être. Les Ames juives a été finaliste du Prix Renaudot en 1998.

09/2013

ActuaLitté

Littérature française (poches)

Mes nuits sont plus belles que vos jours

Un homme, une femme, un hôtel, les draps d'un lit, la chaleur d'un mois de juillet, la lune et la mer : avec ces seuls éléments. Marie Billetdoux construit un roman qui a la rigueur d'une tragédie antique, où trois nuits sont toute une vie. Mes nuits sont plus belles que vos jours est le roman d'une rencontre. Toute rencontre est un risque. À la première minute, aux premiers mots échangés, l'histoire, déjà, est en marche. Ce roman a reçu le prix Renaudot 1985.

06/2013

Articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté